Un message syndical comme vous n’en avez jamais vu!

Nous vivons la plus grande crise depuis la grande dépression et les syndicats, surtout américains, sont victimes d’un assaut patronal sans précédent. Le syndicat des métallos a mis en ligne en ouverture de son congrès hier cette pub (en anglais, mais surveillez le Québécois) qui veut expliquer et mobiliser en usant de musiques, d’images et du montages généralement utilisés pour vendre les camionnettes les plus robustes et/ou d’une bande annonce de Rocky. (Ce n’est pas une critique).

Voyez vous-mêmes.

(Merci à mon ami Facebook Jason K
pour ce signalement.)

 

 

Laisser un commentaire

Est-ce que ça doit nécessairement être un combat ou il y a des vainqueurs et des vaincus? Ceci étant, le message est très bien fait et je crois qu’il atteint son objectif (stimuler la fierté syndicale).

Mais qu’est-ce qu’on attend Bonté divine!!!! Je viens de voir « Chartrand le malcommode » hier soir. Et il avait tellement raison. Ses propos sont encore d’actualité.

On est en train de perdre nos acquis.

Merci à vous M. Lisée. je vais partager partout sur Facebook, sur les forums de discussin et par courriel.

Merci.

Ce message appelle à la lutte dans en format 2011, très américain et Rock and Roll! En comparaison avec le documentaire «Michel Chartrand ,le malcommode» de M. Foglia moins glamour mais tout aussi efficace diffusé hier. Le but est le même: redonner le goût de la lutte contre un capitalisme sauvage.

Le syndicat des métallos est un de ceux qui a la plus profité des largesses du gouvernement, et ce depuis les débuts du pays. Je n’ai aucune pitié de gens qui vivent au crochet de la société comme les métallos

ENFIN ! Un message percutant qui dit les vrais choses. Le progrès social est toujours venu des organisations syndicales, coopératives et politiques. Jamais du Capital. Il est temps que la société civile remettre le capital à sa place (au service de la société)et reprenne la direction « des affaires ».

Wow ! C’est du solide. Très difficile que de constater qu’effectivement les haut-dirigeants des firmes financières s’en soit tous sortis sans aucune sentence. Aucune, incroyable quand même.

wow quel vidéo!j’espère que nous trouverons le courage de nous relever et de poursuivre vers cette idéologie, qui est de permettre à tous les travailleurs et travailleuses d’obtenir de bonnes conditions de travail dans un environnement sain et sécuritaire.

Qu’est-ce qui leur a pris de faire parler un Québécois?

Qui a lu relira ou lira le discours de la servitude volontaire ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Discours_de_la_servitude_volontaire

Comme ils est dit dans l’article sur Wikipédia : « Ce texte pose la question de la légitimité de toute autorité sur une population et essaye d’analyser les raisons de la soumission de celle-ci (rapport « domination-servitude »).»

Et on ajoute que «La puissance subversive de la thèse développée dans le Discours ne s’est jamais démentie.»

Pas bête.

STAND UP! FIGHT BACK! pub. percutante Espérons qu’elle atteindra sa cible. la Haute finance …Money talks.

Très bien réalisé et percutant, en effet… mais ça nous mène à quoi au juste? À part servir a attiser la colère des syndiqués contre « le système », à quoi ça sert ce vidéo?

Évidemment, je comprends les syndiqués d’êtres nerveux en voyant le comportement des marchés. Ils y ont tellement investi d’argent par le billet de leurs fonds de pension…

Wow!

Une autre façon de faire du syndicalisme? Il faut combattre avec les armes du XXIe siècle!

Chartrand le malcommode ! diffusé hier soir met en lumière ce capitalisme sauvage tout aussi efficacement mais il faut aussi se battre avec les moyens de diffusion de masse tout comme ces fraudeurs de grand capitalistes !!!

J’étais dans la salle avec 3000 autres personnes, lors de la présentation de ce vidéo et je suis très fier d’appartenir à un Syndicat qui se tien debout et qui est pret à lutter pour sauvez la classe moyenne, syndiqué ou pas.

Je tiens a souligner que les syndicalleux ont perdu leurs « recalls » au Wisconsin malgré les dizaines de millions de dollars qui ont été dépensés lors de ces élections. 🙂

Pourquoi si les syndicats prétendent savoir comment faire fnctionner des entreprises en faisant assez de profits pour survivre à la compétition et bien payer ces employés avec autant d’avantages sociaux extrêmement couteux… pourquoi ne le font-ils pas??? Au lieu de toujours se mettre dans la place de celui qui demande et ne veux considérer la réalité objectivement et se rendre compte que ça ne peut pas être viable.
Les syndicats sont aussi responsable de la fermeture des entreprises avec leurs sens irréalistes des affaires. Arrêtez de demander et créant des entreprises performantes qui vont chérir leur employés comme vous le demandez.
La meilleure solution c,est et ça restera les coopératives, car tu ne peux donner ce que tu n’as pas et comme les travailleurs sont tributaires des profits et des pertes ils doivent agir avec un plus haut niveau de conscience de la réalité.

Le syndicalisme, c’est tellement…mais tellement OUT que c’en est pathétique.

On croirait visionner un mauvais épisode d’un téléroman des années cinquante.

@David

Les Démocrates ont conservé leurs deux circonscriptions hier, et ils ont enlevé deux châteaux forts républicains la semaine dernière.

Vous l’ignoriez sûrement.

C’est triste de voir que notre société perd le sens de l’histoire. La démocratie ça ne se construit pas à coup de bon vouloir… ils faut rester en alerte pour maintenir un équilibre. Même les néolibéraux, comme l’ancien dirigeant de la FED aux États Unis tirent la sonnette d »alarme face aux écarts qui se creusent faute aux mécanismes de redistribution déficients. Faute de rapport de force, les gains de productivité ne bénéficient qu’à une petite minorité, trop souvent les spéculateurs. Quant au fonds pension les syndicats lutte également pour en reprendre le contrôle afin d’investir plus équitablement au Nord comme au Sud. Facile de critiquer les syndicats dans son salon si on oublie l’origine de nos protections sociales !

@ Raymond Campagna

Puisque je suis si ignorant, dit moi mon très cher Raymond qui contrôle le sénat au Wisconsin après les recalls.

J’attends impatiemment ta réponse !

@David

Les Répu$ contrôlaient le sénat 19-14.

Mais les deux gains démocrates réduisent leur majorité à 17-16.

Or le Senateur répu.Schultz, partage les vues plus modérées des Démocrates. Ce qui aura pour conséquence de modérer les élans furibonds du roitelet, Walker.

Vous voilà mieux informé.

Très bon montage vidéo de la part du syndicat des métallos. Seul hic, on ne voit pratiquement presque uniquement des baby boomers. Qui plus est, la boxe est également un sport apprécié davantage par les baby boomers.

Comme quoi nous sommes passé à autre chose aujourd’hui. Sauf eux, qui nous refilerons la facture.

@ Raymond Campagna

Quoi, ils contrôle toujours le sénat même après avoir émasculer les syndicats ?

C’est un scandale !

Et c’est encore plus un scandale quand on sait que les Répu$ ont dépensé 10 millions pour ces élections contre 20 millions pour les syndicats !

Donc, si l’on pousse le raisonnement de polq, on doit conclure que les Hells Angels sont des baby-boomers et qu’ils sont syndiqués !

@ Raymond Campagna

Tu commences à comprendre.

Les libertariens ont pris le meilleur de la gauche et de la droite.

@ David

« Les libertariens ont pris le meilleur de la gauche et de la droite. »

Veux-tu dire que le meilleur de la gauche et de la droite est «extrême-centre»?

@David

Quel sont « les libertés sociales » les meilleures de la gauche, prises et défendues par les libertariens ?

Et à quelles valeurs de la droite font-elles contrepoids ?

@ Raymond Campagna

Elles se résume simplement: pas de gouvernement dans la chambre à coucher, ton corps t’appartient.

Tu es contre ça ?

Donc, la meilleure « liberté sociale » libertarienne empruntée à la gauche, c’est le droit de faire ce qu’on veut avec son corps dans la chambre à coucher.

C’est très fort.

Super beau message. Les gains de la classe ouvrière ne sont pas arrivés seuls. Tous les travailleurs doivent se souvenir que sans la force ouvrière le patronat n’existe pas. Le patronat le sait mais réussit trop bien à faire peur en menaçant toujours de partir, de fermer. Malheureusement, il semble de bon ton de dire aujourd’hui qu’on a plus besoin des syndicats. Les nombres de travailleurs syndiqués est à la baisse au grand plaisir des entreprises. Croyez-vous que les conditions de travail vont s’améliorer par la seule volonté du patronat ?

Les plus populaires