Une Assemblée nationale sans Jean Charest et… sans François Legault ?

Peut-être ne se verront-ils pas à Québec !

Les difficultés que connaît le chef libéral Jean Charest dans sa circonscription de Sherbrooke sont connues. Il traîne derrière son adversaire, le péquiste et ex-député bloquiste Serge Cardin, par un gros 15 points. Rien n’est joué, bien sûr, mais il n’est pas impossible que la déconfiture libérale le 4 septembre s’accompagne d’une disparition politique du premier ministre dans sa propre circonscription.

Lizabel: L'énergique enseignante qui menace François Legault dans son comté.

On aurait cependant tort de ne pas se concentrer sur la lutte en cours dans la nouvelle circonscription de L’Assomption, où François Legault ne semble pas pouvoir dépasser la candidate péquiste, l’énergique enseignante d’origine roumaine, Lizabel Corina Nitoi, pourtant nouvelle venue en politique.

Nous ne disposons pas de sondage réalisé spécifiquement dans la circonscription, contrairement au cas de Sherbrooke. Mais les simulations publiées depuis 48 heures par les deux sites de projection des sièges à partir de la dernière fournée de sondages donnent au chef de la CAQ des raisons de s’inquiéter.

Le site Three-HundredEight.com affiche pour la circonscription de François Legault les projections suivantes:

PQ 37,5 (+0,8)
CAQ  36,7
PLQ 19,3
QS 3,5

L’écart est plus important dans la projection du site Si la tendance se maintient:

PQ 40,4 (+5,0)
CAQ 35,4
PLQ 15,7
QS 5,6

L’élection d’un groupe parlementaire de la CAQ sans l’arrivée du chef serait fâcheuse pour M. Legault. Il ne serait pas complètement impossible que d’autres élus caquistes estiment qu’ils sont parfaitement capables d’être chefs à la place du chef.

Laisser un commentaire

Et dans Mercier Amir Kadhir semble perdre beaucoup de plumes, Jean Poirier a une équipe qui travaille à pleine vapeur, Charest, Amir, Aussant, battu dans leur comté, voyez-vous le nouveau paysage? Naturellement Rosemont un excellent député, bonne chance a vous Monsieur Lisé.

Idéalement, j’aimerais sans parti, point. Plus de ligne de parti à suivre. La dissension sans restreinte. Tous le monde suit sa conscience. Ça coute rien de rêver.

François Legault, c’est la rue, tard le soir.
A l’époque où Jean Charest a quitté le parti conservateur fédéral pour le parti libéral du Québec, la politique n’avait pas encore atteint le niveau de cynisme d’aujourd’hui, d’autant plus que pour avoir leur homme de main, les Paul Desmarais de ce monde étaient prêts à y mettre le prix. Ainsi, Michel Vastel avançait qu’une somme de 2,5 millions de dollars aurait été versée à Jean Charest pour le convaincre de sauver le Canada en prenant la direction des libéraux. Michel David penchait plutôt vers une somme de 4 millions de dollars.
Ces dernières années, les électeurs n’ont pas été tendre envers les transfuges vire-capot. Vous voulez un exemple:
Voici ce que disait Simon-Pierre Diamond alors qu’il était député adéquiste à propos des deux transfuges qui ont quitté le parti :
« Des gens qui se donnent au plus offrant, on en voit souvent au centre-ville, tard le soir, mais au parlement, des gens qui font le trottoir, on en voit très, très, très rarement. » Octobre 2008, lors des départs des députés adéquistes André Riedl et Pierre-Michel Auger, passés au PLQ.
Le 31 mai 2010, il a décidé de changer d’allégeance politique et il est nommé candidat pour le Parti libéral du Québec à l’élection partielle de la circonscription de Vachon. Le 5 juillet 2010, il perd l’élection dans Vachon.
François Legault, trangenre ou travesti, s’il est élu, ça va être le bordel.

@JFLisée

Il faudrait voir comment ces projections sont faites. Y-a-t-il une prime accordée au chef d’un parti? Dans les faits, il m’apparait presque certains que François Legault devrait présentement être capable de se faire élire si on se base sur le sondage de Léger-Marketing. Avec CROP c’est cependant moins évident.

Je sais que le « national » veut mener une campagne « positive » mais je me demande combien de temps on va attendre pour confronter François Legault à son bilan désastreux en terme de lutte à la corruption. C’est bien beau en parler sur un blogue comme celui-ci mais soyons réaliste, cela ne rejoint que très peu de gens (pour la plupart convaincus) par rapport à une simple conférence de presse de Pauline Marois qui porterait sur ce thème uniquement. François Legault qui se fait passer pour le champion de la lutte à la corruption, c’est vraiment une des plus grandes fumisterie que je n’ai jamais vu. De voir que le Docteur Barrette apparait avec Duchesneau dans une publicité TV c’est vraiment le comble, quant on sait qu’il est accusé de lobbying illégal. Dans le comté voisin du docteur Barrette, le maire de Mascouche est encore en place parce que les libéraux ET LA CAQ ont défait une motion du PQ au mois de mai dernier demandant qu’il soit temporairement mis à l’écart en attendant que les tribunaux statuent sur sa situation. Dans une autre publicité, on dit qu’avec la CAQ, « la Commission Charbonneau ne se terminera pas en queue de poisson » alors que les attaques de François Legault sur le dossier des FIERS se sont bel et bien terminées « en queue de poisson » en 2009.

D’un sympathisant inquiet de voir tant de gens au Québec tomber dans le panneau sans qu’il n’y ait (encore) de réplique systématique au sommet de la campagne quant à cette question spécifique. Marois se contente de saoupoudrer les critiques sur les volte-face de Legault sur différents sujets alors que c’est d’abord sur la corruption qu’il faut le faire descendre du nuage sur lequel il est monté depuis l’arrivée de Duchesneau. L’arrivée de Duchesneau a eu un impact car il a eu un retentissement médiatique immédiat qui a forcé tout le monde a prendre note de l’évênement. On ne peut contrer un tel effet qu’en rendant la réplique plus « concentrée » dans le temps, ayant ainsi un plus grand impact.

Bien sûr, on peut juger qu’il faut attendre encore quelques jours que l’effet Duchesneau s’étiole un peu pour ne pas avoir l’air désespéré en sortant « l’artillerie lourde » contre la CAQ. Mais en attendant, et même si le PQ est encore en avance, je trouve le temps pas mal long. De lire des commentateurs comme Chantal Hébert (dans le Toronto Star) qui spéculent ouvertement sur la disparition du PQ s’il ne gagne pas cette élection me donne le cafard. Surtout quant on sait les conséquences dramatiques qu’auraient une défaite du PQ quant à l’avenir du français à Montréal. On risque fort d’atteindre bientôt le « point de non-retour » dont vous parliez plus tôt cette semaine avec René Homier-Roy.

J’abonde dans le sens de François …peut-être demander au député Stéphane Bergeron de « faire le job de bras » et dénoncer le fait que Legault s’est rallié très tard dans le dossier « corruption »…9 mois après la FTQ construction…..faut le faire!

La CAQ et Legault sont des créatures des médias… et pas des meilleurs. Tant mieux si les électrices et électeurs de L’Assomption refusent de se laisser pousser dans cette direction.

J’ai entendu ce genre de chanson avant la vague orange NDP. C’est un peu la campagne de Monsieur Propre, Madame Nette et Monsieur Nord…on sent l’inquiétude qui monte dans les rangs souverainistes. On se rassure avec des sondages optimistes, la même chose lors du dernier scrutin fédéral, on a vu le résultat.

Je ne sais pas si Pauline est à la plage (clin d’oeil aux cinéphiles…) mais j’ai l’impression qu’elle tente de surnager, après les effets d’annonces de l’ADQ..et son score personnel parmi les personnalités pouvant être premier ministre n’est pas disons…reluisant.

Mon pronostic, un gouvernement du PQ, minoritaire, ce qui veut dire que Pauline ne pourra même pas aller uriner, sans obtenir préalablement l’autorisation de l’opposition. Nous allons voter de nouveau en 2013….

Hélas pour beaucoup de Québécois qui suivent peu la politique Legault représente le changement.
Le travail de diabolisation médiatique mené contre Pauline Marois a porté fruit, de sorte que sa présence à la tête du PQ empêche le parti de prendre son envol.

Combien de fois ai-je entendu alors que je voulais convaincre des proches et des connaissances de la nécessité de porter au pouvoir un parti fort avec de solides assises qui travaillera pour l’ensemble de la population et non pour une clique d’arrivistes attendant les retours d’ascenseurs: « Moi Marois pas capable, je ne voterai jamais pour elle. »

Il faut alors vanter la solide équipe du PQ, la démocratie de ses instances et la vigueur de son programme. Bref les convaincre de voter PQ malgré l’antipathie qu’ils ont pour le chef et ça c’est pas gagné.

Ce serait un monde idéal. Libérez nous des libéraux et de ceux qui leur ressemblent.

‘ L’homme n’est grand qu’à genoux » nous disaient les curés de l’époque.
Le soir des élections, lesquels pratiqueront l’humilité ?
Difficile à prédire.

Plate forme politique du COQ Legault:

Une forme plate électoraliste d’intendance coloniale provinchieuse: une loyale soumission au Rocanada dans le renoncement des pouvoirs d’un peuple adulte normal pouvant assumer les pleines responsabilités de sa propre existence. Lâcheté, quand tu nous tiens !!!

D’abord, une défaite de James John Charest au plus sacrant! J’en ai ras-le-bol de la corruption libérale tout azimut. Le pire gouvernement de l’histoire du Québec. Et dehors François Legault, qui change d’idée à tous les jours. Ensuite, enfin! nous donner un pays qui soit à l’image de nos valeurs, à mille lieues de celles d’Harper.

ce srais la meilleur chose qui pourrais arriver car ces trois hommes la ne sont pas les hommes de la situation esperant que les electeur cette fois vont voter pour le parti qui va ecouter les travailleurs et les syndiqués au moins nous ecoute pas faire comme la therriault qui avais les deux oreilles bouchées moi je suis PQ ET je pense que le monde a compris et que pauline va etre majoritaire donnons lui la chance elle est capable de faire beaucoup mieux que charest et legault

moi je suis du nouveau compté de l,assomption et soyez assurre que mon vote n,iras pas a francois legault qui etait ministre au PQ et qui a deserte pour aller se parti un nouveau parti pour aider a charest a reprendre le pouvoir jamais au grand jamais je voterai pour un gar comme lui qui fait des prommesse impossible et est irresponsable notre compté a toujours ete au PQ et il va l,etre encore et majoritaire croyer moi moi et out mes amis es savons pour qui voter PQ et il ne faut pas voter legault ce seras pire que jean charest du pareil au meme pauline on est avec toi et on te veux comme premiere ministre du quebec majoritaire et debarrassons nous de charest et legault ce ne sont pas les hommwes de la situation dehors et ca presse la meilleur equipe est au parti quebecois eux au moins ils ont une oreille pour la classe moyenne

La question centrale autour du résultat électoral.

Les Québécois verront t-ils clairs que le PQ en dehors de QS plus à gauche se détermine comme le parti le plus au centre gauche en continuité du Bloc puis du NPD élu en mai 2011?

Qu’après 9 ans, la politique de centre qu’aurait manifesté les libéraux sur papier rien du papier est contrariée par la corruption et les partenariats publics privés qui l’entretiennent pendant que les caquistes en valsant à gauche à travers un foyer de droite se préparent à tromper leurs électeurs si par malheur ils gagnaient l’élection par abus de promesses démagogiques.

Le PQ abolit directement la taxe santé sans conditions, prépare une politique linguistique pour le maintien de notre nation, va augmenter les redevances pour les ressources, travailler à ce que la Caisse de dépôt s’occupe des entreprises d’ici cela sans pratiquer une lutte idéologique contre la bureaucratie comme la CAQ qui rêve de poursuivre la politique des sous traitants privés des mairies libérales et du gouvernement Charest. Parce que la focalisation, l’insistance sur la paralysie de l’État ne signifie pour la CAQ que seul le privé peut aider à la gestion des services publics.

Électoralement donc nous devons savoir que le PLQ et la CAQ sont de droite malgré que cette dernière joue son va tout pour prétendre dans la confusion délibérée que le parti Legault n’est ni fédéraliste ni souverainiste pire ni de droite ni de gauche.

Pauline Marois n’a t-elle pas dite que F.Legault se comportait comme une -girouette olympique-.

En faisant une brève analyse du site « Si la tendance se maintient », j’ai trouvé 13 comtés où les votes QS laissent passer un PLQ ou un CAQ. Dans 5 autre comtés, le cumul PV et QS laissent passer des PLQ ou CAQ. Et Jean-Martin Aussant permettrait à un caquiste de ravir Nicolet-Yamaska.

Selon ce sondage un vote stratégique pourrait donner 81 comtés au Parti Québécois.

M. Lisée, dont j’ai toujours apprécié les textes dans l’Actualité et dont j’ai acheté des livres, je trouve que le Parti dont vous êtes maintenant candidat et que j’ai longtemps appuyé fait, à l’heure actuelle, trop de politicaillerie. Jusqu’à preuve du contraire je n’ai pas de problème de fond avec les thèmes que vous défendez. Ce que je vous reproche c’est que vous semblez oublier une large part des citoyens et citoyennes du Québec; celle des aînés et aînées. Le PQ formait l’opposition officielle en 2007 quand le gouvernement a voté au sein de la Loi sur l’impôt (particulièrement en ses articles 1026) qui a fait en sorte que les aînés et aînées préfinancent les budgets du gouvernement de par l’interprétation biaisée de Revenu Québec qui sur la base de termes tels que “sans tenir compte du fractionnement de revenu” oblige les pensionnés et pensionnées à payer des acomptes provisionnels même si le solde à payer dans leur déclaration de revenus est égal à $0 ou à peu près (sans tenir compte des acomptes provisionnels). Est-ce que le PQ a l’intention de corriger cette injustice en amendant la loi pour éliminer cette mention discriminatoire « sans tenir compte du fractionnement du revenu » ?
Jacques Bédard

Vous rêvez en couleur les Péquistes vous allez prendre toute une raclé que vous ne voyez vraiment pas venir comme le Bloc

@ Serge William

Tantôt on donne le PLQ ou la CAQ comme gagnant. D’une façon ou une autre il fera entrer un des deux.

Le représentant de la CAQ aujourd’hui dans Nicolet-Yamaska, Donald Martel, est le perdant qui s’est présenté pour le PQ avant Aussant. L’ADQ l’avait alors emporté.

Un autre opportuniste comme la plupart de autres de la CAQ, comme le docteur et son chef.

Pourquoi personne n’a songé à créer un PCQ, avec un Lénine mais sans Staline ? Mme Marois ne saurait jouer l’un ou l’autre rôle, bien sûr.

Exeunt Charest et Legault! Bonne nouvelle. On les a assez vus.

Un chef peut exercer son leadership sans être élu. Mais ça serait tout de même inconfortable pour eux comme situation.

Les plus populaires