Un méchant pastiche de la pub pro-PLQ

Je vous présentais ici il y a quelques jours la pub pro-PLQ mise en ligne par le parti. Internet étant ce qu’il est, de méchantes langues ont repris la vidéo, mais en détournant la trame audio :

https://www.youtube.com/watch?v=j1Q1yPWUDnw

Merci à mon ami Facebook
Maxime J. pour ce signalement.

Laisser un commentaire

Ça fait 4 fois que je la regarde, seul, et c’est un fou-rire à chaque fois… C’est bien de se dérider dans cette crise sociale grave qui ne finit plus…Et cela adonne bien avec la chronique de Gilbert Lavoie du journal Le Soleil.Il est évident que M.Charest s’est patenté une crise sociale, à son profit personnel et celui du Parti libéral,pour plus tard faire une élection référendaire sur les frais de scolarité.Un seul thème électoral! Dans mon groupe d’amis on est plus divisés qu’au référendum de 1995…C’est peu dire! M. Charest qui accusait les Péquistes d’être diviseurs. Eh bien! C’est à son tour maintenant de diviser les Québécois!

Ça ressemble drôlement à ce que j’avais en tête en voyant le vidéo original il y a une semaine.

J’espère qu’il y en aura plus! Vous vous rappelez des parodie de pub de RBO qui était parfois meilleur que l’original? On aime ca!

Excellent pastiche et résumé du travail de destruction du gouvernement libéral depuis presque 10 ans, manque des extraits du vidéo d’Anonymus sur la réception des Desmarais à Sagard dont l’invitation à J.J.Charest démontre pour qui le pm travaille soit pour les intérêts d’affaires les confondant avec l’intérêt public.

La capacité de synthèse et d’écriture rapide étant celle de J.F.Lisée, certains pourraient lui suggérer d’écrire l’équivalent argumenté sur ce travail de destruction des libéraux dans un livre de 90 pages dont le titre pourrait être -Jean Charest le Destructeur-.

Si R.Bourassa a été un tricheur et un naufrageur.
Ce Charest premier ministre est un destructeur de l’héritage social québécois de la révolution tranquille au nom du néolibéralisme.

Bonjour,

Je ne suis pas un fan de Charest, mais il a été élu donc il a droit à notre respect.
Je trouve dommage que ces langues sales disent des mensonges. Je suis père de 3 enfants et j’assume mes responsabilités.
On voit Marois avec son petit carré rouge alors que c’est elle dans les années 90 qui a diminué l’accès au Prêts et bourses – endettant encore plus nos étudiants. J’aime bien l’appeler Marois IV (en référence à Henry IV qui changea sa religion afin de plaire au peuple).
Je suis pour une hausse qui discrimine en fonction du champs d’études et des capacités financières, mais je suis aussi pour l’équité des frais de scolarité pour les étrangers.

Sincèrement,

Gengis
(Étudiant heureusement « pas en grêve »)

C’est délicieux! Je propose qu’il le change pour celui-ci, je trouve ça plus juste et décrit bien leur parti. :o)

Ce n’est que vérité. Je ne vois pas pourquoi on présente ce document comme étant de facture ironique.

En parlant de facture, celle de la mauvaise gestion du conflit étudiant ne manquera pas d’être salée.

Malheureusement, ici, je ne suis pas aussi méchant que les décisions irrationnelles de ce gouvernement rétrograde, dirigé par un incompétent et un orgueilleux.

Bien d’accord avec Dupe. Ce n’est que la vérité.
Tout ce qui est dit dans ce vidéo est vrai. On sacrifie tout et où va cet argent? C’est pas parce qu’un gouvernement a été élu ( par une faible majorité) qu’on doit le laisser agir à sa guise pendant 4 ans. Élir quelqu’un ne veut pas dire le laisser tout décider sans rien dire. Et pour terminer, Les frais de scolarité était pas mal moins chers en 90 qu’ils le seront en 2017. Aucun partie politique ne sera parfait mais c’est difficile de faire pire que le partie Libéral.

La facture elle se compte en milliers de milliards.

Le Québec est victime d’une fuite de capitaux sans précédent.

Pendant ce temps, pas d’argent pour les étudiants!

Nous sommes maintenus en état de dépendance forcée.

L’heure du réveil a sonné, nous sommes arrivés à ce qui commence.

@Gengis

Je ne commenterais pas votre position sur Marois (je suis plutôt d’accord), mais d’autres remarques m’ont fait sursauté.
J’ai de la difficulté à avoir du respect pour Charest alors que lui-même affiche un tel mépris, systématique, pour les citoyens. Et depuis qu’il est au pouvoir.

« Je suis pour une hausse qui discrimine en fonction du champs d’études et des capacités financières, »

Outre le fait que cette position soit contradictoire (deux critère complètement non reliés), l’aspect « en fonction des champs d’étude » peut sembler une bonne idée (plus cher pour les diplômes potentiellement plus « payants ») a des effets pervers. Comme l’ont remarqué les chercheurs qui ont étudié la « réforme » ontarienne des années 1990 (quand l’Ontario avait brutalement augmenté ses frais de scolarité, avec des hausses plus prononcées dans les études « payantes »).
Ainsi, les domaines « payants » se voient presque réservés aux enfants des familles riches, alors que les études moins « payantes » semblent devenir presque des ghettos pour les plus démunis et la classe moyenne moins riche.
La plus grande justice serait que les gens paient, une fois les études terminées, en fonction du salaire réel, pas du salaire « potentiel ». C’est ce qui s’appelle l’impôt progressif sur le revenu.
(Lequel, pour une raison mystérieuse, a été déclarée anathème et semble quelque chose de « honteux » à envisager).

La politique et la démocratie ne s’éxercent pas seulement une fois tout les 4 ans. Elles s’éxercent à chaque jours et c’est au peuple que revient la responsabilité de les faire respecter. Nous sommes responsable des décisions prises par notre gouvernement en tant que société au même titre que nous sommes responsable de notre porte feuille en tant qu’individu. Il est légitime en tant que payeurs de taxes que nous ayons droit aux services de l’état tel que la santé, l’éducation, le bon fonctionnement de nos infrastructures etc, mais n’oublions pas que nous sommes responsables. Ce n’est non pas l’état qui nous paye mais bien nous qui, en grande partie, payons l’état. Si ce n’est pas une majorité qui parle, cri, cogne en ce moment, c’est une minorité responsable et démocratique. Rappelons-nous que ce gouvernement n’a pas été élu par une majorité.

dire que même Maurice Duplessis s’était refusé à l’idée de vendre l’Île d’Anticosti.

Je suis moi aussi père de trois enfants et j’assume mes responsabilités également. Cette vidéo est suave, jusqu’à la dernière phrase, surtout en regard de l’avertissement bidon de la Direction Générale Des Élections fait à la CLASSE concernant son intention de faire tomber JJ Charest…

POur faire de la politique autrement on peut voir que le pq a décidé d,adopter le modele américain.
libéral+mafia=pq+syndicats
meme procéder, meme argent, meme décideurs
alors les builderberg sont des gens d’affaire et en affaire l’argent n’a pas d’odeur, ils utilisent le politique pour controler l’argent jamais ils se soumettraient aux risques de perdre le controle ils entretiennent leur systeme.
la politique est pour les faibles desprit, durant quils se passionne pour qui les représentera ce qui ne change strictement rien aux affaires des buildenberg ils cessent de voir la réalité.
Exactement pour une piece de theatre, quand vous rester coller aux émotions vous oublier que tout nest qu’illusion, quand vous regarder la mise en scene, le jeu des acteurs, les enjeux, les messages, les intérêts le spectacle est moins amusant mais vous pouvez devenir un témoins actif comme acteur en faisant déroger la mise en scene pour que le spectacle deviennent intéractif.
Tant que les citoyens vont rester au niveau émotif et refuser d’élever leur esprit ils sont condamné au role de spectateur.
Je n’aime pas les artifices et la mise en scene, parce quils ont des conséquences trop grande sur la vie réelle des citoyens.
Vous penserez que je suis irréaliste mais je continue de croire qu’on peut s’élever et imposer la démocratie bien sur ça prendra du temps et des regles strictes pour réduire la marge de manoeuvre des buildenbergs et de leur représentants concients(politique, mafia et syndicats qui servent en espérant pour les plus conscient avoir une place au sein des builderberg) ou non, il faut pour ça non pas de l’anarchie mais bien des regles de plus en plus strictes qui diminuent leur pouvoir et faire plus de place a la démocratie. De toute façon tel un abuseur ils ont besoin de la vitime pour avoir du pouvoir, la victime aussi a du pouvoir sur l’abuseur. Le chat ne peut courir apres la souris si la souris ne courrent pas. Il y a des victimes qui finissent par dominer leur abuseur quand elle savent utiliser la dépendance de labuseur envers elle. Il y a toujours le risque quil la détruise mais ce faisant il devrait en trouver une autre.
Accepter dune part quils puissent investir et controler une partie en imposant le partenariat de plus en plus grand avec une coopérative de travailleur(plus difficile a corrompre puisquil y a une culture de propriétaire) et un fond de développement régional(qui lui répond aux intérêts des citoyens du territoire). Si la cie elle peut avoir plusieurs partenaires il faut exiger une participation de plus en plus grande dinvestisseurs locaux.
Ou il y a l’homme il y a de l’hommerie. Quand l’homme saura élever son esprit audelà des considérations de la vie physique il pourra construire des sociétés durable organisées pour préserver la pérénité et l’intégrité de la vie sur terre.

« dire que même Maurice Duplessis s’était refusé à l’idée de vendre l’Île d’Anticosti »

Je crois que M. Duplessis avait refusé d’acheter le Labrador – une offre du premier ministre d’antan, Joey Smallwood – en disant: « Je n’achète pas ce qui m’appartient! »

Une erreur de M. Duplessis qui a coûté cher, tout compte fait.

@lagentefeminine

Pour faire de la « politique autrement », je ne crois pas qu’il y ait une solution durable. Je ne crois pas qu’un jours nous trouverons « LA » facon de bien faire pour que notre sytème politique soit exempt de toute « hommerie ». La démocratie reste et demeure vivante à condition d’avoir le soutient et la reconnaissance de son peuple. Peu importe notre mode de scrutin, peu importe le parti au pouvoir. Tout les aquis politique que nous avons ne sont pas éternels et nous sommes responsable de les maintenir à travers le temps et les génération.

À Gengis

C’est faire trop d’honneurs à Pauline Marois que de la comparer à un des plus grands rois de France.
Henri IV a inauguré dans toute l’Europe ce que nous pourrions nommer la «Monarchie sociale». Il a été le premier monarque à s’imposer un programme social : augmenter le revenu des paysans en vue de leur assurer au moins «la poule au pot tous les dimanches».
C’est quand même pas mal pour les tout début du XVIIème siècle.

Ou il y a l’homme il y a de l’hommerie. Quand l’homme saura élever son esprit audelà des considérations de la vie physique il pourra construire des sociétés durable organisées pour préserver la pérénité et l’intégrité de la vie sur terre.laganteféminin ,en connaissez-vous une autre??lol,élever son esprit au dela de quoi???relol c’est claude ryan qui serait fier de vous lire ,perso j’trouve ça un peu rétro.

La parodie a été retirée par YouTube à cause d’une plainte de droit d’auteur formulée par le Parti Libéral du Québec.

Christine Saint-Pierre dit que le carré rouge est un symbole de violence. Que dire des cravates rouges portées par les libéraux à lAssemblée nationale ? ?

26 juin 2012

Voué à l’excellence

Un dicton populaire dit que la meilleure défensive est l’offensive et depuis un certain temps on s’aperçoit que le parti libéral du Québec (PLQ) s’en sert allègrement en tout temps et en tout lieu. En effet durant la crise étudiante du printemps le chef du PLQ Jean Charest a critiqué voir même harcelé la chef de l’opposition officielle Pauline Marois sur la décision de porter le carré rouge en appui aux étudiants.

Par contre à l’approche d’une élection provinciale et d’une probable campagne électorale la chef du parti Québécois (PQ) a décidé de ne plus porter le carré rouge. De ce fait n’en manquant pas une, en point de presse lors de sa présence au sommet de Rio, monsieur Charest a vertement critiqué la chef d’opposition du fait qu’elle avait délaissé le carré rouge.

De plus une toute nouvelle publicité du PLQ montre madame Marois près du peuple et brandissant les casseroles lors d’une des nombreuses manifestations contre la hausse des frais de scolarité.

Est-ce que le PLQ essai de faire oublier la corruption et sa mauvaise gestion en attaquant et visant publiquement madame Marois.

Jocelyn Boily