Une campagne anti-harcèlement, efficace?

On voit sur cette vidéo une campagne en cours au Liban pour sensibiliser les citoyens au harcèlement des femmes sur la rue. La militante se promène en camion et multiplie les commentaires flatteurs sur les hommes qu’elle croise.

Voyez vous-mêmes:

Je sympathise avec le combat. Mais je ne suis pas certain que la campagne ait — au delà de la prise de conscience — un impact positif sur les rustres. Cela pourrait même les encourager, non ?

Les commentaires sont fermés.

Partant du fait que dans la culture moyen-orientale, plus spécifiquement arabo-musulmane, les hommes ont tous les droits sur les femmes et que très majoritairement la vie en société de ces dernières est « interdite » hors du cadre de la famille élargie, il n’est pas surprenant que le harcèlement chez les hommes dans ces sociétés soit pour eux, un comportement normal, qu’une approche conviviale d’aborder une femme sans pouvoir réaliser tout le malaise qu’il cause chez leur victime.

Alors, comment faire réaliser à ces hommes leur comportement grossier par le harcèlement autrement qu’en leur rendant la pareille ? Peut-être est-ce le début d’une révolution féministe au Liban, une libération de la femme de moeurs et coutumes, aux yeux des occidentaux, archaïques ?

Moi, ce vidéo me fait constater une chose.

Une homme qui dit: «Beau petit cul, je te veux» à une demoiselle, c’est du harcèlement.

Une femme, tout aussi sérieuse dans ses propos, qui dit: «Wow, belles fesses, tu me donnes le goût», ce sera considéré soit comme une plaisanterie, soit comme une technique de drague… mais jamais comme du harcèlement.

Je ne veux pas banaliser le harcèlement, surtout que dans les pays musulmans, cela semble pire qu’ailleurs. Je trouve cela juste étrange cette différence de perception. Un expert en psychanalyse ou autre chose pourrait expliquer?

Ce n’est pas beaucoup différent là comme ailleurs. De ce coté-ci de l’Atlantique, on est un peu plus réservé, on marmone. Je suis quand même d’accord avec Kevin, ce qui est chez le mâle du harcellement, devient chez la femelle une forme de séduction ou le cri au mâle.

Le comportement de la femelle qui rencontre le mâle alpha n’est pas différent de celui qui est en chaleur.