Un Jean Charest anti-téflon

Pauvre premier ministre. Tout lui colle à la peau. Garderies, construction, Laval, gaz de schiste, tous les maux du Québec lui sont attribués. On disait de Ronald Reagan qu’il était un politicien téflon: aucune bévue ne lui collait à la peau. Jean Charest est maintenant un politicien anti-téflon. Voici d’ailleurs une démonstration de ce phénomène (ne pas essayer à la maison!):

Laisser un commentaire

Ce qui colle mieux sur M. Charest, c’est l’argent qui entre, à la pochetée, dans la caisse électorale du PLQ, origine des malheurs de son parti au complet.

Il faut comprendre que Jean Charest doit obéir à la loi de la compensation car même s’il n’est pas en cause personnellement, il doit tenir compte des facteurs humains extérieurs qui lui ont probablement déjà facilité la vie politique. Loin de défendre Jean Charest car je crois que c’est lui le premier ministre et qu’il doit prendre ses responsabilités en fonction du bien de la population du Québec. S’il continue à être teflon, nous devons nous poser de sérieuses questions sur ses décisions.

Oui! Tout lui colle à la peau, mais je voudrais bien qu’il décolle! Pour ma part, j’utilise le EASY-OFF. Cependant il reste toujours un peu de taches 🙂
Est-ce que ça me tente d’aller EASY avec lui? Non.

Doris Grenier Jeanson
qui a beaucoup d’estime pour vous.
Merci pour chaque mot que vous écrivez, vous êtes mon étoile filante 🙂

Il y a des choses comme ça qui collent toujours même si on les a bien graissées. C’est peut-être que c’est un produit avarié ?

«Eh bien ! Oui, c’est mon vice. Déplaire est mon plaisir. J’aime qu’on me haïsse.»
[Edmond Rostand] Cyrano de Bergerac

Ce n’est même pas nécessaire d’être méchant pour constater qu’il est fini en tant que politicien. Reste à voir combien de temps il pourra tenir le coup.

Ça ne doit pas être facile de continuer de faire semblant. Mais c’est le trou qu’il a creusé lui-même. Il ne reste plus qu’à voir dans quel bois sera façonnée sa tombe.

Bonsoir,
Le Parti Québécois avec comme seul programme le brassage de mar…, il est tout à fait normal que la démagogie péquiste a fait flèche de tout bois en nous ramenant dans les chasses aux sorcières de l’Inquisition et du Maccarthysme sauce québécoise version UNION NATIONALE. Plus ça change et plus c’est pareil sous le Ciel qui est Bleu et l’Enfer Rouge comme le parti libéral. Présentement, il est impossible d’évaluer et de quantifier tous les dommages que ce brassage de mar… aura fait subir au Québec. Encore bien plus que le mal que les péquistes prétendaient combattre au nom de la VERTU ! Au plaisir, John Bull.

John Bull…

Ca va vous prendre quoi pour comprendre… vous aimez mieux les bandits qui ont les mains sur vos argents que les méchants journalistes qui dénoncent?

Allez, vous pouvez dire ce que vous voulez… Car ce ne sont tout de même pas les péquistes qui ont des ministres ayant fait des affaires sur le yacht d’un monsieur bien connu…

Ce ne sont pas les adéquistes ou les Québec solidaires qui veulent massacrer nos terres et notre eau potable en creusant pour le clisse de gaz de schiste.

Et puis, je pourrais continuer… mais, rassurez vous… je ne suis qu’une payeuse de taxes qui en a marre de voir la merde libérale voler aux quatre coins du Québec et qu’en plus on nous prenne pour des imbéciles.

John Bull… qui n’avez pas le courage de dire votre vrai nom…

Tant que les forages de gaz de schiste ne seront pas dans votre cour, juste à côté de votre piscine… tant que vous n’aurez pas perdu votre job ou que votre femme ne se mourra pas dans un corridor d’hôpital, vous n’y comprendrez rien.

LIBÉRONS-NOUS DES LIBÉRAUX etc.

L’antithèse d’un « politicien teflon » ne serait-il pas plutôt un « politicien velcro »???