Un pont de 42km en 4 ans ? Facile !

Alors qu’on s’interroge sur la possibilité de construire, d’ici au moins dix ans, un nouveau pont Champlain et alors que les travaux avancent à pas de tortue sur le Pont Mercier, les Chinois viennent d’inaugurer le plus long pont du monde — 42 km. Ils ont mis quatre ans à le construire.

Selon la BBC, il paraît qu’il faut resserrer un ou deux boulons et changer quelques ampoules. S’ils veulent venir faire nos ponts, on leur donnera quatre ans et demi !

Les commentaires sont fermés.

Ouais, mais M. Lisée, c’est parce que le parti communiste chinois ne s’enfarge pas dans les fleurs du tapis.

Pas d’études de faisabilité, pas de BAPE, pas de considération environnementale, pas de consultations publiques et surtout aucune opposition.

Ils arrivent plus facilement à relocaliser 1,4 millions de leurs congénères à la pointe du fusil pour réaliser un barrage (trois gorges du Yangtse) que nous 140 amérindiens dans le grand nord québécois par la persuasion de la négociation.

Est-ce vraiment le genre de démocratie que vous souhaitez?

Quatre ans aussi pour le pont de la Confédération long de 12,9 km. Il faut croire que la voie maritime offre un plus grand défi que la mer de Chine ou bien le détroit de Northumberland.

Bonjour M. Lisée,

Deux points:
1) Les chinois construisent vite mais leurs ouvrages vont durer combien de temps? 20, 30, 50, 100 ans? Il ne faut pas oublier que nous aussi, nous avons construit rapidement dans les années 60…
2) Pour le pont Champlain, il faut tenir compte que la construction des emprises du nouveau pont sur la Rive-Sud et l’Ile-des-Soeurs ne doit pas nuire à la circulation… Méchant casse-tête en perspective!

Christian

tssss … Nimporte quoi… le problème ici c’est pas ceux qui vont le construire… c’est ceux qui décide quand et vous le savez très bien ! Plus on retarde, plus ca va couter cher. Vous induisez (comme souvent) vos lecteurs en erreur selon vos idées personelles !

Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la galle. Quand on ne veut pas faire quelque chose, on n’a qu’à tourner autour du pot.

Quand le viaduc de la Concorde s’est effondré tuant quelques personnes, le gouvernement québécois a immédiatement réagi en mettant en plce un plan de réfection des infrastructures. (Ce fut d’ailleurs un des seuls bons coups de Charest) Ce qui a sans doute permis au Québec de mieux résister à la crise économique qui se pointa à cette époque.

Est-ce que ça va prendre encore quelques morts pour faire bouger nos gouvernements ?

«Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue.»
[Albert Einstein]

42Km en 4 ans… Espérance de vie de 42 ans? Mais on dirait que c’est le pont Champlain Jr. 😉

@Marc-André : Non ! Le problème de nos infrastructures est du en plus grande partie aux ingénieurs qui n’ont pas tenu compte du fait que nous roulions 5 mois par année dans la saumure. Ils ont fait du copier-coller des plans des autoroutes californiennes qui ne sont pas soumises à la corrosion des chlorures. Et pourtant, on savait fort bien à l’époque construire des ouvrages de béton armé (ou pré-contraint) en milieu marin résistant à la corrosion.

WOW! Meunutes lÔ LÔ!
Il faut d’abord discuter pendant quekques zannées de l’endroit où il faut construire le pont Champlain, l’échangeur Turcot, le pont Mercier (J’en oublie surement…). Et réciproquement! 😀

Mais pour nous c’est plus facile un pont de 4km en 44 ans.

Ça fait déjà plus de 50 ans qu’on parle de la 30. Vous ne me croyez pas? Lorsque j’étais gamin dans les années 50 mon père nous ramenait toutes les fins de semaines à Montréal de la visite hebdomadaire chez ma tante à Beauharnois et on parlait de la « nouvelle route 3 » à 4 travées, vers le pont Mercier à chaque fois que l’on tombait dans l’embouteillage à Caughnawaga. On avait même commencé à la construire à partir du chemin de Léry à Châteauguay, les vestiges sont encore là.
Tous ceux de 60 ans et plus qui demeurent dans la région s’en souviennent.
Et bien on nous promet finalement la complétion de la « 30 » en décembre 2012, juste à temps pour la fin du monde.

Ils ont construit le chemin de fer.. et ça marche encore.
un chinois plus un chinois ça fait deux …chinois plus un chinois
j’ai cherché le viseo de la chanson d’il y a quelques… décennies mais je ne connais pas le titre. ;-(

Le pire c’est que nous sommes techniquement capables de construire de tels ouvrages. Après tout, on a bien construit la route Matagami-Radisson-Fort George: 450 milles (750 km) en 450 jours… une route avec 12 ponts (!) au beau milieu de la taïga.

Bravo pour les chinois. Construire un pont dans l’eau, là où il n’y a pas d’entrave ni contrôle environnemental, ce n’est pas trop difficile. Pour le financement, songez qu’à la croissance du PIB de plus de 8% par année, il n’y a pas de problème non plus.

Enfin, lorsqu’on parle des ponts Champlain et Mercier, je soupçonne harper de cacher des plans secrets d’agrandissement pour la voie maritime, des projets qu’on va nous enfoncer dans la gorge sans considération pour les berges du st-Laurent et ses habitants, et comme aussi, plus de 30 milliard$ (entre autres grosses dépenses en équipements militaires) pour des F35 de guerre, même si on veut la Paix.

L’armée américaine est en faveur d’un élargissement de cette voie d’eau très majoritairement cadnadienne.

Il n’y a qu’une solution, trouver les moyens de sortir de ce cadna-da !

On pourrait construire un pont de 100km. Mais il faudrait que tous les Québécois qui désirent y travailler puisse le faire. Il faudra aussi écraser un serpent et un crapeau ou deux. Désolé.. ce n’est pas comme ça que ça fonctionne ici..