Tout le monde en parle et le T-Shirt du Bonhomme

J’ai montré ce dimanche soir à Tout le monde en parle un T-Shirt arborant l’image du Bonhomme Carnaval, revue et corrigée par André-Philippe Côté, enragé et mobilisé contre la corruption. (Si, si, je l’avais montré. Cependant, la magie du montage en a décidé autrement.)

Sur un T-Shirt ou une tasse, ça vous intéresse ?
Sur un T-Shirt ou une tasse, ça vous intéresse ?

Je tente de convaincre la direction de L’actualité de produire et de vendre ces T-shirts, et des tasses et des macarons et auto-collants à cette effigie.

Aidez-moi en indiquant dans la section commentaires que vous seriez acheteurs. Il faut que vous soyez très nombreux.

Vous pouvez aussi me dire ce que vous avez pensé de mon débat avec Martin Patriquin, du Maclean’s, et de ma conversation avec la vice PM Nathalie Normandeau.

Laisser un commentaire

Pathétique!!!! Et quoi penser de la solidarité des gens dez médiaz qui nous présente des pensées opposées et qui travail pour le même employeur!!!! Pour ma part comme chaque individu Québécois dans le plus profond de eux même qui pense à leur santé financière donc à leur chèque de paye semaine après semaine. La seule chose que j’ai retenu de cette poignée de main est que l’employeur de nos deux employés de ROGERS vendre de la copie. Et devinez quoi Nous avons eu droit à la complaisance de MONSIEUR LEPAGE!!!! qui lui veut vendre de la cote d’écoute. Comme notre grand journaliste d’un journal en LOCK OUT RICHARD MARTINEAU au service de MONSIEUR PÉLADEAU, qui eux aussi veulent seulement générer des lecteures et comme les savants de la télévision!!!!!!!!!!!!!!!

J’aimerais me procurer ce T-Shit, je le trouve représentatif…

Concernant l’entrevue avec Nathalie Normandeau, j’ai trouvé pertinent les commentaires sur Charles Rondeau. C’est bizarre que quelqu’un puisse affirmer être « à l’aise » avec autant de facilité…

Bonsoir m.Lisée,

J’ai beaucoup apprécié vos interventions à Tout le monde en parle. Sur tous les aspects abordés! J’ai été particulièrement touchée lorsque la question des gaz de schiste fut abordée. Nous craignons tellement l’exploitation de cette ressource… Je ne puis croire que madame Normandeau est sérieuse quand elle affirme que cette exploitation peut se faire sans danger alors que pour fracturer le roc on utilise des produits toxiques extrêmement dangereux. Les scientifiques nous disent qu’ils ne peuvent absolument pas garantir que ces produits ne remonteront pas. Ils pourraient migrer loin des puits.Parmi les produits connus, plusieurs sont cancérigènes et mutagènes… Que dire de ceux dont nous ne connaissons même pas les effets?

La famille de mon fils devait venir habiter avec nous. Nous hésitons actuellement à cause des dangers de cette exploitation.

Toute notre vie est «chamboulée».

Si, au moins, le Gouvernement prenait le temps d’exiger de véritables études d’impacts…Le BAPE ça sera comme la Commission Bastarache ; un faux-fuyant!

Merci aussi de défendre les Québécois.Vous le faites très bien. Ce sont des gens comme vous qu’on aimerait voir dans notre Gouvernement!

Merci encore!

Madame Normandeau a été parfaite! C’était convaincant de l’écouter.Vous n’avez pas réussi
à la faire « trébucher ». Elle a gardé son calme
et son sourire.

Patriquin a eu l’air un peu fou dans ce débat. C’est peut-être du à son manque de maîtrise du français, mais je pense quand même qu’il se serait fait planter dans n’importe quelle langue. Dire qu’ils ont reçu 40 lettres en français les supportant n’est pas un argument très fort à mon avis, des Québécois qui se réjouissent du « Québec- bashing » et en redemandent, il y en a pas mal.

Jean Émard

Le débat avec Patriquin était fort intéressant. Droit dans le mille quand vous avez parlé du manque flagrant de méthodologie. C’est en effet du petit journalisme.

Et Normandeau a très mal paru alors que la preuve des rencontres entre Rondeau et la Chantal a été faite a la Commission Bastarache. Et son insistance pour nous faire valoir la supposée compétence de Bastarache parce qu’il a été a la Cour suprême était un refuge bien maigre. Quand on a suivi cette commission, Bastarache a montré toute autre chose que de l’indépendance d’esprit et de l’objectivité.

Je n’ai pas la TV et je n’ai donc pas regardé l’émission – je vais voir sur TOU.TV demain – mais j’aimerais bien me procurer un T-Shirt de Bonhomme en colère.

Juste un court commentaire. Je t’ai remarqué à Tout le monde en parle et tu n’es qu’un opportuniste de séparatiste qui a le front d’aller dire à plus d’un million de personne que le Québec pouvait se permettre de se séparer alors que ce serait une catastrophe et que seul les ignares comme toi pensent le contraire.

Jusqu’où va-t-on aller avec « Tout le monde en parle »? Je n’en ai rien à foutre de votre conversation avec la vulgaire Normandeau et votre débat avec Patriquin. Je ne regarde jamais cette émission de con animée par un petit clown pseudo intello et son insignifiant aide de camps. Vous êtes un journaliste que je respectais grandement et j’aime consulter votre bloque quotidiennement. Pourquoi vous dégrader à ce point en vous présentant devant ce bouffon porte-parole du ridicule de l’anti-culture. Avez-vous vraiment besoin de vous exhiber devant cet énergumène pour mousser votre carrière? Vous rendez-vous compte que c’est à cause de ces humoristes à la con que la société n’a plus de jugement et banalise tout. Ce genre d’émission porte justement atteinte à une information convenable qui devrait être véhiculée convenablement par des journalistes intègres et compétents dont je croyais que vous faisiez partie. Lamentable que vous vous rapetissiez à ce point. Je ne ferai désormais plus tellement confiance à votre jugement. Vous perdez toute crédibilité en allant faire votre petit théâtre devant ces minus… Vous faites maintenant partie vous aussi de ce club de minables. Désolant… Lise Hamel

Cher Lisée, votre passage à TLMEP était, comme toujours, sans «faute», votre verbe clair, et les accents bien placés. 😉

Que j’eusse aimé une prolongation entre vous et Mme Normandeau ! Hélas, son service commandé n’allait pas aussi loin…

Je trouve plutôt étrange que vous accusiez les autres de xénophobie alors que pour dénoncer cette sois-disant xénophobie vous vous permettez d’utiliser le mot commençant par la lettre N…Même si c’était pour illustrer votre exemple ça ne vous donne en aucun cas le droit d’utiliser ce mot! Vous qui êtes si sensible à l’image du Québec vous devriez faire attention vous même au langage que vous utilisez!Bref en ce qui me concerne vous n’avez plus vraiment de crédibilité!

Moi non plus je n’ai pas la télé, mais je j’achèterais ce chandail et ce macaron.

(Il y a une place à macaron et au coin Clark/Bernard, il vendent d’ailleurs des chandails locaux).

Tout le mone en parle, c’est hors de son élément naturel soit l’Assemblée Nationale.Elle est habituée a se réfugier ou carrément mettre le Président de l’Assemblée dans sa poche et sous un tonnerre d’applaudissement des copains de banquette.Si vous connaissez dans votre entourage une personne sourde muette qui utilise le LSQ, passer lui la reprise de T L M P , ils vous diront surement que le langage et sa gestuel trahisse ces dires c.-a.-d.Beaux parleurs ou que ces menottes ne suivent pas sa parlotte.

J’en veux un moi aussi 🙂 J’ai manqué la partie Normandeau… j’ai changé le poste… pu capab !!! Pour ce qui est de Patriquin vous avez été excellent 😉 Et vos réponse au questionnaire… très drôle… je vous adore !!!

Il faudrait que je l’eusse vue, votre entrevue, Monsieur Lisée. En tant que jeune étudiant & travailleur, je dois me contenter des pires horaires du monde, et alors que vous passiez à la télé, je quittais mon lieu de travail.

Nul besoin de vous dire que j’accepterais volontiers un lien, une vidéo ou n’importe quelle autre chose me permettant de visionner votre passage (ou du moins, une partie de celui-ci ; la magie du montage et tout …) à Tout le monde en parle !

François

Je trouve révélateur les réponses de M. Patriquin au petit jeu à la fin. Le Québec peut-il survivre économiquement sans le Canada? Répondre non est d’un ridicule… On peut favoriser le mantien du Québec à l’intérieur du Canada sans tomber dans la propagande gratuite, franchement! Même chose pour la pertinence du Bloc.
Ce gars-là ne connait pas vraiment le Québec. Il a les réponses apprises par cœur que n’importe quel électeur du ROC pas trop renseigné va lancer sur le sujet, parce qu’on lui a appris que ces réponses étaient La Vérité qui doit être répétée sans réfléchir. Pour un journaliste, commencer une enquête avec des œillères de ce type-là en dit long sur la considération qu’il va avoir pour le sujet dont il parle.
Ça donne qu’on passe de « l’actuel gouvernement est corrompu » à « les Québécois sont corrompus » assez facilement dans le propos.

@ Jean-François Lisée,

Votre prestation à Tout le monde en parle, ce dimanche 10 octobre 2010, a été excellente à tout point de vue.

Je souhaite que le futur premier ministre du Québec se comporte et s’exprime, aussi bien et aussi facilement en français qu’en anglais, que vous le faite.

Vous êtes, à votre façon, aussi à l’aise en public et en politique que l’étaient Jean Lesage et René lévesque et que le sont toujours Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Bernard Landry, et vous possédez le charisme et les qualités de rassembleur dont le PQ a grandement besoin.

Quant à l’expérience politique directe, je ne doute aucunement que vous pourriez l’acquérir sur le tas très rapidement. Vous êtes un fin politicien naturel et vous pourriez négocier et gagner l’assentiment de presque n’importe quel interlocuteur.

Et je crois fermement en ce que je dis à votre sujet même si je trouve que vous avez certains goûts artistiques bizarres (les clips vidéos de type RepoMen par exemple, desquels je ne crois pas que vous soyez un accroc tout de même).

Mais je vois bien que ça n’affecte pas votre attitude, que je trouve très saine, ni n’atténue la clarté de votre discours.

Vous avez de beaux talents de tribun, un instinct politique sûr et une grande intelligence de la stratégie et de l’action.

Quant à vos talents de »debater », ils égalent ceux des politiciens les plus doués et les plus rusés que nous ayons connus depuis les années 60.

Vous êtes une bête politique qui peut affronter avec succès tout opposant politique.

Je crois que vous feriez un excellent candidat au poste de chef du Parti Québécois et que vous pourriez lui faire remporter les prochaines élections avec un fort pourcentage du vote populaire, et ce, même avec l’apparition possiblement prochaine d’un 3ième parti sur l’échiquier politique québécois.

Je suis certain que ça inciterait d’ailleurs un grand nombre de québécois, qui n’ont pas voté aux dernières élections, à aller voter pour le PQ.

Reste à savoir si l’action politique directe vous intéresse. Ça vaut la peine d’y réfléchir sérieusement monsieur Lisée. Le Parti Québécois a un urgent besoin de quelqu’un comme vous et les candidats de votre nature et de votre calibre ne courent pas les rues.

Je souhaite sincèrement que Pauline Marois vous offre, très prochainement, de vous porter candidat à la direction du Parti Québécois.

Je lui envoie d’ailleurs à cette fin, par courriel, dans les minutes qui suivent, copie de mon présent commentaire.

De plus, si vous dirigiez ce parti, je suis certain que de nombreux nationalistes, dont bon nombre de ceux qui ont quittés le PQ, y reviendraient.

Patriquin était bien sûr bien mal placé pour se défendre.

Il fait partie de ces gens qui gagnent leur vie avec des entorses logiques, une image pseudo-populaire et une rhétorique basée sur la non-responsabilité (respectivement: entorse logique: défendre la véracité du fond des articles bien plus destinés à vendre de la copie que d’informer; image pseudo-populaire: le t-shirt «don’t fuck with Quebec Tabarnak», trahissant une connaissance au mieux touristique de la réalité Québécoise; la non-responsabilité: l’art de se départir d’un collaborateur à l’origine du débat, le xénophobe Andrew Coyne).

Quant à Normandeau (ou l’art de jouer sur les mots), plusieurs points indéfendables: pourquoi les libéraux réalisent soudainement la nécessité d’un encadrement environnemental; pourquoi réalisent-ils soudainement la nécessité d’une meilleure négociation de redevances; pourquoi réalisent-ils soudainement la nécessité de consulter les citoyens; pourquoi réalisent-ils soudainement la nécessité de faire quelque chose, finalement.

C’est qu’il y a improvisation incompétente.

Simplement, cette improvisation dans le gaz de schiste: elle est évidemment très proche des libéraux (de son propre aveu, premier arrivé premier servi pour l’achat de permis, avec en prime une pléthore d’ex libéraux «qui doivent travailler» dans le milieu improvisé de l’industrie du gaz).

Avec des mensonges à vomir (le potentiel de gaz correspond à 200 ans de consommation québécoise).

Petite nouvelle pour elle: les compagnies ont 5 ans pour exploiter la ressource dans la phase «exploration», et tous les experts savent que c’est durant les premières années que les puits sont rentables. Après, plus grand chose. En somme, la vérité c’est qu’ils auront exploité l’équivalent de 200 ans de notre consommation annuelle (probablement en un temps record).

Quant aux emplois et aux propriétés du sous-sol: nous n’avons pas l’expertise pour extraire ce gaz. Tous les «locataires» d’extraction vous le diront: la main-d’oeuvre vient d’ailleurs, et la location ou la vente du site d’exploitation ne correspond pas à la valeur de la ressource.

Morale: une belle crosse. Pensez-y: les gaz de schistes sont là depuis des millions d’années, ils y seront pour les prochains millions d’années, mais tout doit se faire maintenant, sans retenue et sans logique, dans une énorme improvisation.

Jamais vu de mon vivant des gens aussi pressés de rentabiliser leur mandat au gouvernement.

Ce qui m’amuse, c’est que la rédactrice en chef de l’Actualité dise que cet article est tout à fait correct du point de vue journalistique, elle n’a de problèmes qu’avec la page couverture, qui est racoleuse et sensationnelle, on s’entend.

D’autre part, ils sont où les Québécois enragés par la corruption? Aux dernières nouvelles, la dernière grosse manif était pour le colisée neuf et le retour des Nordiques.

Bof ! Moi l’histoire du bonhomme je n’embarque pas, mou pour faire chier les anglos je leur parle des Maple Leafs de Toronto ( since 67 ) et ça marche !!!

M. Lisé

Votre démarche (produits dérivés) commence à ressembler à du mercantilisme de la part de l’Actualité/McClean (deux revues de Rogers.)
À moins que tout les profits (fruits des ventes -coûts et productions sans inclure aucun frais de gestion par l’Actualité pour pas qu’il soit tenté de les gonfler) soit versé à un organisme de charité ou social

Très bon débat..il n’avait pas grand chance de s’en sortir aec vous.

Oui pour les articles sur bonhomme

Je trouve intéressant de me promener avec ce T-shirt du bonhomme qui exprime bien la pensée populaire ! J’ai bien aimé votre présence a TLMP et votre confrontation avec Patriquin l’a mal fait paraitre et votre message a bien passé ….Concernant Nathalie Normandeau , elle a répété les mêmes lignes que son chef et de ses spinners en communication … Elle a menti a plusieurs reprises et j’aurais espéré un véritable débat car vos mises au point étaient pertinentes mais trop peu nombreuses …. Tout le discours de Normandeau était une insulte a l’intelligence et contraire a la réalité ……

Je suis vraiment fasciné d’écouter Mme Normaudeau exceller en restriction mentale au sujet des gaz de shiste, ses réponses préparées ne menait à rien. Le mensonge peut-il être pathologique à un groupe donnée? Ces gens suivent leur chef avec un aveuglement digne d’un gourou.
Durant l’émission, On aurait pu servir à Mme Normaudeau un verre d’eau gazéifié bien de chez-nous!

Je suis tout a fait d’accord avec vous Christian Lemay #3 – ainsi que Suzanne Leblond #8

Bonne idée ce T-Shirt ! Le problème avec Patriquin c’est qu’il n’est pas conscient du racisme de Mclean’s. Vous aviez beau lui répéter ce qu’on avait écrit rien à faire. J’imagine qu’à force de se dire et de répéter que les Québécois sont corrompus génétiquement on finit par le croire. Les nazis ont bien cru que les Juifs étaient par nature des sous-hommes.

@Jacques Brisebois

Que Bastarache ait été un bon juge à « Cour de Pise »?Fort possible!

Mais comme meneur de jeu à la Commission qui porte son nom, vraiment lamentable.Il a l’air d’un bonhomme sympathique mais empêtré:il écoute. Il suffit de comparer avec Gomery qui, lui, menait d’une main de maître sa Commission.

D’ailleurs le premier à avoir enfreint la directive de ne pas s’exprimer hors de la Commission:Charest lui-même.

En fait, ce fut une bataille pour gagner la faveur de l’opinion publique, via les médias:David contre Goliath. C’est Bellemarre qui a gagné. Pis tout le monde se fout royalement des conclusions à venir de Bastarache…et tout cela pour 10 millions de $.

Bonjour monsieur Lisée, votre comparaison « haïtiens pas vaillants » à « nègres paresseux » au début de votre entrevue pour expliquer la façon dont le Maclean’s a traité les Québécois est incorrecte et de mauvais goût. En fait, le Maclean’s n’a pas parlé de
« frogs corrompus », s’il l’avait fait, vous auriez probablement appelé les autorités, les lecteurs pouvaient plutôt lire « le Québec corrompu…au pire, les Québécois corrompus ». Pour être juste, vous auriez dû dire les « noirs ». Le mot « nègre » est péjoratif, Québec ou Québécois ne l’est pas, à ce que je sache. On vous dit articulé, mais dans ce cas-ci je ne sais pas si vous cherchiez le sensationnalisme, essayiez d’attirer la sympathie du public…mais dites-moi donc qu’est-ce que les noirs ont à faire dans cette histoire? Et qu’insinuiez-vous par paresseux…qui pense ça, vous? Malheureusement, certains intellectuels emploient ce mot un peu trop souvent sans en faire bon usage. Il n’en reste pas moins qu’il blesse et peut être remplacé par d’autres termes beaucoup plus appropriés en 2010.

En tenant mordicus à faire la preuve d’une faute professionnelle, vous avez fait ce que tout bon québécois fait depuis toujours, c’est à dire banaliser le fond du problème.

Vous aviez la possibilité d’y aller d’un débat de fond avec ce journaliste. Mais, se faire dire la vérité par un anglo, c’est pas très plaisant, n’est-ce pas?

Tout le monde sait que ça va mal en simonac au Québec. Alors, pourquoi jouer les vierges offensées quand on se le fait dire? Pourquoi parler de l’habit froissé (méthodologie) de l’orateur quand il dit la vérité?

Tout ce que vous cherchiez à faire hier, me semblait dans le but d’obtenir l’approbation de la foule. Même chose d’ailleurs pour Nathalie Normandeau, démagogue à souhait. Les applaudissements n’ont pas trop dérangés sa prestation, du reste!

Quelqu’un parle plus haut de 40 lettres au MaClean’s. Me semble que Patriquin a parlé de 40%! Personne ne se réjouit du Québec Bashing. Mais, on se réjouit que des gens commencent à nommer par son nom ce qui va mal et qui étouffe le Québec depuis des décennies. Pas juste depuis l’an dernier!

Bravo à Martin Patriquin du MaClean’s, malgré une méthodologie faiblarde!

Je vous ai trouvé bien »cool » avec Mme Normandeau, j’aurais souhaité vous voir plus combattif, plus incitatif…car elle ne répondait pas à vos questions. Par exemple le prix payé par les compagnies d’exploitation… mais peut-être n’était-ce pas le lieu?

Oui pour un T-shirt
Excellent débat; dommage que le montage coupe des échanges intéressants.

Je pense que cette émission n’est pas la place pour les échanges de vues sérieux, donc qu’elle représente un danger pour quelqu’un comme vous qui veut y défendre un point sans tomber dans l’épate ou l’esbrouffe. C’est pourquoi votre idée d’y promouvoir le t-shirt était certainement bonne, mais pas aux yeux de M. le pape, ça a tout l’air…

Sinon, comment pouvoir gagner un débat en si peu de phrases, lesquelles, au surplus, risquent d’être tournées en ridicule à n’importe quel moment par le fou du pape !

Je préférerais de loin une émission sérieuse où vous pourriez débattre à fond de ces questions, mais, hélas!, il n’y en aura pas : les cotes d’écoute parlent encore plus fort que le pape !

Merci quand même d’y avoir défendu vos concitoyens.

J’ai «commis» un livre (pas encore publié) sur la «correctitude» politique («politically correct») et son contraire (de droite) et je dois dire que je crains les conformismes de droite et de gauche.

Je considère que traiter Patriquin de XÉNOPHOBE, cela est trop simpliste et relève de la maudite correctitude moraliste et gnangnan. À Maclean’s ils ont manqué de rigueur et ils ont joué la vieille carte du sensationnalisme. Aussi, il y en a probablement beaucoup, parmi ces «folliculaires» du magazine, qui sont haineux vis-à-vis des FRENCH CANADIANS. Là où j’habite, à Montréal, je fais face à la haine de certains immigrants ou immigrés qui «nous» détestent, «nous les French Canadians». Mais cela ne peut être dit car c’est ce n’est pas «CORRECT».

Mais il faut être un tantinet prudent lorsqu’on lance des accusations de RACISME ou de XÉNOPHOBIE.

Toutefois il faut quand même discuter de tout cela et en ce sens je me réjouis de voir Lisée prendre la parole et énoncer son point de vue.

Jean-Serge Baribeau, sociologue des médias

Excellente entrevue (du moins, pour ce que nous avons vus). Échange avec Patriquin: on aurait dit un adulte s’adressant à un ado. Les idées de M. Patriquin semblaient peu organisées, confuses, etc. (peut-être est-ce dû à la traduction dans sa tête…).
Pour Mme Normandeau, on aurait aimé voir l’intégrale des échanges. Par contre, elle demeure un adversaire coriace, et vous a bien piégée lorsqu’elle vous a accusée de faire vôtres les arguments de Me Bellemare… J’ai bien aimé votre remarque sur le changement de chemise (peut-être est-ce la même après tout) de certains libéraux, qui en une fin de semaine, deviennent fortement impliqués dans les gaz de schiste…
Un plaisir de vous entendre.

Avez-vous compris quelque chose à la théorie des extra-terrestres? J’ai l’impression que l’ufologue a bouché tout le monde

Participer à Echo-Vedettes (il n’y a véritablement pas de différence de contenu entre cet ancien hebdomadaire québécois et TLMEP) n’est pas le lieu pour discuter de quelque sujet que ce soit qui soit de nature sérieuse.

Oui pour des objets qui demontrent la volonte des
electeurs, du peuple, de denoncer des crimes economiques qui detruisent nos societes a tous niveaux. Je porterai un T-shirt encore plus agressif, meme aux parlements, aux conseils municipaux, et inciterai ceux qui partagent cette vision que la corruption des elus, c’est criminel,
et NE PLUS ETRE TOLEREE.
Louison Caron, citoyen decu, aigri, desabuse, qui reclame des lois plus severes a ce propos.

La Normand-d’eau plein de gaz chiche faisait pitié comme colonisée au service des Albertains à Charest .
Incroyable que des élus Québeciois puissent s’abaisser aussi bas avec leurs dos ronds sans manger un bon coups de pied dans le C….
Tex mon ami racontait sa vie récupérée par les entreprises étrangères mais simple et bienheureux il ne s’en ait même pas rendu compte , mais quel personnage merveilleux que ce Tex LeCorps

Il est aberrant que ceux qui se présentent à cette émission de style Echo-Vedettes (la plupart sont des plogueurs de spectacles, disques, livres ou divertissements quelconque) reçoivent en plus un cachet de $ 1 000.

Les cachets devraient être réservés pour les invités sérieux dans une émission sérieuse, et non dans des émissions dont le but est d’offrir une publicité gratuite à certaines personnes en mal de self-promotion et qui, au demeurent, bénéficient déjà d’une quantité énorme de publicité.

Une émission comme TLMEP émousse la pensée critique, au lieu de l’affiner. C’est divertissant; c’est de l’excellent spectacle, mais à quel prix?

Encore une fois, le Québec donne dans ce qui semble faire de plus en plus sa spécialité, dans les domaines non scientifiques: le contenant au sacrifice du contenu…

Rappelons la racine du mot « divertissement »: du latin divertere, qui signifie DISTRAIRE. A trop passer de temps à distraire, ne nous surprenons pas si nous formons de plus en plus une société de gens distraits.

Merci Mme Hamel (#14, je crois) pour votre commentaire fort pertinent.

Je vous aurais préféré un peu plus incisif avec la vice du Premier Ministre.
Les libéraux ont appris l’art de contourner les questions et surtout de parler beaucoup,ça évite de se faire poser trop de questions.
En ce qui concerne Patriquin,il ne faisait pas le poids,donc,à quoi aurais servit de l’humilier davantage.
P.S.J’attends toujours de votre part un engagement plus direct en politique.

Vous étiez, comme tous ceux qui passent à cette émission, bien plus intéressé à votre promotion personnelle qu’à débattre des idées.

J’ai changé de poste immédiatement après votre désolante performance.

« qui a le front d’aller dire à plus d’un million de personne que le Québec pouvait se permettre de se séparer alors que ce serait une catastrophe et que seul les ignares comme toi pensent le contraire. » François Pelletier

===

Tu méprises tout un peuple en disant qu’il ne peut pas décider de son avenir par lui même.

Jean Émard

Bonjour,

Depuis le début de cette histoire, je me demande pourquoi nous n’explorons pas et (éventuellement ) pourquoi nous n’exploiterions pas nous-mêmes ( sans compagnies privées) les gaz de schiste de notre sous-sol?

G-A Lepage a posé la question hier mais nous n’avons pas reçu de réponse.

M. Lisée, vous étiez présent, Mme Laurendeau a-t-elle répondu de façon plus satisfaisante lors de l’enregistrement?

Sinon, connaissez-vous la réponse?

Pour ce qui est du T-shirt, je l’ai vu mais je n’avais pas saisi que vous désiriez en faire la promotion.

Merci.

Je veux au moins un gaminet!

« Toute le monde en parle » est rendu strictement une émission de divertissement bonasse, à des années lumières qu’une émission d’information ou simplement de divertissement de qualité où des sujets importants sont sérieusement abordés. On fait dans le mondain plate, de la petite broue inodore et inspide. Ce n’était pas l’endroit pour vous expliquer, malheureusement.

Oui je serais acheteur, mais il faudrait démontré sur le gilet que la corruption viens avant tout des collaborateurs du pouvoir canadian, sinon on joue le jeux de Mc-Lean en laissant supposé que ce cancer est généralisé à toute la nation Québecoise.

Bonne initiative, la corruption c’est le dernier recours du pouvoir canadian.

Patriquin avait l’air de vouloir être n’importe où sauf dans sa peau. Il va y penser à deux fois avant de basher encore le Québec, car ça risque de lui occasionner d’autres invitations à Tout le Monde en Parle, ou autres médias.

Son article minable, c’est lui qui l’a pondu de toutes pièces. Le 40% de réponses du Québec en faveur de son article, c’est encore lui qui l’a pondu.

Bravo, vous l’avez mis à sa place, mais pas encore assez à mon goût.

Le débat avec Martin Patriarquin était correcte, je crois par contre qu’il n’y avait pas de gagnant ou perdant. Vous aviez raison en affirmant que la méthodologie pour l’écriture de l’article était déficiente et que l’aspect historique de leurs affirmations étaient biaisé. Par contre, ils avaient raisons en affirmant que pour l’instant le Québec est la province la plus corrompue. Le présent gouvernement, dont madame Normandeau fait parti, fait preuve d’une corruption qui est sans égale dans le régime politique canadien.
Si les québécois sont choqués de cette déclaration, ils devraient se présenter aux urnes, afin d’exprimer leur insatisfaction aux différents gouvernements, en particulier celui de Jean Charest.

La discussion avec Madame Normandeau n’était effectivement pas assez agressive contenu du contexte actuelle.

Je voudrait remercier Mme Jacinthe Lemieux de son intervention. Je suis moi-même d’origine haïtienne et j’ai été blessé par ce commentaire tout à fait gratuit. Faut-il pour dénoncer des propos xénophobes en utiliser à son tour? Non je ne crois pas! Cet exemple est passé inaperçu pour beaucoup de personnes…ce qui selon moi est très inquiétant! J’en ai marre des sois-disant intellos qui utilisent le mot commençant par la lettre N…pour faire des figures de style!!! N’avez vous donc pas eu des cours d’histoire comme tout le monde? Bon sang, des gens ont donné leur vie pour qu’on cesse d’utiliser ce mot!!!Alors cessez de pleurnicher que M Patriquin a traité les Québécois de corrompus alors qu’en fait vous ne valez pas mieux que lui! Encore une fois bravo Mme Lemieux!!!Le Québec est rempli de personnes cultivées et c’est vous Mme Lemieux qui en êtes la preuve!

En faisant vos interventions à l’endroit de Mr Patriquin et Mme Normandeau, vous avez bien rempli votre métier de journalisme investigateur. J’ai trouvé Mrs Lepage et Turcotte trop mous. Je peux le comprendre par contre parce qu’il est très difficile de recevoir des invités si l’on a la réputation d’être dur envers eux.

Mr Patriquin a mal défendu sa position. Quand il a défendu son commentaire que la corruption est à « tous les niveaux » de la culture politique du Québec en disant qu’il s’agit des niveaux fédéral, provincial et municipaux, est-ce qu’il veut dire que tous les partis fédéraux qui ont des représentants québécois comme les BQ, PC (Joseé Vernier, Jean-Pierr Blackburn, etc), PLC et NPD (Thomas Mulcair) sont tous impliqués dans des scandales? Que tous les partis provinciaux comme les PLQ, PQ, QS et PV sont aussi tous impliqués dans des scandales? Et quand il a parlé des niveaux municipaux, il voulait dire seulement Montréal ou toutes les municipalités du Québec? Mr Patrquin n’était pas clair.

J’ai espéré que l’entrevue avec Mme Normandeau était plus longue; il y a beaucoup de questions que l’on pourrait poser à elle. Par exemple, personne n’a demandé pourquoi le gouvernement veut donner seulement 3 mois pour le BAPE pour réaliser son mandat concernant le gaz de schiste quand le BAPE, lui-même, avait dit avoir besoin de plus de temps pour faire son travail.

C’est dommage que vous ne puissiez pas montrer le T-shirt à TLMEP.

Oui j’en veux un!

Patriquin semblait vraiment trouver le temps long.Je crois qu’il ne s’attendait pas à un tel déferlement et est devenu décontenancé.Comme un boxeur qui se ramasse dans les cables,espérant et entendant enfin la cloche sonner.Bravo mr.Lisée ,c’est l’ensemble du peuple Québécois que vous avez défendu. Des gens comme vous ,nous en avons tellement besoins,surtout lorsque que l’on entend Normandeau venir réciter la cassette libéral apprise par coeur. Plus capable les libéraux,comment tenir encore deux ans?…

J’en ai assez de ces querelles folkloriques avec des gens qui ne savent pas de quoi ils parlent. Patriquin en est un spécimen. Tant qu’à Mme Normandeau, si elle était Pinochio, tous les oiseaux de la Gaspésie nicheraient sur son nez (qu’elle a joli d’ailleurs) tellement le mensonge lui va si bien.

Alors, monsieur Lisée, pas de T-shirt, de tasse, de banderoles ou quoi que ce soit aux effigies d’un bonhomme enragé, surtout pas celui-là. J’avoue très sérieusement remettre en cause l’idée de commercer chez Rogers. Money talk’s comme disent les anglas. Il se peut alors que mon abonnement à l’Actualité soit sacrifié à l’autel des principes.

@Marc-André Saint-Pierre
Le propos de MacLean’s n’est-il pas justement de banaliser la corruption au point de la faire passer comme naturelle? « C’est comme ça que ça se passe au Québec », si on résume en gros leur propos, ça évite aux fédéralistes, par exemple, de se questionner sur leurs méthodes maintenant justifiables par ce raccourci.
C’est vrai que, à la place de M. Lisée, j’aurais peut-être attaqué les propos de MacLean’s sur le fond plus que sur la forme. Et puis bon, oui, visiblement, il aimait les applaudissements. Cela dit, il y a de plus en plus de Québec-bashing. On n’a qu’à regarder l’argument de Harper en campagne électorale (on ne peut pas faire de coalition avec des séparatistes, le Québec reçoit de la péréquation et il se plaint…). Ça trouve ses échos dans le ROC. La réaction face aux jeux de Vancouver, le nombre de Québécois dans l’équipe Olympique de hockey, la réaction à la tuerie de Dawson… Du Quebec-bashing, il y en a de plus en plus. A-t-on un équivalent de Don Cherry ici? Ça commence à ressembler à du « racisme de bon aloi », un mépris latent, permis et acceptable.
C’est bien que quelqu’un se lève et dise « c’est assez » sans compromis. Ce n’est pas entre eux qu’ils vont se le dire, ça doit venir de nous.

Un oubli dans mes propos précédents. Ais-je dis que je voulais un chandail bonhomme-choqué? Cherchez-vous un distributeur? J’espère que vous le faites en plusieurs tailles. Ça va se vendre.

Par delà la méthodologie déficiente de Patriquin et Coyne, j’ai été de ceux qui ont reconnu le bien fondé du titre du Maclean’s.

Que ce titre sensationnel soit indéfendable sur une base journalistique et cartésienne est une chose; mais que l’impression laissée par le scandale des commandites, la collusion dans l’attribution de contrats milliardaires, l’élection d’une administration municipale malgré des signes évidents de corruption, le financement du PLQ qui augmente mystérieusement dès qu’il est au pouvoir, les places et les permis de garderies qui jaillissent miraculeusement au profit des contributeurs pelquistes, bref, que cette impression puisse être niée est une toute autre chose.

L’insignifiance de Turcotte et la complaisance de Lepage lorsqu’il fut question de la caractéristique commune à toutes ces magouilles est consternante. L’évidence de cette caractéristique est inversement proportionnelle à la vigueur avec laquelle elle est évoquée et démontrée. Et cette évidence est celle-ci: ce sont toutes des magouilles fédéralistes faites au profit des fédéralistes ou/et au nom de l’Unité canadian.

« Nous étions en guerre » disait Guitté.

Or l’impression en question pointe aussi précisément qu’injustement les Québécois qui s’indignent de cette corruption et la combattent de toute leurs énergies.

C’est ce que l’humour insignifiant de Danny appelait les « méchants fédéralistes ».

Comparé à Laurent Baffie, Turcotte est un moucheron ridicule.

« Je suis moi-même d’origine haïtienne et j’ai été blessé par ce commentaire tout à fait gratuit. Faut-il pour dénoncer des propos xénophobes en utiliser à son tour? » MF

====

Pas difficile à comprendre que dans le contexte il faisait référence à des propos racistes sans en faire les siens, même que c’est exactement le contraire, il les dénonçait avec son exemple.

Désolé mais les racistes et xénophobes ça existe encore et il faut dénoncer ce qu’ils disent en citant les mots qu’ils utilisent; sinon on baigne dans la rectitude politique gluante.

Jean Émard

« Participer à Echo-Vedettes (il n’y a véritablement pas de différence de contenu entre cet ancien hebdomadaire québécois et TLMEP) n’est pas le lieu pour discuter de quelque sujet que ce soit qui soit de nature sérieuse. » honorable

===

Les invités de cette émission contredisent régulièrement votre vision d’un société québécoise passive et à genoux et c’est ça qui vous dérange.

Jean Émard

Je partage l’opinion de René David, vous avez été trop gentil avec Madame Normandeau (à moins que cela sois aussi un résultat du montage).

Sinon, bravo pour votre «débat» avec Patriquin!

Pour ce qui est de l’utilisation de «N word» comme dirait les anglo… Je crois qu’elle à bien démontré votre point. C’est-à-dire que l’article de Patriquin était teinté de xénophobie. Je trouve dommage (mais compréhensible) que certaines personnes se sont arrêté à cela et se sont sentit insulté.

Il y a quelque chose d’inquiétant qu’un François Bourbeau semble plus crédible qu’une ministre, je parle de Mme Nathalie Normandeau.

M. Patriquin a bien raison lorsqu’il affirme que M. Charest est bien mal placé pour demandé des excuses au nom des québécois… et que Mme Normandeau utilise la cassette du Premier ministre peut de temps après!

Il est d’autant plus navrant que d’affirmer qu’il n’y a aucun problème d’éthique qu’un membre de l’organisation libéral démission pour travailler dans une entreprise de gaz. Il a autant le droit de gagner sa vie pour faire vivre sa famille que n’importe qui d’autre. (Pourtant, il n’était pas au chômage!) La seule raison pourquoi qu’une compagnie gazière l’ai embauché c’est pour ses entrées dans le gouvernement.
Si ce n’est pas un problème d’éthique au yeux du gouvernement, c’est très inquiétant….

Pour le reste, je ne sais pas si c’est la magie du montage ou des conditions strictes de la présence de Mme Normandeau, l’assistance, comme les invités ont été plus que « politiquement correcte » avec cette dernière…

Pour terminé, je sais que TLMEP est avant tout un show et que certaines personnes trouvent que ce n’est pas digne d’un débat politique, sauf qu’il y a la loi du nombre et que je doute que le même débat aurait la même portée et audience à Télé-Québec!
Faut faire avec et éviter de se tirer un rang!

J’ajouterai que dans le discours de Mme Normandeau, le gouvernement a grandement ajusté de tire… pour ne par dire le discours!

Je dis discours parce que je ne fais pas vraiment confiance au gouvernement actuel. Il est vrai qu’on ne voit pas le feu (lire preuve) mais avec toute l’épaisse fumée qui ce dégage de ce gouvernement, difficile de voir le feu!

Évidemment, l’action, comme l’affirme Mme Normandeau, va éteindre les feux mais non la cause.
Le gouvernement actuel sait que dans les cas de corruption, il est extrêmement difficile d’établir la preuve…. et que cela demande encore plus de temps… et d’argent qu’une commission.
L’avantage d’une commission, c’est de mettre au grand jour le mécanisme du financement des partis et d’apporter les correctifs nécessaires. Parlez s’en au parti Libéral fédéral!

Monsieur Lisée

le 10 octobre, c’était mon anniversaire
merci pour le cadeau

le T-shirt, je le porterai fièrement au Beaver Club
et je donnerai pas de pourboire

pour le colis, merci de ne pas utiliser d’enveloppe brune
je tiens à ma réputation

suggestion pour un prochain T-shirt:

pour l’environnement
au lieu de planter un arbre
plantez un anglais ou un libéral

vous auriez pu signaler aux téléspectateurs tout le mal que cet article de Patriquin fera subir à notre réputation sur les marchés internationaux, surtout anglophones: USA, etc.

M.Lisée,
Avec Mme Normandeau,vous avez été très poli (ce qui est une de vos caractéristiques); trop poli peut-être.
Elle aurait mérité que vous lui demandiez de mettre de coté sa cassette et qu’elle réponde aux questions avec un minimum de sincérité.
Une autre politicienne avec la langue de bois!
Elle est la digne « vice » du 1* ministre Charest.
Vous avez bien fait de continuer à qualifier vos réponses; j’aurais aimer vous entendre répondre aux amuseurs publics que certains sujets ne peuvent avoir de réponses sommaires et méritent mieux qu’une « ligne ou un punch » du fou du roi (lequel porte bien son nom).
Ne lâchez pas.
J-C. Pothier

M. Lisée, aussi bien votre prestation vis-à-vis M. Patriquin que celle que vous avez eue face à Mme Normandeau prouvent hors de tout doute que vous avez l’intelligence et les talents requis pour occuper une place de choix à l’Assemblée nationale.Assez de tergiversation! Votre devoir vous appelle.Osez relever le défi qui vous est lancé.

M. Lisée,
Comme toujours, j’avais pitié un peu de M. Patriquin. Il avait peut-être un réel besoin de dénoncer les scandales récents, mais vous avez clairement prouvé que lui et M. Coyne ont manqué de jugement! Bravo et continuez à parler pour le Québec.

Suite à mon commentaire # 23 @ Jean François Lisée:

Et si la politique active ne vous intéresse pas vraiment Jean François ou que ce n’est pas votre tasse de thé ou que vous n’êtes pas encore prêt à faire le saut,

J’IMPLORE MADAME MAROIS D’INVITER, au plus tôt, GILLES DUCEPPE À PRENDRE LA DIRECTION DU PQ aussitôt que ce sera possible.

Gilles Duceppe a presque toutes vos qualités Jean François en plus des siennes, sans oublier qu’il a une expérience particulière de la politique sur la scène canadienne et qu’il comprend et parle assez bien l’anglais.

J’ai écouté le débat à Tout le monde en parle. Pas Tanné d’en manger? publié aux Éditions D-Bogue en 2003 dénonce la corruption généralisée que vous semblez ignorer et l’auteur en remonte la racine dans l’Éducation, non pas dans le contenu formel, mais via la gestion qui devient inconsciemment du contenu débilitant. On peut toujours reprocher le terme tare génétique utilisé, mais il n’en reste pas moins que ça corresponde à de la quasi-hérédité telle que définie par le psychiatre Elenberger. M.I.

Çà me rend vraiment triste de voir que tant de gens prennent cette émission de débile au sérieux. Pas surprenant que le Québec soit en si piteux état.

bonjour, je suis reste sur mon appétit dimanche soir avec nathalie normandeau.je aime vous voir posée les question.

Le débat de Macleans’m’indiffère. J’ai cessé de débattre sur ce que pense le Canada.
Par conte, sur les Gaz de shiste c’est autre chose.
Mme Normandeau ne reconnaît pas que c’est la pression des gens qui a fait virer le gouvernement Charest. Elle est habile mais ne m’a convaincu de rien. Quelquefois vous manquez de mordant même si vos questions étaient très pertinentes. Je trouve aussi les souverainistes trop absents de tous ces débats. Et aucin commentaire sur Forces Québec qui sont lamentables et ne feront qu’encore nous diviser.
Honte à Facal, honte à Legault!
Les seuls à constamment affirmer que la seule solutions c’est la souveraineté: Josée Legault et Jean-François Lisée. J’ai lu tout vos écrits et tout ce que publie Brûlé.
Bravo! le Québec a besoin de vous!

pour moi, les anglos n’en diront jamais
assez de bêtises au Québécois, c’est ce que
ça prend pour réveiller la bande d’endormis
québecois. car leurs bêtises s’adresse aux
Québecois fédéralistes, ce sont qui sont
au pouvoir.

Je crois que l’ idée d’ un t-shirt offert en prime à un abonnement (ou renouvellement) à l’ Actualité , pourrait être une bonne idée . Pour ce qui est de votre passage à Tlep , peut-être est-ce dû au montage , mais je vous ai trouvé un peu trop aggressif envers Patriquin , qui lui , semblait plus ou moins articulé en retour . Mais surtout , j’ aurais bien aimé une confrontation beaucoup plus musclée entre vous et miss Normandeau . On aura entendu tellement d’ inepties sortir de sa bouche ,ce soir-là , que le dommage de l’ affaire étant que deux chroniqueurs étaient pourtant présents à la même table , et qu’ ils n’ auront rien fait . On entendait pratiquement les mouches volées , pendant son discours à la nation ! Tsé , utiliser un si gros argumentaire , afin de défendre un projet qui au mieux pourrait rapporter en redevances à la province qu’ environ 1/225 du budget provincial , euh , je sais pas , mais y’a un truc qui m’ échappe .

Monsieur Lisée,

Ne vous étonnez pas si de plus en plus de personne (dont moi-même) souhaite votre retour sur la scène politique, en politique active particulièrement.

Bientôt, il risque d’y avoir des pétition ou des groupes facebook vous incitant à faire le saut…

@ Jean Emard

Vous savez que l’on est à court d’arguments lorsque l’on en est rendu non plus à argumenter sur le message ou même le messager mais sur le véhicule utilisé (dans ce cas TMEP. Ce que cet individu dont vous parlez dans votre commentaire en est rendu à faire.

P.S. Il en est rendu si bas qu’il continu de se cacher sous un pseudo tandis quici 99% des intervenants le font sous leur vrai nom.

Au sujet du bonhomme, pour moi, je le répète, les tasses, T-Shirt et autres produits dérivés commencent à ressembler (sans toutefois penser que c’Est le but de M. Lisé) à du mercantilisme pur et simple de la part de Rogers (McClaeans/L’actualité)

J’avais cessé de regarder cette émission la jugeant trop complaisante en général et surtout très PLOG pour les artistes qui sont surreprésentés dans nos médias et spécialement à la télé dans ce genre télé-plog.
Bon débat mais vous avez manqué de punch quand il s’est agi de remettre à sa place le scriboulleur de MACLEAN’S et les propos de celui qui se cache Andrew Coyne l’extrémiste de Toronto qui sévit que trop souvent au NATIONAL de la CBC.
Mme Normandeau, qui aspire au poste de Charest, a emprunté un autre discours depuis que l’échéance de se présenter comme chef du PLQ approche et surtout depuis l’échec retentissant des pseudos séances de d’info(propagande dirais-je) de l’industrie gazière.
Pour ce qui est des T-shirts je n’ai pas cette habitude porter des messages sur mon corps exception faite de messages écologiques.
Mme Marois et le PQ auraient grand avantage de prendre au sérieux le dernier sondage de Léger Marketing concernant la venue d’aun autre parti de droite au Québec (coomme si il y en avait pas assez) Force Québec serait son nom et son chef pressenti François Legault, semble faire mouche tout comme le maire Labeaume dans la capitale nationale.
Serions-nous dans la mouvance de la canonisation du Frère André?

@ Lise Hamel

vous avez raison.c’est pas mal mieux d’écouter le banquier…

je blague évidemment…

Parait que vous avez dit que si on vous avait écouté on aurait gagné le référendum. Pourriez-vous préciser votre pensée????

Bonjour M. Lisé,

Ce fut rafraichissant de vous voir en compagnie de votre « ami » Martin dimanche soir. J’ai beaucoup apprécié votre sens de l’humour mais surtout votre capacité de débattre sur le fond des idées. Visiblement le débat n’était pas de taille. Serais-ce une illustration de la différence de contenu entre la revue l’Actualité et le Mclean’s?

Pour ce qui est de la présence de madame Normandeau, c’était tout simplement pitoyable, partisan avec des réponses en série préparées à l’avance et donnant aucune place aux interventions. Un message bien loin de ce qu’elle disait il y a à peine deux semaines! M. Lepage a déjà fait bien mieux comme entrevue. Heureusement que vous avez placé quelques questions et remarques car je me serais cru à une assemblée partisane du PLQ!

Je suis preneur pour ces objets afin d’exprimer ma colère.

Mme. Normandeau est une politicienne qui a été mise au pas. Elle a livré le message qu’elle devait livré, ceoendant ce genre de porte-parole n’est plus efficace. Ce qui me choque le plus, c’est que ce genre de politicien nous prenne pour des caves.Il pense que l’on achète tout ce qu’ils disent.
Oui, il y en a des gens qui ont des oeillères et qui croient ces politiciens, malheureusement.
Par conte, j’espère qu’une bonne majorité de plus en plus grande vont se manifesté et dénoncé ce genre discours froid et vide de sens.
Mme. Normandeau arrêté de prendre la population pour des ignares.

L.Tremblay

J’ai écouté ce début d’émission pour vous entendre. Débat? Je ne pense pas. Pour qu’il y ait débat, il faut deux débatteurs… il n’y en avait qu’un. En ce qui concerne l’échange avec Mme Normandeau, malheureusement, seul celui de regards (séduits) semble avoir survécu au montage.
Merci quand même, c’était plutôt divertissant.

Faites vous en pas de ce que les Canadians pensent de vous car les canadians c’est évident ne pensent pas à vous.

Merci M. Lisée pour votre rigueur intellectuelle et pour l’ensemble de votre oeuvre! Je suis preneur d’un gilet.

Je suis partant pour un T-shirt! Je verrais bien cet extrait de votre réplique imprimé sur le dos, ça me fait tellement rire:

« Coyne to Quebec: I have some constructive criticism for you.

Quebec: Great, let’s hear it

Coyne: You are pathologically corrupt.

Quebec: Gee, thanks! »

Quant au débat avec M. Patriquin, je ne sais pas si c’est la faute du montage qui a été fait, mais j’ai eu l’impression qu’on ne lui a que très peu donné la chance de s’exprimer.

Je suis acheteur également. Bravo pour votre intervention de dimanche à TLMEP. J’ai adoré.

M. Lysée,

Bravo pour votre intervention de dimanche à TLMP.
Vous avez très éloquemment dit tout haut ce que plusieurs comme moi pensent et ont envie de dire depuis le début de cette histoire.

La vraie question n’est bien sûr pas de discuter s’il y a de la corruption ou non au Québec, c’est évident que oui et que le gouvernement Charest devrait être remplacé.

Ce qui était insultant dans ces articles est l’insinuation que c’est dans nos gènes. Ça c’est clairement de la xénophobie de leur part et ça doit être dénoncé. On ne peut pas laisser passer ce genre de choses. Aucun peuple au monde ne laisserait dire des choses pareilles à son sujet.

Bonjour M.Lisé,
Les Québécois Québécoises les +corrompus au Canada et les+congénitalement incapables de se donner un pays.
Bonhomme peu ben être fâché, mais les gros égo des solidaires et des féquistes vont nous arranger l’affaire un en taxant les trop nombreux riches du Québec et l’autre en privatisant la santé et l’éducation et en baissant les taxes des mêmes trop nombreux riches. Gaz de sheet ça va pas bien en politique au pays du Québec heureusement qu’on a un gouvernement Libéral.
J’achèterais quand même Bonhomme fâché, vous avez dit Cléopâtre non j’ai dit Normandeau.

preneur…
D’autres parts, mme. Normandeau a fourni une performance moyenne que je ne me permet pas de gober à 100%. Mais, elle a eu le mérite de faire face à la situation. Et je voudrais bien savoir si elle croit à tout ce qu’elle dit.
Gaz de chiste, donnez-nous les moyens de croire
que tout ne sera pas dévasté,
que si dégats il y a, ils seront réparés,
et qu’une juste compensation sera offerte à tous ceux qui auront été dérangé.

…mr Patriquin a eu amplement de temps de s’exprimer dans son long texte. Un politicien ( je crois que c’est René Lévesque )a déjà dit des anglos de Montréal que » they don’t belong » ,le huguenot des maritimes comme il s’est décrit lui- même est définitivement un de ceux-là.
Maclean’s a radicalement changé avec l’arrivée de Coyne qui a amené avec lui sa haine viscérale du Québec qu’il exprimait si souvent au National Post d’où il vient.

Vive les produits dérivés! Je prendrais un gaminet pour moi et un pour mon chat… (Il ne faut pas négliger la branche animal des produits dérivés!)

S’il-Vouds-Plaît,

NE CONFONDEZ PAS Claude Pelletier AVEC François OU Benoît Pelletier, nous ne nous connaissons pas, ne sommes pas apparentés et n’avons pas du tout les mêmes opinions.

M.Lysée c’est vrai au Quebec c’est corrompu c’est notre nature la véritée choque HEIN les syndicats
et politiciens liberaux comme péquistes c’est toute des maudits pourris jusqu’a l’os.

J’arrive d’un voyage en Chine et je constate qu’au Québec on se créé des problèmes avec pas grand chose. L’économie tourne généralement bien et le chômage est très bas. Les besoins de base sont bien comblés. On met de la nourriture dans notre assiette 3 fois par jour et 365 jours par année. Alors on cherche des problèmes et nous en trouvons… En éducation on chiale contre le bulletin; tout un problème. En santé, on trouve une urgence qui est remplie et nous crions que le système est en banqueroute; nous ne regardons pas les belles opérations réussies et les 90 000 bébés qui naissent annuellement dans un environnement très sain. Non il faut trouver un vrai problème. On trouve un point noir sur une page et nous le crayonnons jusqu’à en faire un gros point noir et alors là nous avons enfin un vrai problème. Un petit scandale dans l’industrie de la construction survient…hourra… nous avons enfin trouvé un vrai problème et nous crayonnons 10 petits points noirs sur notre feuille blanche. Nous sommes heureux, nous avons enfin notre problème bien à nous. Puis nous embarquons la politique dans ce dossier car le gouvernement est dans tous les dossiers au Québec. Il ne faut pas corriger la situation mais il faut regarder dans le passé; l’avenir ne nous intéresse pas. Puis survient l’exploitation du gaz de schiste. Oh, c’est un problème futur…. il ne faut pas avoir de tels problèmes dans le futur ; il faut rester dans le passé. Il faut faire un moratoire. On ne veut pas de problème… C’est ce qu’on appelle « avoir peur d’avoir peur. On ne va trop loin vac çà. Mme Normandeau a bien expliqué le dossier… mais elle fait parti du parti libéral; çà c’est le problème. Quand on veut chialer, c’est facile. Si nous n’allons pas voir en quoi cela consiste ces fameux gaz de schiste alors nous n’uarons pas de problème. Donc on ne veut pas de ces gaz de schiste.

Avec de tels raisonnements un peuple ne peut pas aller loin.

Donc, pour revenir à mon voyage en Chine, les vrais problèmes sont la nourriture, l’hébergement….de vrais problèmes de base.

Je suis preneur d’autant plus que l’humour caricatural, tout comme la réponse au magazine McLean’s, recadrent mieux l’allergie naturelle que les québécois ont de la corruption.

Je suis preneur pour un ou plusieurs T-shirt(s).
Quant à la corruption, quelqu’un sait-il comment ils appellent ça, ailleurs au Canada, et comment ils l’appliquent???

J’en achèterais plusieurs certainement!! Ce pourais être le logo d’un nouveau partie!
Bien d’accord avec Yves G. aussi

Voilà un t-shirt que je porterais surtout pendant une campagne référendaire.

Ai bien aimé votre dialogue à TLMP.

Moi, j’aime bien quand le ROC nous montre ce qu’il pense vraiment de nous. À rapprocher de la déclaration d’amour faite lors de la visite commanditée par l’argent fédéral de la dernière campagne référendaire…

Il ne faudrait pas trop leur reprocher leur franchise lorsqu’ils sont libres de s’exprimer. Ils pourraient ne pas récidiver et ce serait dommage… La liberté de parole, ça permet de vraiment savoir ce que les gens pensent…. et ça, c’est intéressant, utile et si ça choque parfois, ç’est mieux que d’avoir confiance en ceux qui savent si bien nous mépriser…

Je suis acheteur également. Votre intervention de dimanche à TLMEP. ça me plaît. Nous aurions dû pouvoir voir l’entretien au complet, c’était sûrement été plus « cogneur ». Je suis un fan incontesté de vos opinions et écrits, nous avons besoin de gens comme vous pour ce faire respecter dans ce pays qu’est le Québec!

Bonjour,

Merci de si bien représenter les québécois.

L’actualité vous a recruté évidemement pour votre cédibilité, vos talents d’écrivains et vos brillantes analayses : j’ai lu à peu près tous vos bouquins…

Si j’étais méchant je dirais que c’était aussi (?), je pense, pour donner un « petit pendant » plus nationaliste – indépendantiste même – à une revue fédéraliste.

Pour le chandail : je passerai mon tour. C’est trop me demander.

Une claque sur la geule c’est pas dur à prendre pour un certains ; mais pour un homme qui se tient droit c’est trop : c’est comme ajouter l’insulte à l’injure !

Le MAL provient directement de Rodgers — Coyne et l’employé Patriquin de Maclean’s, savaient évidemment jusqu’où ils pouvaient étirer l’élastique, puisque ça faisait partie du mandat reçu ; où tout était permis.

Même si la revue (journal jaune?) visait essentiellement les Fédéralistes, tous en furent atteints même vous, le souverainiste qui travaillez pour eux à l’actualité : relisez «Les animaux malades de la peste» de M. De Lafontaine.

Rodgers ne profitera pas de mon argent : mes tares génitiques c’est une chose ; mais ma fierté — étant tout ce qui me reste — ce n’est… »pas touche ».

Jean-Renaudd Dubois
Sainte Adèle

N.B. Je ne sais plus qui a mentionné que les pseudos ne devraient pas être permis.
Cette personne a raison : la crédibilité et la qualité de votre blogue en seraient qu’améliorées.

Rien n’a changé et rien ne changera, jamais. C’est encore Westmount (McGill et cie, Patriquin et cie, York et cie) qui nous mènent qui nous mènent, par le bout du nez. Et on aime ça. On aime être dirigé car n’est pas libre, on ne l’a jamais été et on ne le sera jamais. Pourquoi? parce qu’on habite en Amérique et l’Amérique ne nous aime pas. Il faudrait retourner en 1608 et faire couler le bateau de Champlain pour qu’il ne puisse établir de colonie maudite en cette terre perdue qui n’est pas la nôtre et sur laquelle nous nous retrouvons bâtards. Ni même la France veut de nous. Peuple perdu et condamné à la mort. Assimilons-nous maintenant et ne leur laissons pas le plaisir de nous dévorer comme des chiens sauvages affamés. Ou bien, créons notre pays, défendons-nous par tous les moyens, exécutons les traitres et tenons-nous les coudes serrés. Le temps est venu. C’est maintenant ou jamais. McClean’s est une goutte d’un vase trop plein d’insultes et d’injures et d’attaques sur notre patrie. Si des pays comme le Danemark font très bien, avec moins de ressources et de population, nous pouvons survivre, voire peut-être finalement vivre très bien indépendants. Nous sommes des hommes maintenant, plus des enfants. Soyons RESPONSABLES.

J`ai l`impression que d`entretenir la colere et la haine represente un outils de choix pour neutraliser nos efforts de liberation et de collaboration avec les veritables canadiens qui nous ressemblent et nous aiment plus qu`on veux nous le faire croire.Bien entendu il ne faux pas etre innocent,eux aussi se font conditionne.Dans tout ca j`ai bien aime votre attitude et moi aussi je crois que vous devez songe a plonge dans l`arene.

Ça va faire! Moi je ne veut pas paraître comme une enragée! Je focaliserais l’énergie sur ce quoi on peut faire pour améliorer notre image. La corruption c’est partout même au Québec… Le Québec est dans le mir… c’est rendu une vrai mode chercher qui fait la corruption.. la commission Gomery, la commission bastarache…quelle autre qui s’en vient.. un vrai cirque! C’est trop exposé, et trop dans les manchettes au premier plan. C’est au gouvernement de changer sa façon de faire. Concentrez-vous donc sur les vrais affaires, telles que la santé, la pauvreté, l’environnement (les gaz de schiste et les effets environnementaux, les études etc..) les personnes âgées, la culture. Il y a-t-il du positif en quelquepart?

Le véritable problème de l’industrie des communications populaires réside dans sa visée populiste. Ainsi que vous l’avez souligné. toute comparaison exige des outils méthodologiques qui permettent de véritablement réaliser le travail envisagé. Déclarer que le Québec est la province la plus corrompue sans autres formes de procès révèle un manque de professionnalisme de l’auteur.

Madame Nathalie Normandeau n’a rien prouvé lorsqu’elle a parlé de l’exploitation des gaz de schiste au Québec. Tout le monde est d’accord pour que l’exploitation de cette richesse s’effectue; mais, tous désirent aussi qu’elle se réalise en fonctions de nos besoins et de notre économie. Il m’apparaît que le Québec est en train de réécrire l’histoire duplessiste: le minérai de fer à 1 cent la tonne ou le gaz de schiste à 10 cents l’hectare. C’est navrant! Sans aucun doute, les amis du parti vont empocher …

Pas envie de votre bonhomme enragé. Je vous ai trouvé trop conciliant, un brin onctueux, copain-copain avec Patriquin et Normandeau. Réponses ambigües, sans votre punch habituel. Effets de montage?

Le grand gagnant du débat c’est Rogers. Le pyromane c’est McClean,le pompier c’est l’Actualité. Le pompier pyromane c’est Rogers qui cree des éléments conflictuels. C’est un gros shows pour mousser les ventes…

Bonjour M. Lisée,

J’en veux un !!!

Je n’ai malheureusement pas vu l’émission dimanche, mais je suis en train de pondre une réplique bien sentie à Maclean’s pour leur article démagogique et xénophobe. En espérant ne pas être trop censuré…

Richard Larouche

J’ai bien aimé votre débat mais je pense que M. Patriquin a à peine exagéré…Pourquoi Vincent Lacroix,Earl Jones et bien d’autres? Pourquoi cela coûte 25 à 30% plus cher au Québec pour les infrastructure? Les compagnies s’emplissent les poches et quittent ( GM). Air Canada fait faillitte et repart avec les actifs pour ACE. ETC…

J’ai été très surpris d’apprendre que non pas un ou deux , mais plusieurs amis libéraux sont impliqués dans les gaz de schiste. A ctte question Mme Normandeau a donné une réponse très naive: oui on peut travailler apres être passé par la politique. La question était plutot sur le nombre important de ces personnes. Un club sélect de libéraux qui s’accaparent cette richesse? Guy-A aurait du insister un peu plus sur cette question. Mr Patriquin devait sans doute tourner sa langue 100 fois dans sa bouche pour ne pas insister sur cette nouvelle magouille. Vous savez, moi, ce petit rire en coin de Mr Charest quand il nous parle, je ne suis plus capable de le supporter. Il nous rit en pleine face, ceci depuis très longtemps…

mr.Lisée
bonjour,je ne suis pas partisant du carnaval et du bonhomme.
mais vous avez de bonnes opinions et j’en prendrai un t-shirt si ils sont fait au quebec.
bonne journée
marcel sicotte

J’en suis! Oui, j’achèterais T-shirts, tasses ou autre à l’effigie du bonhomme carnaval enragé. J’aimerais ajouté que ce n’est pas le fait qu’il y ait de la corruption au Québec que nous nions mais bien qu’il y en ait plus au Québec qu’ailleurs parce que c’est inscrit dans nos gènes, que tous les québécois sont susceptibles d’être corrompus etc. Dans les années ’60-’70, je demeurais en Ontario et les journaux, revus et commentateurs à la radio et télévision aimaient bien dire qu’il y avait plus de violence au Québec qu’ailleurs au Canada jusqu’à ce que quelqu’un de plus curieux vérifie les statistiques pour se rendre compte que c’était exactement le contraire. À l’analyse, on se rendait compte qu’au Québec on en parlait de la violence alors que dans le reste du Canada on préférait la garder sous le tapis. Très ‘english’ d’ailleurs. La même chose en ce qui concerne la générosité des québécois qu’on calcule à partir des réclamations des dons à l’impôt. On dit à partir de ces calculs que les québécois sont moins généreux mais ne serait-ce pas plutôt parce qu’un grand nombre d’entre-eux oublient de réclamer leurs dons à l’impôt. La plupart des gens que je connais l’oublie et je perds toujours mes reçus .

Je suis tout à fait contre l’utilisation de l’image de Bonhomme pour parler d’un Québec suppossément enragé. Bonhomme, c’est une image festive, de joie, de bonne humeur et de plaisir. Le Québec est serein face à la corruption. On les aura! Et on continuera à savoir festoyer avec nos ami(e)s, comme on le fait depuis 400 ans. Je suis déçu, Monsieur Lisée, que vous soyez associé à ce genre de manipulation médiatique de l’image du Québec. Pour le reste du Canada, on sera toujours une gang de chialeux parce que des groupes de communication comme Rogers veulent bien véhiculer cette image de nous. Ce sera plus facile le jour où on voudra encore nous envoyer l’armée…

Je suis d’accord pour le t-shirt du « bonhomme carnaval » c’est une excellente idée. J’ai bien aimé le débat entre vous et M. Patriquin. Suzie

Personnellement, je trouve que vous y alliez fort. Vous ne lui laissiez pas la chance de répondre au propos que vous lui fesiez dire par votre traduction biaisée par votre opinion. Les termes employés suggéraient plus souvent qu’autrement bien plus que ceux utilisés par M. Patriquain. Tout étais fondé et vous avez exagéré en remmettant en cause sa métodologie.