Vidéo: Obama dans le rôle de l’encaisseur

Mettez-vous à sa place. Le président Obama participe à une assemblée organisée par NBC. Une femme affirmant être de son camp se lève. Pendant toute la première partie de la question, il ne peut savoir si la participante va l’aider ou lui nuire. Elle garde son punch jusqu’au… punch. Et c’est là qu’il doit encaisser sans laisser voir sa déception. C’est un art difficile que celui de l’encaisseur.

Commisérons en l’observant et observons en commisérant.

Les commentaires sont fermés.

Les américains présentement décus et frustrés ne comprennent pas que la récession américaine a été :

1) en grande partie causée par le comportement vorace des jeunes, moins jeunes et plus vieux loups de Wall Street et de tous ceux qui alimentent et se nourrissent de Wall Street et de ses émules, et

2) en grande partie aussi par les désastreuses décisions prises et les désastreuses politiques mises en place par le gouvernement de George W. Bush, qui a agi en vampire et en vautour envers la masse des américains, républicains et démocrates, qui ne le réalisent pas encore à ce jour parce que le morceau est bien trop gros à avaler, et

3) que ça prendra le temps que ça prendra, au strict minimum de 6 à 10 ans de plus je crois, pour que l’économie américaine puisse se reconstruire, parce que constatons-le, l’économie américaine a été pratiquement détruite, en un rien de temps, il y a à peine 2 ans.
Quant à Obama, il doit bien commencer à réaliser que malgré tous ses talents et toute sa bonne volonté, il ne peut élever à lui seul et en peu de temps le niveau de conscience de la grande majorité de la population américaine. Il n’arrivera même pas, je crois, à calmer leurs frustrations, quoi qu’il fasse présentement et dans un proche avenir. La grande majorité de la population américaire n’a pas le niveau de conscience voulu, et n’est pas prête de l’acquérir, pour apprécier Obama au minimum de sa valeur. Il perdra donc le pouvoir et les vautours républicains le reprendront sous peu.

Les américains sont dans une impasse et ceci est grave parce que ça finira par plus ou moins affecter tous leurs partenaires commerciaux à plus ou moins brève échéance je crois.

Vaut mieux se préparer mentalement que d’être désarçonné par la réalité, et devant mauvaise fortune il vaut mieux, pour soi et pour les autres, avoir bon coeur.

Et en tout temps et davantage en période difficile, et pour revenir au Québec, la population veut du pain, un nouveau gouvernement au plus tôt – préparez-vous madame Marois – et des jeux.

Un bon café ou le breuvage de votre choix et la vie continue.

La droite mondial comme son but n’est pas de solutionner les problèmes mondiaux mais de les entretenir au service de ceux qui s’enrichissent doit alors se limiter aux coups d’éclats aux manipulations et à la désinformation . La droite ne fait que cela sur la terre entière contre tous les intérêts de l’humanité.
Voilà ou mène l’individualisme exagéré des liberta-riens esclavagistes royalistes faux fédéralistes depuis la révolte de Boston