Une app très très utile

Je ne suis pas du genre à faire de la pub, mais lorsqu’on découvre une invention utile, il faut la faire connaître. Celle-ci peut vous rendre la vie plus facile, voire vous la sauver en voyage…

Laisser un commentaire

Justement concernant les latinos de 13 pays il faut écouter le 269 gratuit sur le cable . Facile à comprendre cette langue espagnole

wow depuis le temps que j’en parle que ça existe pour les hotels internationaux. Il ne manque que la traduction vocale et la commande vocale pour une traduction simultanée.
Nos jeunes ne perdront plus de temps a apprendre des langues (des règles, des exceptions, des listes interminables de pluriel et donc ne seront plus handicapé de ne pas être bilingues, polyglotte etc) comme ils ont depuis longtemps cessé d’apprendre a calculer et des tonnes de formules de math par coeur. Que de temps perdu. L’innu sera à la porté de tous, comme toutes les langues et on pourra parler des vraies affaires. Ça m’inquiète pour les séparatisssssses comment y vont justifier la légitimité de l’indépendance chérie. Qui sait ils finiront peut-être par trouver des arguements qui leur ralient nos allophones à leur cause.
Le monde change, ces changements changent tout le monde, ça sera toujours la capacité du vivant de s’adapter aux changements qui est garant de survie ici bas. Alors au lieu de chercher un autre monde (planète) pour aller y perpétrer nos mauvaises habitudes destructrices vaut mieux changer soi-même et avoir une vision vers quoi on peut diriger le voilier et utiliser le vent de changement pour augmenter notre vitesse au lieu de rammer a contre courant et de rester sur place.

Je crois que de plus en plus d’applications de traduction arriveront sur le marché et leur qualité sera également en croissance.

Ce qui me fait dire que peut-être l’anglais cessera progressivement d’être LA langue d’usage. À terme, toutes les langues (en commençant par les plus importantes évidemment)pourront être traduites vers toute autre langue. Ça m’apparait inéluctable.

«Traduire : transvaser un liquide d’un vase à col large dans un vase à col étroit. Il s’en perd toujours.» [Victor Hugo]

@lagentefeminine

La souveraineté du Québec ne se justifie pas uniquement par l’usage de la langue. Si demain plus personne ne devait parler l’anglais ici, quant à moi la souveraineté serait toujours aussi nécessaire. De plus je dirais que si la souveraineté était acquise demain, la bataille pour la conservation du français serait encore nécessaire.

Mais avec les avancées technologiques spectaculaires, peut-être vivront nous à cet égard un changement de paradigme fondamental.

«Qui vivra verra» !

Mais non. Mais non. Je parle balingue moe.
Elvis Gratton de l’ADQ sait qu’on a pas de ces gogosse. Juste à paarler l’anglais. Thing big sti.

@lagentefeminine,

Je saisis mal le lien avec le séparatisme. Ça m’apparait hors contexte.

Je m’inquiète pour vous.

Quand vous lisez un article de journal, quand vous regardez un documentaire, vous arrive-t-il souvent d’y voir de la propagande séparatiste?

Quand, au football, les joueurs se réunissent en cocus au centre du terrain, avez-vous parfois l’impression qu’il s’agit de séparatistes qui complotent pour la destruction du Canada?

Vous arrive-t-il de vous réveiller la nuit en criant au séparatisme?

Patrice

@ Denis Drouin:

En quoi la séparation du Québec aidera-t-elle la situation du Français ailleurs au Canada?

@patrice apparement vous ne lisez pas souvent ce blogue. Je vous suggère de lire plusieurs billets pour constater que le débat séparatises-fédéraliste est au centre de tous les sujets.

Bonjour,
A quoi sert ce superbe gadget si ceux qui veulent l’utiliser n’ont pas l’orthographe requis pour traduire ou essayer de traduire ? De toute façon, la plupart de nos québécois à nous autres, les âgés vont en Floride se retrouver entre eux ! Et toutes les villes floridiennes ont leur p’tit Québec ! Pourquoi en demander plus ? L’anglais par la force des choses est devenu l’espéranto des temps modernes et pas de crainte avec la jeune génération des québécois, ils sont pour la plupart d’entre eux ouverts à cette belle langue de Shakespeare et bravo car si L’ouverture d’esprit est absente face à l’Anglais, c’est un énorme potentiel de souffrances toute la vie durant en se repliant sur SOI….. Au plaisir, John Bull.

Certains fédéraleux ne sont pas très bien ou très mal renseignés.

Plus de 60% des Québécois se débrouillent très bien en anglais donc très ouverts.

Bien sûr il faut enlever les personnes âgées et les jeunes enfants, un % important de la population.

Ces gadget feront en sorte qu’un jour pas lointain, une seule langue suffira pour communiquer confortablement en temps dans toutes les langues.