Une histoire montréalaise

Dans tous les débats en cours sur l’immigration et l’intégration, on oublie parfois qu’une ville comme Montréal est un refuge pour nos nouveaux citoyens fuyant la misère, l’oppression, l’intolérance.

Cet étonnant clip montréalo-congolo-yiddish de 2005 tente de rendre ce sentiment. Il offre le parcours d’un immigrant « depuis un shtetl ukrainien du 19e siècle jusqu’à une banlieue québécoise d’aujourd’hui, en passant par le Congo des années 1970 »

Le multilinguisme du clip y participe, le nombre de voix, mais aussi de musiques: rap, klezmer, funk. On ressent même ce qu’on ne comprend pas.

(Rock The) Belz, de SOCALLED (avec Theodore Bikel, Teah, et Susan Hoffman-Watz). Voir la fiche du clip.

SoCalled est un rappeur montréalais issu d’une famille juive orthodoxe et créateur du Klezmer-Hip Hop dont le réalisateur Gary Beitel de l’ONF a fait le portrait, son nom véritable est Josh Dolgin.

Voici la bande annonce du documentaire sur Dolgin:



(Merci à mon ami Facebook Étienne C. pour ce signalement.)

Laisser un commentaire

Bonjour M Lisée, comment allez vous?
Un p’tit mot pour rigoler, je trouve que la 1re marionnette qui apparait dans le clip vous ressemble étrangement, c’est à s’y méprendre lol

Je crois que chaque histoire d’émigration, libre ou causée par l’oppression, est synonyme d’arrachement, de déracinement, en même temps que d’espoir vécu par la personne et ses fils ou filles.

Comprenant cela, à nous de tenter d’aplanir les difficultés de nos immigrants et de les intégrer en douce, dans le respect et la patience. En général, ils ne demandent qu’à apporter leur contribution à leur société d’accueil. À nous de leur ouvrir nos portes et nos coeurs.

Lorsque les personnes les plus encerclées par leur culture qui tourne en rond depuis trop longtemps en sortent, cela donne le meilleur. Vive la créativité née de la contrainte des histoires et des cultures passéistes. Elle est porteuse non seulement de renouvellement, mais de changement.

Un paradigme rencontrait un changement et lui disait bonjour. Le changement lui disait d’aller se faire foutre !

J’aime beaucoup les immigrants, c’est rafraichissant de connaître leur histoire et leurs façons de penser. Par contre on ne devrait pas changer les règles de notre société pour créer 2 classes de citoyens. On doit bien les accueillir mais pas se servir d’eux pour affaiblir notre tissus social.

Maintenant que les Grands comme la France, l’Allemage, la Grande Bretagne ont sonéé le glas du multiculturalisme, il serait temps de faire de même au Québec, S’intégrer immédiatement ou repartir ou ne jamais venir nous voir.
Mais , est-ce dire que les immigrants qui viennent chez nous seraent les mauvais, les bandits, les profiteurs qui doivent fuir leurs pays ?

La musique klezmer est une d’emprunt à la musique tsigane. C’est une non-musique qui n’a aucune racine véritable.
Voici ce qu’en dit le musicien et compositeur d’origine israélienne Gilad Atzmon :

« Il est clair que je suis bien plus fasciné par la culture latino que par le Klezmer, arnaque culturelle ashkénaze composée d’un mixte de musique d’Europe de l’Est et de musique tsigane. Bien que je maîtrise la musique klezmer, je n’en enregistrerais à aucun prix. Contrairement à la musique latino, douce et pleine d’esprit, la musique klezmer est toujours trop tonitruante, elle est jouée grossièrement et elle est dépourvue de toute subtilité esthétique. »

Pauvre m. Lisée…