Virage capitaliste trop raide à Cuba ?

Le président Raul Castro a annoncé ce mardi une accélération du virage cubain vers l’économie de marché: élimination des sociétés d’État non rentables, réduction des dépenses sociales; stimulation des entreprises de capital mixte, coopératives et travail autonome. Le niveau salarial pourrait même être lié aux revenus des entreprises !

La réforme va-t-elle trop loin ? On pourrait le croire, surtout avec l’apparition de cette publicité où un dirigeant ex-communiste pousse le bouchon, à mon avis, un peu loin…

Laisser un commentaire

Ça suffit, M. Lisée, Stroh’s c’est Stroh’s. On voit bien que c’est un montage (honteux). Vous vous moquez-là de la libre entreprise et du capitalisme qui pourtant vous font vivre. Vous allez voir ce qu’Honorable et John Bull vont vous passer. Et ce sera bien fait pour vous. La diversité de pensée, oui! la médisance et le mépris de l’autre, non!

Lorsque Cuba fait le menage de l etat avant le Quebec, c est HONTEUX pour le Quebec.
Meme Cuba a compris, INCROYABLE

Je suis en retard un peu mais je crois que c’était juste pour rire …

Si on ne peut se moquer du capitalisme, on ne pourrait pas se moquer du communisme …

Et le ménage de Cuba, c’est rien. Au Québec, il y en a beaucoup plus à faire.

C’est une blague, j’ose croire que M. Lisée souhaitais le présenter de la sorte, parce que c’est beaucoup trop gros pour qu’il puisse être sérieux. Le sarcasme se traduit si mal a l’écrit…

Si par contre vous êtes sérieux M. Lisée, vous venez de perdre toute forme de crédibilité que vous puissiez avoir a mes yeux.

Bien d’accord, faut pas perdre le sens de l’humour, comme c’est malheureusement arrivé à certains lorsqu’ils ont visionné le formidable numéro d’Emmanuel Bilodeau… Pour ma part, j’ai vécu une expérience assez révélatrice il y a deux ans lors d’une vacance à Cuba, dans la région de Cienfuegos. Nous y étions pour la période des Fêtes et pour la première fois, des Cubains de la diaspora floridienne visitaient leurs familles à Cuba. Ils avaient une attitude condescendante et même parfois méprisante à l’endroit des Cubains locaux. Deux anecdotes à ce propos. 1) Lors d’une visite à Cienfuegos un jour de semaine, ma blonde et moi avons été témoin d’une certaine frénésie (c’était la veille de Noël si je me souviens bien); alors que les Cubains sont généralement très détendus et bons vivants, ce jour-là tout le monde se bousculait dans la ville. De retour à l’hôtel, notre barman nous expliqua que toute cette frénésie était due au fait que les Cubains amirequins avaient apporté de l’argent à leurs proches et leur avaient dit d’aller magasiner pour les Fêtes… 2) L’un de nos amis musiciens gagne sa vie à chanter avec sa guitare sur les plages pour les touristes. Ce soir-là, l’atmosphère était à la fête musicale, comme d’habitude, et tout le monde chantait sous la caille-paille, quand arrivent tout à coup des Cubains des US qui installèrent leur gros ghetto-blaster sur une table et intimèrent les musiciens à céder leur place à de la musique enregistrée, des salsas et bossas défigurées à l’américaine et baignées d’une sauce électro… Tout le charme de la fête fut rompu et l’atmosphère se transforma rapidement en soirée de drague et d’alcool au cours de laquelle, les cubains «visiteurs» faisaient grand étalage de leurs billets verts. Ces gens qui n’avaient plus rien de l’esprit d’entraide et d’amitié qui caractérise généralement les Cubains locaux et semblaient vouloir indiquer clairement à ces derniers que la vie aux USA est tellement supérieure… et pourtant, je suis certain qu’ils y vivent dans la précarité et, s’ils tombent malades, ils perdent tout, car ils n’ont pas les moyens de se faire soigner dans le système ultra capitaliste qui caractérise leur vie en Floride… D’une grande tristesse!

Évidemment qe c’était une blague.

Notre hôte est encore dans l’esprit des fêtes lesquelles, parce qu’au demeurant je me demande bien ce qu’on fête.

Mais peu importe notre hôte a on le sait on le connait bien, la blague légère. Comme certaines avaient la cuisse et d’autres la queue, dans le temps.

Mais toujours est-il que c’est désolant je le pense de placer Fidel dans cette position de mousser del’ostie de biére d’une part. D’autant qu’elle est américaine.

Un effort de mémoire même léger, permettrait de se rappeller que ce sont justement les amaricains qui ont fait la vie dure à Cuba, depuis plus de cinquante ans, parce qu’ils n’acceptaient pas que Fidel ait fermé leurs bordels.

D’accord avec Julien David, le mépris, ça va faire. À sa façon, peut-être à son insu, notre hôte se Cunniworthise… Je serais pas content si j’étais Cubain.

Une bière Américaine contre des cigares Cubains? N’importe quand!
Ça y est, je pars pour Cuba!

PS:

Quoi? C’est une blague? Nononononon. Avez-vous déjà bu de la bière Cubaine avant de parler? Tellement inbuvable qu’on est obligé de se rabattre sur du rhum!

Bah !

Même avec Cuba en moins,
on sera pas seul, il restera le Quebec
et la Corée du Nord.

@Papitibi, Bozo the clown et autres

Vous trouvez que les gouvernements Bourassa, Bouchard et Charest sont des communistes ?
Que les PPP, le plan nord, les privatisations, la sous-traitance, les applaudisssements du Conseil du patronat, de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et autres officines néo-libérales sont des « preuves » que le Québec est un état communiste stalinien ?
Que les affirmations de Québécor, du groupe Gesca (Power Corp) et des médias des frères Rémillard (V et radio-poubelles), qui ensemble contrôlent pratiquement tous les médias au Québec, à savoir que les dits médias sont « gauchistes » seraient des affirmations vraies ?
Que le fait que le Québec donne deux fois plus de subventions aux entreprises par habitant que l’Ontario, qu’il soit la seule province à encore subventionner ses écoles privées, à être l’état en Amérique du nord où le taux d’imposition des entreprises est le plus bas (source: Conseil du patronat), qu’il soit la province à demander les redevances les plus basses aux minières (d’après Normandeau, le Québec serait le 3e endroit le plus « intéressant » pour les mininières…au monde!), etc. sont des mesures « archi-communistes » ?

Lâchez un peu les radio-poubelles, V et Québécor! Si vous étiez états-uniens, je présumes que vous écouteriez Fox et que vous croiriez leurs affirmations que les États-Unis sont « contrôlés par la gauche », sont le pays le plus « gauchiste » de l’OCDE et qu’Obama est un communiste stalinien.

Un peu de sérieux SVP.

A mon avis si Raul Castro pousse les réformes c’est que l’économie de ce pays doit être carrément en train d’imploser.

@ passage #17
janvier 9, 2012 à 16:47

« @P. Lagassé janvier 9, 2012 à 9:17
Excellent recentrage. »

J’ai un peu de misère à comprendre. C’est pas de ma faute.

Pourriez-vous nous expliquer c’est quoi ce centre?

@ PBrasseur # 16

Comme tout ta leurre j’ai un peu de misère à comprendre.

Si Raul pousse et que l’économie implose, pourriez-vous nous expliquer comment et sur quoi que Raul pousse et comment cette économie peut imploser.

C’é pas facile l’économie.

@P. Lagassé

Bravo pour ce commentaire qui met en lumière les contradictions des astro-turfeurs libertariens qui commentent ici.

Mais leur demandez d’être plus sérieux, c’est comme demander à un réverbère ou un poteau ce qu’il pense des chiens.

@P. Lagassé:

Peut-être qu’on devrait juste suggérer à ces comiques d’aller passer des vacances à Cuba, juste pour voir c’est quoi un VRAI état communiste?
Euh… plus j’y pense… des vacances, ça leur ferait du bien! Allez les dretteux! Je veux tous vous voir bronzés!
Prenez plusieurs semaines!

@Youlle
Recentrer, c’est remettre au centre, revenir à ce qui est important, essentiel. S’oppose à excentrique (étymologiquement «hors du centre»). Synonymes d’excentrique; déjanté, extravagant, farfelu, fantaisiste.

Les plus populaires