TPS/TVQ: Bravo, mais, il me manque entre un et six milliards!

Question: la valeur du huard ne s'est pas envolée depuis 1994?

Comme tout Québécois normalement constitué, et bien qu’indépendantiste, je suis évidemment ravi qu’Ottawa et Québec se soient entendus pour le versement des 2,2 milliards de dollars venant compenser le Québec pour les pertes encourues par l’harmonisation de sa taxe provinciale avec la nouvelle TPS fédérale en… 1992.

Mon ami André Pratte, de La Presse, lançait ce samedi un appel pressant aux séparatistes pour qu’ils se montrent enfin heureux:

Voici le problème réglé. Concluront-ils que le fédéralisme fonctionne? Ce dossier sera-t-il au moins placé dans la colonne des actifs du régime canadien?

Je comprends André. Il s’attend à ce que de mesquins séparatistes soulignent le fait que les autres provinces ont immédiatement été compensées pour leur harmonisation alors que le Québec, lui, a du attendre 20 ans. Pas moi.

Non, pour moi, toute victoire est bonne à prendre, même si elle tarde. En fait, c’est ce qui fait le charme du fédéralisme: le simple fait qu’on doive attendre si longtemps (20 ans pour l’harmonisation, 30 ans pour la formation de la main d’œuvre, 135 ans pour une reconnaissance non constitutionnelle et non opérationnelle de notre existence comme nation) crée un suspense qui rend passionnante notre participation à ce beau et grand pays.

C’est comme les anciennes pubs de ketchup Heinz avec « Anticipation » en bande sonore. Le ketchup va-t-il finir par sortir ? L’attendre, c’est encore meilleur que de manger les frites.

L’important, c’est les chiffres

Je préfère me concentrer sur la grande victoire, en soi, et constater combien les choses fonctionnent super bien. Ottawa devait, en 1992, au Québec 2,2 milliards. Il obtient, cette année, 2,2 milliards.

Mais, j’y pense. N’y a-t-il pas eu, entre ces deux dates, un phénomène très peu connu mais non moins réel que les spécialistes en économie appellent du terme technique de: inflation ?

J’espère que le ministre québécois des Finances me lit car je vais éventer un secret d’État. Si vous allez sur le site de la Banque du Canada, vous trouverez la « Feuille de calcul de l’inflation« .

Si vous inscrivez une somme au hasard (disons, 2,2 milliards) avec une date (disons, 1992), la page vous donnera automatiquement la valeur, pour 2011, de la somme de 1992.

Vous allez sourire, M. le Ministre, 2,2 milliards de 1992 valent… 3,2 milliards. Un milliard de plus. Autrement dit, si nous avions eu le 2,2 milliards en 1992, nous aurions pu nous acheter 50% davantage de services. C’est rigolo, non ?

Il y a même un taux d’intérêt légal !

Mais puisqu’on se taquine, laissez-moi vous dire qu’en temps normal, lorsque le gouvernement fédéral doit de l’argent pendant un certain temps à un individu ou une entreprise, il a voté une loi qui l’oblige, non à ajuster pour l’inflation, mais à payer un taux d’intérêt légal.

On trouve ce taux sur le site de Revenu Canada ici. Or, si on applique ce taux à la somme de 2,2 milliards dus au Québec depuis 1992, on obtient — cramponnez-vous, M. le Ministre — près de 9 milliards !

C’est ce que le Québec devrait au Canada s’il avait omis de lui payer, en 1992, 2,2 milliards de dollars !

Avec l’inflation, le Québec s’est fait avoir de 50%. Avec le taux d’intérêt légal, de 360%.

Mais c’est réglé. Le fédéralisme fonctionne. Et c’est le cœur joyeux qu’on se dirige vers de nombreuses autres grandes victoires comme celle-ci.

Les commentaires sont fermés.

Que c’est déprimant. En plus vous nous sortez ce blogue un dimanche pluvieux. 😉

Le fédéralisme nous enlise encore plus dans notre statut de québécois colonisé. Nous aimons ça, nous avons du pain et des jeux. César l’a compris; Harper aussi.

Trop drôle!
Cela me rappelle le bon vieux cours classique, (philo I, évidemment):
1- Jean François est séparatiste,
2- or Jean François est québécois.
3- donc les québécois sont séparatistes.
C’est évident… comment expliquer que 60% (70%) n’aient pas encore compris?

Très bon article M. Lisée. Merci de faire la lumière sur ce sujet et de démontrer encore une fois, qu’on se fait avoir dans ce système fédéraliste et ce pays qui se fout royalement (c’est le cas de le dire) de nous.

Contente de lire vos chiffres, monsieur Lisée. Je me demandais depuis hier quels pouvaient être les intérêts et s’ils allaient nous être versés.

Mais comme M. Pratte, fermons les yeux sur ce que nous ne voulons pas voir et entonnons en choeur: «Tout va très bien, madame la Marquise.»

Mais il est donc gentil Ottawa de nous faire ce beau cadeau de taxes en TPS versées en trop par les Québécois, il y a au moins 17 ans. WOW !!! En plus de l’inflation annuelle réduisant d’autant la valeur de cette somme (2,2 milliards) et aucun intérêt payée sur cette somme due depuis 1994 au Québec, ne devrions-nous pas aussi réclamer des honoraires en temps et frais engagés par nos représentants québécois dans cette négociation imposée par Ottawa seulement à sa colonie Québec et non aux autres provinces. M. Pratte vient crier victoire du fédéralisme qui f…loue le Québec depuis toujours en d’innombrables dossiers économiques, avec un tel ami les Québécois n’ont plus besoin d’ennemis.

Moi je préfère cette citation-ci de l’article de André Pratte, en référence au ministre québécois:

« a fait preuve de ténacité, d’intelligence politique et de rigueur intellectuelle dans cette affaire. Pour pousser à l’action le gouvernement fédéral, lui qui est soumis à une multitudes de contraintes politiques, bureaucratiques et financières, il ne suffit pas de crier. Il faut surtout monter un dossier solide, se trouver des alliés (au sein du gouvernement et ailleurs au pays), persister. »….

Donc, si on travaille fort fort fort, qu’on serre les bonnes mains, et qu’on est bien docile, le Canada marche….

André Pratte, un souverainiste déguisé, qui l’aurai cru!

J’pensais qu’il n’y avait que moi qui pensait à l’ajustement en dollars d’aujourd’hui! Mais l’intérêt couru, c’est gros. Parions que l’illustre ministre des finances s’est fait dire que le fédéralisme avait son coût!

Premièrement, en vertu de la formule visant à établir les montants compensatoires pour les provinces ayant adhéré à la taxe harmonisée, l’Ontario a obtenu une somme de 4,3 milliards en 2009. Cette formule, qui établit la compensation en fonction du nombre d’individus au sein de la population provinciale, ne pourrait donc jamais donné 8,5 milliards pour le Québec. Le montant de 2,2 milliards a été établi par le Bloc Québécois, il y a de ça deux ou trois ans, de surcroît. Votre opinion témoigne d’une méconnaissance profonde du problème et sans doute d’une trop grande confiance en vos capacités analytiques, ancrées dans une réalité à laquelle vous seul prenez part.

Deuxièmement, l’harmonisation actuelle du Québec sur la taxe fédérale est une farce et une largesse démesurée de la part de Stephen Harper. Demandez à la Colombie-Britannique (qui a seulement eu entre 1 et 2 milliards en compensation) si elle n’aurait pas aimé administrer elle-même la taxe, choix que ne lui a jamais offert le fédéral.

Le fédéralisme fonctionne?

C’est la preuve qu’une minorité ne décide rien. Elle peut influencer, tout au plus. La majorité, elle, décide.

Si on compare la situation où 8 millions d’habitants ne décident rien dans 50% des budgets et 50% des pouvoirs, sans jouir non plus d’une synergie entre les facteurs économiques, politiques et culturels où ils pourraient être les maitres d’oeuvre, si on compare cette situation avec une nation intégrale de 8 millions d’habitants qui décide dans 100% des sphères et qui détient 100% des budgets, la nation intégrale a bien plus de levier et d’outils pour s’épanouir.

C’est comme l’armée, est-ce mieux de participer sans rien décider à l’armée canadienne sans rien décider ou d’avoir sa propre armée? Contrôlons nous 20% des effectifs, des troupes et des équipements de l’armée du Canada, un pays de 32 millions d’habitants, ou permettons-nous plutôt à un pays de 24 millions d’habitants de jouir de ressources supplémentaires en s’accaparant les ressources d’une autre collectivité, sans que nous puissions, nous, en jouir?

Avoir sa propre armée permet de développer fierté, son économie et son patrimoine. Pensons par exemple à l’électronique, l’informatique et aux avantages pour la Polytechnique, par exemple. En ce moment, tous les avantages d’une grande armée vont à la majorité «canadiAn», et nous subissons les inconvénients: les couts, l’impuissance et surtout l’incompréhension.

Pour quelle raison le Canada, qui a pourtant la même culture que les États-Unis ne partagerait-il l’armée avec les Américains, en les payant par exemple pour jouir de leur protection? C’est une armé plus puissante, non? Et bien Pratte devrait voir la même chose avec tous les pouvoirs qui échappent aux Québécois : ça ne sert à rien d’être «plus gros» si tu ne décides rien. L’armée d’un pays de 8 millions peut être tout à fait efficace et offrir plein de retombées pour une nations et s’en priver est ridicule.

Pour la même raison, se priver des communication est ridicule, se priver du pouvoir maritime, des postes, des douanes, des affaires étrangères est ridicule. Se priver de la gestion des chemins de fer est tout aussi absurde.

Donc devoir s’entendre avec une autre nation pour toucher l’argent des taxes et des impôts sur son territoire est d’une perte d’énergie et certainement la preuve de l’inefficacité d’un régime plutôt que le contraire, à moins que Pratte face de l’inaction imposée une vertu…

Trop vrai.

Mais il se trouvera toujours des fédéralistes pour s’émerveiller de fausses victoires.

Je me demande d’ailleurs si le délai à payer le Québec n’est pas relié à ce montant d’argent placé dans un placement à durée déterminée, de sorte qu’il faut attendre l’échéance pour l’encaisser…

Snif!

@Charles Gill
Votre argumentaire est puissant et devrait être repris par les dirigeants souverainistes.

le Canada s’occupe bien de nous n’est-ce pas ? Il s’agit d’une bonne dépendance… On est chanceux que le Canada daigne bien s’occuper de nous. Parce que nous, c’est connu, on a pas la compétence pour nous gouverner nous-même…

Si un Québécois croit qu’une province est mieux traitée par le fédéral, il peut y déménager n’importe quand, afin de jouir des bénéfices des largesses du fédéral comme les autres citoyens de cette province.

Faut écrire que la TVQ du Québec n’était pas très harmonisé avec la TPS. Il ne voulait pas que le fédéral collecte les 2 taxes, taxait sur la taxe fédérale et ne taxait pas toujours les mêmes affaires. Le Québec vient juste de consentir à se ranger le fédéral, à accepter que ça va être le Québec qui va collecter pour le fédéral, pour conserver l’autonomie provinciale québécoise.

M. Lisée, vous auriez pu mentionner le siècle qu’il a fallu attendre pour que ce pays, où nous étions majoritaires au moment de sa fondation, reconnaisse le français comme une de ses langues officielles.
Bien sûr, le gouvernement fédéral aurait eu toutes les bonnes idées vantées par M. Pratte si les nationalistes Québécois s’étaient écrasées comme M. Pratte le fait, chronique après chronique.
Parce que sinon, on pourrait se mettre à croire que nos fédéralistes ont le génie pour ériger en imbroglio complexe des dossiers qui sont, techniquement, de simples ajustements administratifs… pour se vanter après de les avoir réglés!

Bof… en réalité, il ne s’agit que d’un transfert de dettes…

Le gouvernement fédéral va endetter les générations futures (dont québecoises) pour permettre au gouvernement provincial de moins endetter les générations futures québecoises.

A la fin de la journée… est-ce vraiment important ?

Pour ce qui est des intérêts… On est compensé pour quoi exactement? Quel « effort » avons nous fait pour mériter cet argent virtuel? (virtuel car transfert de dettes).

On a choisi tout seul d’harmoniser nos taxes.

Et vlan dans les dents!!

J’aime toujours lorsqu’André Pratte se fait donner des petites taloches comme celle-ci.

C’est assez incroyable les inepties qu’un individu peut dire pour de l’argent…

@David
»
Un indépendantiste qui veut encore plus d’argent du fédéral… »

Cette argent nous appartient. Elle est à nous. Il n’y est pas question d’avoir plus d’argent du fédéral, mais de ravoir l’argent qui nous appartient du fédéral.

Petite exercice:

Figure que tu prêtes 50$ à un ami. Maintenant, imagine que cette personne n’est plus ton ami et qu’il ne t’a toujours pas remboursé. Vas-tu cesser de réclamer ton dû sous prétexte que tu ne peux plus blairer cette personne?

Réponse: NON. Tu vas demander ton argent. C’est la même chose pour les indépendantistes. Le 2.2 milliard appartient au Québécois et elle nous revient, peu importe si on est fédéraliste ou indépendantiste.

Alors, tu peux aller te rhabiller avec ta petite démagogie à la noix.

Bravo monsieur Lisée, en plus, nos fonctionnaires ont administré cette taxe pour le fédéral.

@Louis Lebel et autres…

J’ai déniché un compte-rendu de la chambre des communes qui date du 23 Avril 1997 dans lequel il est demandé en chambre au gouvernement Chrétien pourquoi il ne compense pas le Québec pour l’harmonisation de la TPS. Le Bloc a simplement appliqué la formule du programme qui donnait aux maritimes leur compensation et sont arrivés au chiffre de 2 milliards.

DONC, ce n’est pas juste une lubie du Bloc d’il y a 2-3 ans.

La question qui me chicotte: Pourquoi, quand il s’agit du Québec, est-ce que c’est un litige d’appliquer bêtement la formule d’un programme?

Réponse: Bloquer volontairement les fonds, ça permet à des gens comme David de dire que les « séparatistes » veulent toujours plus d’argent.

Vous la trouvez productive, cette dynamique-là?

http://www.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?DocId=2332702&Mode=1&Parl=35&Ses=2&Language=F

@Louis Lebel

Si le Québec peut administrer les taxes, il est évident que cela a créé un précédent dont n’importe quelle province pourrait se prévaloir si elle le désirait.

Le même argument qui vaut pour les taxes, vaut pour l’impôt, l’immigration ou l’AE. N’importe quelle province pourrait faire ce que fait le Québec. Si elles ne le font pas, c’est tout simplement que cela ne les intéresse pas. Alors l’argument selon lequel nous sommes des privilégiés est tout simplement ridicule et pathétique. Personne ne nous a fait de cadeau, nous avons négocié des accords avec Ottawa, aux autres provinces de faire de même.

Le colonisé n’est jamais loin qui voit toujours ce que reçoit le Québec comme un avantage indu. Avec des gens comme vous, nous n’avons pas besoin d’ennemis, nous les avons à domicile.

Aussi bien dire que les Québécois, nous sommes encore des perdants! Alors, pourquoi ne pas réclamer les intérêts qui nous sont dûs? Ce serait à M. Charest d’en faire la demande…
Tout cet argent que nous perdons! Je comprends pourquoi M. Harper était si souriant: il nous a
joué un bon tour mais ce n’est que partie remise, il faut réclamer la balance de ce qui nous est dûe
et nous faut être tenaces!… et non pas « bonasses »!

En denigrant les quebecois vous vous denigrez vous-memes.Le quebec est un peuple soumis depuis 250 ans et ça n’a pas changé.Je m’attriste de lire certains commentaires.Pourquoi vous denigrez autant etes vous sado-maso.Allez vous valez plus que ça.

Non mais cet article est une farce! C’est beau avoir des opinions mais être niaiseux a ce point la faut le faire. Le montant a été établi en comparaison au versement à l’Ontario en 2009. Donc sortir l’inflation ici est vraiment ridicule. Si on applique l’idée de l’inflation comme il faut on aurait du recevoir 1.6 milliards en 1994. Si jamais on veut parler d’intérêts c’est a partir de ce montant. Si jamais on en parle, parce qu’un intérêt est normalement établi à partir d’un montant dû, et il était pas clairement du au Québec avant le versement à l’Ontario en 2009. Et pour finir c’est pas parce que c’est marqué « TPS » sur un taux d’intérêt légal que c’est le bon. Ce taux d’intérêt est pour le paiement de TPS des contribuables, pas pour les versement entre gouverments. Il y a des limites a la mauvaise foi, Monsieur Lisée.

Je suis d’accord sur toute la ligne avec votre analyse. Je connais bien les taux d’intérêt que je paie chaque année sur des dettes mineures envers les deux ministères du revenu, celui du Canada et celui du Québec. Il est bien évident que le montant légitimement attendu depuis 1994 devrait inclure un intérêt minimal couvrant au moins l’augmentation du coût de la vie. La grosseur du « cadeau » d’Ottawa m’importe peu. Ce qui me trouble c’est plutôt cette extraordinaire et mielleuse scéance de léchage réciproque à laquelle nous avons assisté vendredi. C’était à la fois pathétique et surréaliste. Tout cela pour souligner la remise d’un dû trop attendu d’une partie envers une autre. C’est quoi l’idée derrière tout cela? Acheter mon vote et bien d’autres? Sommes-nous à ce point stupides? Je doute que Revenu Canada et Revenu Québec m’organisent une fête quand je paierai enfin mon dû. Je crois plutôt que ce sera ma fête bien avant cela si je ne paie pas bientôt.

Un cadeau c’est un cadeau et ça mérite une marque d’appréciation. Un dû c’est un dû et ça ne mérite rien, surtout quand ça traîne depuis 17 ans. Dans les mêmes circonstances ceux qui construisent nos routes et qui nous volent allègrement n’auraient pas attendu 17 ans pour couler tout le gouvernement Harper dans le ciment et larguer le tout au fond du fleuve.

Es-tu content mon Ti-Jean que je te rende enfin ce que je te dois depuis 17 ans? Évidemment Stephen, mon cher ami. Pour une fois je crois que j’aurais peut-être dû écouter « Les feux de l’amour » à la place de cette conférence doucereuse. C’était du même acabit et même une grosse coche en-dessous. Il ne manquait qu’une très forte et sincère étreinte ainsi que l’échange de bisous, sur un fond de violon. La mise ne scène était donc ordinaire et incomplète.

Quant à André Pratte je ne sais plus quoi en penser. Est-ce un tubercule ou un mollusque?

Vous ne me croirez pas mais le 16 septembre dernier j’étais seul avec Christian Paradis au comptoir d’un magasin Korvette où il s’apprêtait à payer sa bouteille de « genre » de Gatorade rouge. Je le regardais fixément en attendant un regard de sa part vers moi, regard qui n’est jamais venu. Je n’attendais que ce regard pour annoncer fortement à la caissière que c’était lui le « gros cri… » (pensez à Norman MacMillan) qui avait juré à Anne-Marie Dussault, à au moins 3 reprises en ligne, que son gouvernement ne ferait jamais de la compensation de l’harmonisation de la TPS un enjeu électoral pour ensuite annoncer 2 ou 3 jours plus tard que ce problème serait réglé pour le 15 septembre. Nous étions le 16, rien n’était conclu et je bouillonnais en-dedans devant ce « gros cri… » qui nous a promis une base militaire locale lors de sa première campagne électorale (silence absolu depuis sur ce sujet). C’est le même bonhomme qui a refusé une aide au maire Labeaume après deux ans de réflexion en prétextant stupidement qu’il n’avait pas trouvé de programme où une telle subvention pouvait cadrer, comme si ça prenait deux ans pour voir si un programme existant pouvait admettre une telle demande. C’est pas sérieux. Ce n’était pas un argument valable mais de toute évidence une défaite pondue à la dernière minute. C’est le même génie qui nous recommandait de faire des enfants si l’on voulait conserver notre poids relatif dans la députation fédérale. Si on se base sur notre poids relatif actuel dans le Canada c’est 68 députés seulement que nous devrions avoir présentement. Juste pour atteindre les 75 députés actuels il faudrait remplir de bébés 7 comtés. Après il faudrait être plus féconds que le reste du Canada pour finir par obtenir un député de plus. Selon mes savants calculs publiés sur un vieux blogue de Chantal Hébert il nous aurait fallu 168 ans pour obtenir un député de plus en partant de l’hypothèse d’une augmentation significative de notre taux de fécondité (Ceteris paribus).

Tout cela pour dire que le show Harper-Charest était très mauvais mais que les rôles de potiches convenaient beaucoup mieux à Christian Paradis et à Raymond Bachand.

Paolo Mitriou
Lac-Mégantic (où j’ai honte de « mon » député)

Pour ce qui est de l’intérêt légal, l’article 347 du code criminel dit qu’il n epeut être au delà de 60% par an, sans toutefois dicter un minimum.

Pour ce qui est de la TVQ, la constitution l’interdit explicitement au Québec! Une législature a le pouvoir exclusif sur la taxation directe, laissant la taxation indirecte au gouvernement fédéral.

Bref, au diable ces ententes!
Le peuple se fait avoir!
Aucun gouvernements respecte la constitution!

Finalement, l’esclavage a été abolit en 1830 au Canada… Depuis quand remplissons-nous les rapports d’impôts de l’état gratuitement? Ce dernier, bénéficiaire de nos efforts à fournir des documents, devrait payer pour ce service!

Tout comme les commerçants qui ramassent gratuitement, ou presque, les taxes de vente et autres revenus pour les gouvernements, nous sommes traîtés comme des esclaves.

Tps, Tvq en PPP = Tpp Il faut vendre tout pour le bien de nos enfants, c’est le nouveau deal du Price is right ?

Avez-vous vu vendredi nos deux comiques nous annoncer la grande nouvelle avec le sourire narquois qui se moquaient de nous sans avoir le chèque en main et nous devons attendre encore après 17 ans.
Où est l’inflation? Quand notre bon peuple va-t-il se réveiller et devenir un pays et administrer ses biens et envoyer promener Ottawa et son dictateur Harpeur?

Il ne faut pas oublier que le chèque est à la poste.
Nous ne l’avons pas encore.
Le premier paiement se fera en 2013 et le deuxième en 2014.

Il me semble manquer une information importante à ce supposé cadeau du cher gouv féd..,
J’ai entendu que le Québec a accepté une condition du fédéral qui lui exigeait de rembourser une partie de la taxe de vente aux entreprises et cela pour un montant annuel de 635 millions.
Du coup, le Qc reçoit 2.2 milliard et se prive de 635 millions par année… Ainsi, en moins de 4 ans nous serons à perte…
Où est le si beau cadeau ???
Non ce pays nous coûte trop cher…

Encore une fois on se fait avoir par les libéraux du québec et en plus faudrait les remercié…
Libèrez nous de libéraux! et de ce pays de fou!

Merci monsieur Lisée de remettre les pendules a l’heure et vos propos sont réalistes et bien démontrés …… Faut pas blamer votre ami André Pratte car lui est payé pour louanger la fédéralisme …. La famille Desmarais n’est pas s’en lui rappeller régulièrement ….

J’aimerais bien entendre ce que le ministre Bachand a à répondre à vos arguments. Peut-être tentera-t-il de nous expliquer que l’inflation et les intérêts sont déjà inclus dans le montant. 😉

Encore une fois, toute cette négociation entre Québec et Ottawa s’est faite derrière des portes closes. Les questions que vous soulevez M. Lisée ont-elles été seulement mises sur la table ?

J’espère qu’à la période des questions à l’Assemblée nationale on asticotera Bachand sur ce sujet.

À quoi tient le fait qu’aucun grand bonze de la finance au Québec n’ont osé abordé cette question ?

Pourquoi, quand les libéraux du Québec négocient avec Ottawa on a toujours la vilaine impression de se faire avoir jusqu’au trognon ? C’est sans doute qu’on se fait avoir.

Beaucoup de questions et fort peu de réponses.

@Charles Gill
Simplement Bravo pour l’exposé très clair. J’entends par contre déjà les fédéralistes défier toute logique (étant votre logique implacable) et vous contredire sur… absolument aucun fondement, sinon quelques sophismes, parce que c’est comme ça qu’on argumente dans la vie, pas vrai?

-Une jeune femme de 19 ans déjà écœurée du monde des adultes (On nous forme de plus en plus tôt, quoi)

bravo pour le rappel des données sur les pertes de cette dette payée bien en retard, mais il faudra refaire les calculs parce que selon le communiqué du premier ministre Charest ( http://www.premier-ministre.gouv.qc.ca/actualites/communiques/2011/septembre/2011-09-30.asp), l’harmonisation québécoise date du 1er juillet 1992 et les paiements seront effectués en 2013 et 2014……!

(…)
« Depuis 15 ans le Québec réclame une compensation financière du gouvernement fédéral, à l’instar d’autres provinces. Je tiens à rappeler que le Québec a été la première province à reconnaître les bénéfices d’une taxe sur la valeur ajoutée et à se joindre au gouvernement fédéral pour harmoniser sa taxe de vente à la TPS, le 1er juillet 1992 », a indiqué le premier ministre du Québec.

Le ministre des Finances a également précisé que la compensation fédérale ira entièrement à la réduction du déficit et à l’atteinte de l’équilibre budgétaire. Elle sera versée en deux tranches : 733 millions de dollars en janvier 2013, soit lors de la mise en œuvre des mesures prévues par l’entente, et 1 467 millions de dollars un an plus tard…»

salutations

Bonjour,
Après cette entente entre le Canada et une autre de ses provinces au sujet du remboursement au Québec des sommes dues, pour beaucoup de nationalistes québécois, le Canada continue de fonctionner cahin-caha et le Québec continue malheureusement de se faire baiser dans ses rapports avec Ottawa. Sauter à la conclusion prestement que le Canada est chiche et malhonnête, le pas est vite franchi par certains nationalistes que le Canada est un partenaire dont il faut douter car le Québec est toujours perdant.
Bravo pour ce Grand Jour ! Enfin, les nationalistes québécois se devront d’être clairs pour une fois dans leur vie de nationalistes. En cessant immédiatement de parler d’association et de partenariat avec le reste du Canada qui n’est pas du tout fiable à leurs yeux. Bravo à ce Grand Jour où maintenant nous entendrons parler de la séparation du Québec d’avec le Canada pour acquérir l’indépendance. Soyez honnêtes avec vous mêmes, les nationalistes en cessant d’utiliser le concept vaseline de la souveraineté associative car il est impensable de parler d’association et de partenariat avec de tels alliés. Bien à vous, John Bull.

Les pro-coloniaux fédéralistes ont toujours le même argument, celui de « largesses » accordées lorsque qu’il y a retour d’Ottawa au Québec de taxes et impôts des Québécois; me vient cette analogie du paroissien qui, après avoir payée sa dîme à la fabrique, baise la bague du curé le remerciement de sa bénédiction.
Colonie quand tu nous tiens…

J’ai signalé ce manque mais aucun journaliste n’a prit le temps de calculer comme vous ce «retard» de payement du fédéral.

Cela démontre outrageusement que le Québec est encore une colonie du Canada qui fait comme tout colonisateur bien de l’argent avec ses sujets….

Avec le placement de cette somme en 1992 dans un compte à intérêt composé on aurait entre deux fois à trois x cette somme de 2,2 milliards.

Ce qui me fait dire que le fédéral a attendu assez longtemps pour que les intérêts générés par ce 2,2 milliards rembourse la somme et plus sans toucher au capital…

Je n’ai pas figuré les intérêts sur un an de 1,4 milliards qui seront versés dans 1 an….

Une autre que le PQ et le Bloc ont échappé.
Ils ont combien de recherchistes? Combien de budget? Combien de députés?
Et aucun ne l’a vu passer?

Je trouvais ça bizarre, aussi, que les autres provinces, le ROC, ne chiâle pas trop sur cette compensation. C’est vraiment un moindre mal pour eux car si Harper avait eu à nous rembourser VRAIMENT ce qu’il nous doit, tel votre calcul, là, ça aurait chiâlé fort!!! Le fédéral s’est dit: On leur donne leur 2.2 milliards et on espère qu’ils seront assez cons (le Québec) pour le prendre tel quel sans penser à l’inflation et aux intérêts. Et ne pensez surtout pas que notre mouton national à Charest va entreprendre des démarches…

« alors que le Québec, lui, a du attendre 20 ans. »

Je trouve tres ironique qu’on chiale apres les decisions du federal quand durant 2 decennies, on a appuyé un parti qui avait comme but de nous exclure de la grande table des decisions Canadienne.

De plus, peut-etre que si le PLQ avait une alternative rationnelle, un vrai parti pour competitionner, un parti qui fait dans l’economie au lieu de faire dans l’ideologie, le PLQ aurait peut-etre un peu plus de motivation a s’occuper des interets superieurs du Quebec!

Si le chapeau vous fait, mettez-le.

C’est une preuve que le fédéralisme fonctionne ça? Parce que l’on nous donne ce que l’on nous doit, en retard, sans intérêts et sans tenir compte de l’inflation?

Et si nous, nous faisions la même chose avec nos impôts? Nous trouveraient-ils dynamiques et efficaces?
Ou plutôt malhonnête et fraudeur?

Il y a quelque chose qui m’échappe. En 2009 l’ontario reçevait à titre de compasation 4,3 milliars pour harmoniser la TPS.

Considérant que le PIB du Québec est environ 50% du PIB de l’Ontario, le montant de 2,2 millars pour le Québec doit-il être vraiement indexé.

SVP une réponse pour m’éclairer.

@rod ,no 44 »une autre que le PQ et le block ont échappé » Qu’ont dit à ce sujet les »nouilles » , les affiches électorales oranges avec une photo par pancarte nommées NPD ,les dignes représentants québécois NPD les amis d’Amir , qu’ont -ils dit? qu’ont-ils fait depuis leur arrivée à Ottawa ? Aux dernières nouvelles , on attends , directement de Las Vegas une réaction d’Helen Ruth qui a promis d’apprendre par coeur »c’est vraiment dommage » (en français svp) , ceci en réaction au décès du bon Jack

Le GC prend vraiment tout le monde pour des crétins. Même le plus sans dessin des sans dessins sait qu’une dette s’accompagne toujours d’intérêts. Il est vraiment temps qu’on se sépare de cette gang de crosseurs. A quand, un gouvernement québecois séparatiste qui arrivera à le faire.

Peut importe ce que le fédéral fait, le Québec se fait toujours avoir selon vous les séparatistes. C’Est pathétique de vous lire.

Je vous l’ai toujours dit:
Sommes-nous à ce point « masochistes » pour continuer à nous laisser violer à répétition dans nos aspirations à la souveraineté et à l’indépendance comme nation libre et responsable de ses actes… une nation ADULTE, rien de moins !

M. John Bull,

Par la présente je voudrais vous signaler que la fin des années soixante-dix, c’était il y à trente ans. Évidemment vous n’avez certainement pas vu passer le temps vu qu’en tant que fédéraliste passionnément convaincu, vous êtes tellement occupé à dénigrer vos concitoyens, ceux qui ne pensent pas comme vous ainsi qu’à admirer les plaines de l’Ouest.

Votre cécité vous conduit à nous dire que nous avons absolument d’une association avec le Canada. Malheureusement pour vous, en tant que Canadien très fiers de vos montagnes rocheuses, nous n’avons plus besoins du Canada.

Hélas pour votre pays bien aimé nous pouvons acheter nos corn flakes chez Leclerc au Québec plutôt qu’en Ontario. Nous pouvons aussi acheter des Toyota et bien d’autres au Japon et aux USA vu que nous y faisons plus d’affaire qu’avec le Canada. Il serait impensable qu’un autre pays refuserait de compenser pour ce que le Canada ne voudrait plus nous vendre en échange de nos produits selon la croyance des fédéralistes ignares.

Désolé de vous décevoir.

Oups! Je vous l’ai toujours dit:
Si le Québec n’était pas « PAYANT » pour le ROC,ça fait longtemps qu’on l’aurait largué de cette ´fédération de cons…´qu’est le Canada
Sommes-nous à ce point « masochistes » pour continuer à nous laisser violer à répétition dans nos aspirations à la souveraineté et à l’indépendance comme nation libre et responsable de ses actes???… une nation ADULTE, rien de moins !
Merci M. Lisée de nous remettre les yeux devant les trous 😉

Premièrement, la première fois que le Québec a demandée une compensation c’était en 1997 et non 1992.

En plus, pour se qualifier en 1997, Québec aurait eu à renoncer immédiatement aux restrictions visant certaines grandes entreprises, ce qui lui aurait fait perdre environ 400 millions par année à partir de 1997 (chiffre augmentant à chaque année).

En vertu de l’entente qui vient d’être signée, Québec peut conserver ces restrictions pendant encore 8 ans (graduellement éliminées après 5 ans).

En tout, ces restrictions (visant à l’origine en 1992 toutes les entreprises, grandes et petites, et uniquement les grandes depuis 1995), qui sont contraire aux principes d’une taxe à la valeur ajoutée, vont avoir été en place pendant presque 30 ans au Québec.

Aucunes autres provinces n’a eu droit et n’aura droit de garder en place ces restrictions pendant une telle période (les provinces maritimes n’y ont pas eu droit en 1997 et maximum 8 ans pour l’Ontario à partir de juillet 2010).

Finalement, comme pour l’Ontario et la Colombie-Britannique, le calcul de la compensation est celui-ci: « valeur de 1,5 point de TPS dans la province ». Vous devez vous douter que la valeur de la TPS a augmenté depuis 1997… Même plus rapidement que l’inflation si je ne me trompe pas…

Donc, vous voulez un calcul en fonction de la valeur actuelle de 1,5 point de TPS, et non pas la valeur en 1997, avec intérêts depuis au moins 1997!!! Avec vous, c’est le beurre et l’argent du beurre…

Un chausson avec ça?

@John Bull, octobre 3, 2011 à 10:42
Un argumentaire factice démenti par la réalité à maintes reprises. L’alliance France et Allemagne constitue aujourd’hui le moteur de l’Europe et pourtant ils ont été des ennemis implacables à plusieurs reprises au cours de l’histoire. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Ne soyez donc pas si pessimiste sur l’avenir de la collaboration entre un Québec indépendant et le Canada. Il falloir trouver mieux comme croquemitaines.

Les québécois seront heureux voir bonnifier leur réclamation concernant le grand verglas de 1998 au montant de $400 Millions.

Et tant qu’à y êtr pourquoi ne pa comptabiliser aussi les éléments de contentieux suivants :

Traitement similaire à Hydro One, dans le cadre de la péréquation, des dividendes versés par Hydro-Québec au gouvernement du Québec et découlant des activités de transport et de distribution d’électricité = $300 Millions

Réduction du coût du programme de péréquation d’une manière équitable en appliquant au résultat de la {( formule O’Brien» une réduction égale, en dollars par habitants, des droits de péréquation des provinces = $480 Millions

Différend à l’égard du programme de stabnisation des revenus = $127 Millions (non récurrent)

Retour au programme de péréquation mis en place en 2007 sur la base des recommandations du rapport O’Brien = Plus de $1,000 Millions.

Rétablissement du niveau des transferts pour l’éducation postsecondaire et les autres
programmes sociaux au niveau qui prévalait en 1994-1995 en tenant compte de l’inflation – $800 Millions

Répartition de la composante {( aide sociale» du Transfert canadien en matière de programmes sociaux (TCPS) sur la base du nombre de bénéficiaires d’aide sociale par province plutôt que sur une base par habitant – $500 Millions

Maintien de l’enveloppe supplémentaire au Transfert canadien en matière de santé (TCS)
pour annuler l’impact négatif sur les paiements du Québec à la suite de l’entrée de l’Ontario à titre de bénéficiaire de péréquation jusqu’à la fin de l’entente sur la santé (31 mars 2014)= $60 Millions

Rebonjour:

Voici la source pour le calcul de la compensation « 1,5 point de TPS dans la province. »:

http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/Budget/2011-2012/fr/documents/TransfertsFederaux.pdf

Pour ce qui est de la valeur de 1.5 points en 1997 par rapport à 2010, je ne sais pas si cette donnée est disponible par province. Il faudrait extrapoler à partir des comptes publics du Canada.

En passant, la valeur 1,5 point de TPS n’est pas influencée par les réductions de la TPS en 2006 et 2008. Il faut seulement utiliser le bon taux pour la bonne année pour effectuer le calcul.

Vous pouvez maintenant vous amusez à estimer la valeur de 1.5 points en 1997 (même 1992 si ça vous chante) plus intérêts et comparer avec les 2.2 milliards (qui est la valeur de 1.5 points aujourd’hui).

Bon calcul!

Rock Dubois

Mais le plus beau dans tout ça, c’est que notre argent, qu’il soit à Québec ou à Ottawa, ça demeure notre argent. Alors ne tentons pas de nous impressionner avec cette généreuse contribution à l’édification du Nation Building. Que d’énergie nous dépensons à rapatrier des sommes qui sont en fait les nôtres. Le Canada c’est en fait de présenter et de faire du Québec un éternel quémandeur de son propre butin. On va tout simplement ajouter de l’eau au moulin au Québec Bashing. De grâce, épargnons donc les Canadiens du poids de notre désir d’être maîtres chez nous, les Canadiens le méritent bien.
À bon entendeur, salut!

Opération harmoniser le désordre de la dette, peut-on harmoniser une cacophonie de chiffres qu’on ne peut pas payer même avec 20 jobs? Va-t-il bientôt falloir vacciner ou assurer la dette à nos frais pour avoir le droit à un verre d’eau transgénique selon le marketing de la dette ?

Juste a lire la profondeur de reflexion des separatistes pour etre assuré que le Quebec ne sera jamais un pays.

Vive le populisme!

Faut surtout pas se fier sur Charest et son ministre des fianances pour faire des calculs compliqués ,ils en sont incapables. Quant à André Pratte de la Presse à Power-Gesca, il se contente facilement du moindre petit bonbon donné par le fédéral,on connait la chanson n’est ce pas M Pratte!

Certains défenseurs de la pingrerie fédéraleuse sont l’illustration du gars d’Yvon Deschamps heureux d’aller couper le gazon du « boss » gratuitement durant sa journée de congé parce que le « boss » lui permet d’utiliser la tonduese.

Avec une bière tiède en récompense.

LA grande question a laquelle vous ne donnez aucune réponse et qui me parait essentielle a ce niveau de la discussion est,mais qui donc a payé la facture du lubrifiant personnel???mais j’ai déja une petite idée….

on est des dindons et on faire plumer que se soit par nos très grands amis fédéraux ou par nos libéraux provinciaux nous ne sommes malheureusement plus maitre chez nous et lentement nous redevenons des colonisées lobotomisées

@Constant Tinople

Es-tu en train d’excuser l’incompétence du PLQ par l’existence du PQ? Donc, « mon parti est incompétent, mais sans le PQ, il serait mieux »? Euh… Parce que, à part le mandat et demie de la révolution tranquille (avec Lévesque et Parizeau!), le PLQ a fait mieux? Taschereau, Bourrassa… Dans chaque cas, il y a eu des commissions qui ont enquêté sur leur corruption. Ce n’est pas le PQ qui cause la corruption libérale. Et puis, au nombre de fois qu’il y a eu scission du PLQ pour créer d’autres partis, ce n’est pas comme si les Libéraux n’avaient pas eu le choix de changer! Juste en ce moment. il y a : PQ, ADQ, QS, Verts, Legault… Ça vous en prend combien d’alternatives, coudonc? Si vous avez toujours peur de voter pour un autre, personne ne le fera à votre place.
Pour ce qui est de la prétendue absence d’argument des « séparatistes », relis les interventions no 50(Serge),no 8(David) et la tienne(60) et explique-nous en quoi on devrait être impressionné.
Garde ton chapeau.

@ Kevin (# 20):

« Cette argent nous appartient. Elle est à nous. » (sic)

FAUX!!!

Cet argent vient tout droit des autres provinces canadiennes qui contribuent positivement à la cagnotte fédérale dont l’Alberta grâce à leurs sables bitumineux.

Vous en avez contre les sables bitumineux? REFUSEZ L’ARGENT du fédéral!!!

Belle réflexion, sans compter que le premier chèque du fédéral sera posté au début de 2013 et le second au début de 2014… Il ne faudrait pas que le Canada plonge en récession d’ici là, car je serais le dernier surpris si Ottawa décidait alors de repousser l’envoi des chèques.

Vous avez absolument raison, Monsieur Lisée, j’ai fait moi-même des calculs d’actualisation et j’arrive aux mêmes chiffres que vous!

Quant à cet individu Pratt, on sait qui sont ses maîtres. Ce sont les fédéralistes de Desmarais et leurs amis : Jean Chrétien (scandale des commandites) et des partis libéraux canadiens et québécois. Il prend les Québécois pour des idiots et des gens qui n’ont pas d’instruction.

En défendant le « bon» système canayen, monsieur Pratt trahit les Québécois. Il le fait évidemment pour son propre intérêt personnel, une belle « place » dans un grand journal et tout ce qui va avec : le gros salaire, voyages au Canados, des amis importants et certainement une médaille de l’ordre du Canadas, pour avoir défendu ce « plus meilleur pays » le Canados et pour avoir trahi la Nation Québécoise…! Mais nous, les « méchants séparatistes », qui ont à cœur de défendre les intérêts de tous les Québécois, nous ne sommes pas des idiots.

Ne sait-il pas, ce petit monsieur Pratt, que le système canayen est en train de craquer de partout et qu’il est sur le point de tomber? Ne voyez-vous pas que le système de corruption dans la construction au Québec n’est que la pointe d’un iceberg qui est en train de mettre à jour, ce que représente le système canayen pour le Québec : un système de corruption?

En fait, le système canayen est à la base d’un système de corruption généralisé de la société québécoise. Ce système, qui gangrène le Québec, depuis toujours, a pour but de maintenir une classe de privilégiés qui trahissent la nation Québécoise pour leurs seuls intérêts personnels.

Et, comme dit le proverbe : « Dis-moi qui sont tes amis et je te dirais qui tu es! »

Hors, qui sont les amis de ce système canayen au Québec? Ce sont les Jean Chrétien et le PARTI LBÉRAL DU CANADA ; le scandale des commandites au Québec, ça vous dis quelque chose? Ils sont aussi les Jean Charest et le PARTI LIBÉRAL DU QUÉBEC et le futur scandale de la corruption dans la construction et la politique au Québec. Sans oublier les autres amis: le crime organisé, la mafia et cie!

Lorsque les Québécois réaliseront qu’ils se sont fait manipulés, depuis toujours, par ce système canayen. Ils prendront les décisions qui s’imposent : Ils se libéreront de ce système canadien corrompu!

Pourquoi pensez-vous que Charest ne veut absolument pas entendre parler d’une enquête sur la corruption? C’est qu’il sait très bien que cela aura le même effet, pour le parti libéral du Québec, qu’a eu le scandale des commandites, pour le parti libéral du Canada!

Pourquoi Harper, vient-il au secours de son ami Charest, avec les soi-disant belles annonces pour le Québec (l’harmonisation des taxes et le pont Champlain) en ce moment? Harper sait très bien que la défaite du parti libéral et la future enquête sur la corruption, pourrait représenter un tournant majeur pour le Québec et sa relation avec le Canada!

Le couronne britannique et les canadiens anglais savent bien que la seule façon de contrôler une Nation aussi populeuse et homogène que le Québec est de graisser les pattes de quelques leaders d’opinion, des autochtones québécois, qui sauront trahir leur propre Nation, pour leur petits intérêts personnels. Ne dit-on pas qu’il faut lutter le feu par le feu!

François 1 :
octobre 5, 2011 à 3:58

@ Kevin (# 20):

Vous en avez contre les sables bitumineux? REFUSEZ L’ARGENT du fédéral!!
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

On le refuse !

Mais, c’est le fédéraleux téteux libéraleux à Québec qui braille pour l’avoir !

En disant que ça nous appartient !

C’est qui les menteux dans votre gang de fédéraleux ?

@François 1

«Vous en avez contre les sables bitumineux? REFUSEZ L’ARGENT du fédéral!!»

Vous parlez carrément à travers de votre chapeau…comme à l’habitude.

Youhou. On parle de l’argent que nous doit le fédéral depuis plus de 15 ans pour l’harmonisation des taxes. Les autres provinces ont absolument rien à voir là-dedans.

Surtout qu’à l’époque, les sables bitumineux n’étaient même pas exploités en Alberta.

Vous êtes vraiment prêts à dire n’importe quel ânerie pour cracher sur le Québec. Vous devez avoir un problème pour vous détester autant.

@ Raymond Campagna (# 70:

« On le refuse ! » (sic)

Vous auriez dû écrire « JE le refuse » parce qu’à part vous-mêmes, vous ne semblez représenter personne d’autre…

Même les péquisto-séparatistes s’accrochent aux mamelles fédérales.

@François 1

Même les fédéraleux de tout acabit s’accrochent aux mamelles fédérales.

Faites d’abord le ménage dans votre ménagerie. avant de faire de la projection.

M. Lisée, la raison pourquoi le Québec a dû attendre pour son $2.2 Milliards était à cause de leur entêtement de ne pas vouloir suivre les règles du jeu, que toutes les autres provinces ont suivi pour harmoniser les taxes et ne pas taxer de la taxe sur la taxe. Du vrai Québec craché! Et ils sont si têtus qu’ils reçcoivent l’argent du Canada quand même et d’une autre manière insidieuse ne suivrons pas la règle et taxeront les Québecois quand même. Qui fourre qui? M. Harper se retient tellement pour ne pas en retour nous remettre à notre place avec notre enfantillage trompeuse. Quelle hypocrésie de Charest, s’en est tellement gênant d’avoir a observer ce Québec corrompu et sans valeurs. Vous refusez d’accepter les torts du Québec, c’est troublant. Le Québec a perdu des Milliards…tant pis…il le méritait a 100%, et vous le savez très bien. Par contre, les pauvres naifs qui vous suivent,eux n’ont aucune idée de votre tromperie et manque de logique. Honte à vous. (cc: André Pratte) Je sais davance que vous allez supprimer mes commentaires. Vive la démocratie.

ADMIN : Ha bon ?

@rené houde

Qu’est-ce que vous aimeriez que Harper fasse à chacun des Québécois pour les punir, après la Raêne, le « canadian flag » et les prisons ?

Je vous dis tout de suite que me menacer d’expulser le Québec du Canadéa me ferait rire un bon coup !

Bon débarras, Canada !

@ Renee Houde

« M. Harper se retient tellement pour ne pas en retour nous remettre à notre place avec notre enfantillage trompeuse. »

Comme d’habitude vous faites du Québec bashing.

À lire vos propos il est clair que les gens comprennent que vous voulez que le Québec prenne son trou.

De plus vous me traitez de naïf ainsi que tous les autres.

Alors continuez à nous faire comprendre qu’il faut que le Québec se sépare du Canada.

On l’attend de plein pieds votre Monsieur harper.

…6 milliards: Que c’est drôle , comme par hasard c’est le butin que Harper a consenti à Terre-Neuve pour pouvoir compétitionner le Québec avec son hydro venue du Labrador volé lui aussi au Québec…Que je sache le Québec (nous) n’a jamais eu une cenne noire pour développer son hydro. Elle a même du aller emprunter à l’étranger car aucune institution fédérale ne voulait aider le Québec à s’épanouir.

@ Jean-François Trottier
@ Paolo Mitriou
@ Redoute

Merci et bravo pour vos précisions !

Bonjour Mr. Lisée:

Je ne vois toujours pas de mise-à-jour de votre article?

Vous dites: « L’important, c’est les chiffres »

Encore faut-il comprendre ce que les chiffres veulent dire (voir mes autres messages #54 & 57).

Mais peut-être avez-vous procéder au calcul et considérer maintenant cet article comme un pamphlet (dans le vrai sens du terme). Malheureusement, certaines personnes ont tendance à vous prendre au sérieux. Dans le cas présent, ils ne devraient pas.

Donc on résume: « L’important, c’est les chiffres ». Le « 2,2 milliards » coresspond à une compensation équivalente à 1.5 points de TPS en valeur d’aujourd’hui (même calcul que pour l’Ontario et la Colombie-Britannique voir Budget Québec 2011-12 – Lien dans message #57).

Comme je vous l’indiquais aussi, Québec n’a rien réclamé avant 1997 (message #54). Pour prétendre à des intérêts, il faut tout d’abord calculer la valeur de 1.5 points de TPS au Québec en 1997 (je n’ai pas ce chiffre précis). Toutefois, la valeur de 1.5 points de TPS pour l’ensemble du Canada a augmenté de plus de 5% par année depuis 1997 (les chiffres sont disponibles dans les différents budgets fédéraux).

Devinez quoi? Même avec des approximations généreuses envers le Québec, si j’utilise votre première méthode « Feuille de calcul de l’inflation » (que vous mentionnez dans le paragraphe où vous faites la leçon au Ministre Bachand d’une façon sarcastique – d’où ma référence au pamphlet…) en utilisant la valeur en 1997 (ou même 1992 si vous voulez), ce serait alors Québec qui devrait remettre une partie de l’argent à Ottawa….

Si j’obtiens jugement contre quelqu’un en 2011 parce qu’il a incendié ma maison en 1997, pensez-vous que j’aurais droit à une indemnisation équivalente à la valeur qu’elle aurait eu en 2011 plus les intérêts sur la valeur de 2011 depuis 1997? La réponse: seulement si c’est vous le Juge!

Un peu de courage! Corrigez vos erreurs et présentez-nous des calculs qui démontrent que vous comprenez les chiffres!

Rock Dubois