Vers une vague bleu poudre au Québec?

Selon les derniers sondages, le Bloc et le PLC se trouvent maintenant à égalité avec 31% d’appuis chacun dans la province, le Bloc remportant la moitié des 78 sièges en jeu. Reste à voir maintenant si ces appuis théoriques se transformeront en votes lundi prochain.

Photo : La Presse canadienne

Le dernier sondage fédéral au Québec de la firme Léger est sans équivoque: le Bloc québécois a complètement changé l’allure et le discours narratif de cette campagne. Selon Léger, le Bloc et le PLC se trouvent maintenant à égalité avec 31% d’appuis chacun dans la province. Toutefois, le vote du PLC est fortement concentré à Montréal et le Bloc mène désormais les intentions de vote chez les francophones – qui dominent 60 des 78 circonscriptions fédérales du Québec. (Le rapport du sondage est disponible ici.)

Nous ajoutons cet important sondage à la projection fédérale Qc125. Voici les plus récents chiffres au Québec:

Au cours de cette campagne, le Bloc québécois est passé  – dans la moyenne des sondages (voici la liste complète des sondages fédéraux) – d’une lointaine troisième place dans les intentions de vote dans la province à une égalité statistique avec les libéraux à la première place. Il s’agit d’une remontée historique pour un parti qui en a arraché depuis l’élection fédérale de 2011, lors de laquelle le Bloc était passé de 49 sièges à la Chambre des Communes à seulement quatre.

En regardant froidement les chiffres, la plus grande chute au Québec pendant cette campagne est sans aucun doute celle du Parti conservateur du Canada. Rappelons-le: le PCC avoisinait les 25% d’appuis dans la province au printemps au cours de l’été 2019. Andrew Scheer, Alain Reyes et l’équipe conservatrice au Québec avaient bien raison d’être optimiste cet automne.

Puis vint la campagne.

Selon les données disponibles, Andrew Scheer n’aurait pas su inspirer les Québécois. Le débat TVA lui a fait mal: il a joué à la défensive dès les premières minutes du débat, où ses rivaux ont exposé plusieurs de ses valeurs sociales qui sont en porte-à-faux avec celles de nombreux Québécois.

C’est une campagne fédérale qui ne passera pas à l’histoire pour le PCC – même si ce dernier parvenait à se hisser au sommet des totaux de sièges lundi soir.

Jetons un coup d’oeil à la projection de sièges au Québec:

Même si les conservateurs essuient la plus grande glissade dans les intentions de vote au Québec pendant la campagne, la plus grande perte de sièges projetés revient au Parti libéral du Canada. Au début de la campagne, le PLC pouvait espérer remporter 50 sièges au Québec et ainsi presque s’assurer d’une deuxième majorité consécutive. Mais la projection libérale a chuté dans les dix derniers jours et se situe maintenant à une moyenne de 28 sièges à peine, se trouvant tous dans la région de Montréal et en Outaouais.

Nous regarderons attentivement les derniers chiffres de cette campagne au cours de la fin de semaine, mais il semblerait que le Québec se dirige vers une vague bleu poudre lundi soir. Reste à voir maintenant si le Bloc québécois saura convertir ces appuis théoriques en votes dans l’urnes.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

2 commentaires
Laisser un commentaire