Dans les coulisses de votre blogue favori

Nathalie Collard

Ce jeudi dans La Presse, la chroniqueuse média Nathalie Collard m’a tiré les vers du nez au sujet de la genèse du blogue et de sa fabrication.

Elle avait même un photographe. Son titre: L’intello-blogueur. J’avoue: j’aime assez. On peut lire ça ici.

 

Laisser un commentaire

À partir de désormais, je vous suivrai, tout en essaymt de continuer à travailler. Salutations.

Si tant de gens vous suivent M. Lisée, c’est que vous êtes pertinent et intéressant.

Les mièvres, les propagandistes et les insipides demeureront toujours dans les abîmes. Ce qui n’est définitivement pas votre cas.

Et comme le dit l’expression consacrée: Bravo et « félicitation pour votre beau programme »!

Ce qui est rare chez un intellectuel, c’est de rencontrer à la fois rigueur et humour (transcendance). Jamais simpliste, toujours curieux des points de vues en présence, Monsieur Lisée dépasse tout ce qui se fait sur les blogues du Québec. (Je ne fréquente ailleurs).

Avec son lien permanent du CERIUM, c’est à l’Université populaire que nous sommes conviés. Et populaire dans le sens riche du terme : accessible, rigoureuse et d’agréable fréquentation.

Il est étonnant de constater son immense tolérance à l’endroit de blogueurs pollueurs qui ne font que marteler des humeurs sans trop apporter d’arguments solides à la discussion. Ce dont se plaignent d’ailleurs la majorité des intervenants. Cela s’appèle ouverture et tolérance. Et c’est chose rare sur les blogues en particulier et dans l’univers socio-politique en général.

Vous faites notre édification Monsieur Lisée par la richesse de votre contribution et je vous en suis redevable. Merci.

Paul Dussault, Andragogue.

Je vous ai découvert il y a un an. C’est toujours avec plaisir que je vous lis.
D’ailleurs, je dois avouer que j’ai lu tous vos livres.
La seule chose que je déplore chez vous, c’est votre refus de vous engager activement dans la politique. Il y a plein de choses à changer et vous pourriez être un catalyseur de changement en ce monde hautement sclérosé et bêtement traditionnel.
D’autres intellectuels l’ont fait avant vous et avec beaucoup de bonheur. Nous n’avons qu’à penser à des Gérald Godin, des Camille Laurin, des Jules Ferry en France, et combien d’autres…Voulez-vous mourir avec comme réputation d’être le meilleur gérant d’estrade de la politique québécoise?

Mr Lisée convaincu que vous êtes un incorruptible et ce que vous tient vraiment à coeur est de nous faire avancer comme société.

En ce sens vous me faites penser aux pères de la révolution Américaine qui croyaient profondément à leur peuple et à leur destin hors de la tyrannie et de la couronne Britannique.

Vous avez l’intelligence et assurément la volonté pour devenir notre Jefferson dont le Québec aurait besoin pour devenir une vraie démocratie ,soit une république libre.

Elle a tracé un juste portrait.

Tellement juste, qu’il met en rogne les habituels insatisfaits dretteux et libertariens qui vagissent leur peur d’avoir peur.

Bravo pour votre travail !

Cet hommage de Nathalie Collard est, à mon avis, juste et bien mérité.

Longue vie à vous et à votre blogue monsieur Lisée.

Madame Collard est certainement une journaliste de qualité. Beaucoup de ses collègues le sont aussi. Le portrait qu’elle trace du blogueur est charmant et tout à fait innofensif, sauf pour le jabot de note hôte dont le volume s’en trouve décuplé…

Mais on peut s’interroger et on est en droit de le faire, sur la surexposition qui n’est pas, elle innofensive, des journalistes de la Presse en particulier sur les ondes radio et télévisuelles de Radio-Canada.

Au point ou parfois on se demande s’il y a d’autres journalistes que ceux de la brigade à plume de Gesca.

Une partie de la réponse qui n’est pas inintéressante se trouve dans le document téléchargeable ici : http://www.2shared.com/document/wttUzcjM/Contrat-RC_LaPresse.html

Ce serait bien que tout le monde voient comment se conjugue la convergence entre Gesca et Radio Canada.

Bravo pour cette reconnaissance.

J’aime bien votre blogue.

Je dois par contre faire observer que la plateforme de L’Actualité, c’est aussi un beau tremplin… 😉

Exceptionnel !

Enfin une nouvelle réjouissante dans La Presse. J’imagine. Pour être franc, je ne lis qu’exceptionnellement des articles de ce quotidien qui m’interpellent, sur Internet. La Presse ne suit pas notre évolution démographique aussi bien que Jacques Henripin dont j’ai entrepris la lecture de Ma tribu.

Alexa.com m’avait laissé croire à une affluence générale hors-du-commun au site lactualite.com, toutes sources confondues vers le 3 et le 10 dernier. J’imagine que le blogue de notre hôte y est pour quelquechose. Alexa.com ne rend pas compte séparément de la performance du blogue de Jean-François.

Cinquante mille et quarante mille passants, c’est plausible en tenant compte qu’aux magasins de la Société des alcools, environ 80 % des passages non-obligés sont effectués par 20 % de la population environnante. Alexa.com affichait exceptionnellement la popularité du site sous les 100 mille mondial. C’est pas rien, bravo !

Votre blogue est l’un des meilleurs au Québec. Au lieu de repiquer les idées des autres, comme font tant de blogueurs, vos osez vous mouiller, suggérer, proposer des choses.

Un seul petit défaut, un gros en fait: la censure. La liberté de commenter devrait être plus grande que ce qu’elle est présentement.

Merci M. Lysée pour votre contribution à la société québécoise. Comme le mentionne cependant un commentateur précédent, j’apprécierais vraiment vous voir venir à la politique active. Il me semble que dans l’état ambiant, le cynisme est à son comble, l’intérêt pour la politique à son plancher record. Je crois sincèrement que vous avez la personnalité, les compétences et l’expérience pour vous lancer. En vieillissant, vous vous rendrez probablement compte que mieux vaut être devenu avec le temps un « has been » que d’être demeuré toute sa vie un « wanabe »!

Allez, on a besoin de vous, faites un pas en avant et dites : « présent ». Les québécois vous suivront… car vous saurez les toucher.

Alain Michaud
Pointe-aux-Trembles

En toute franchise, je demeure un abonné de votre blogue incontournable pour celui qui s’intéresse à la chose publique, et où la majorité des commentateurs acceptent l’adversité et le débat (sous votre bonne gouverne).

Il y a bien sûr des gens qui adhèrent à une idéologie qui leur est salvatrice, mais l’audience qui vous suit est, je crois pour la plupart, celle des gens qui ont en commun la conviction que les choses doivent être dites et améliorées.

Bonne continuité.

J’ignore pourquoi mais en lisant l’article de Madame Collard hier matin dans La Presse, j’avais comme un petit soupçon que vous ne pourriez résister à l’envie de vous auto-complimenter…

Quand on pense que certains gauchistes considèrent que Gesca est une marionnette entre les puissantes mains des fondamentalistes de la droite religieuse qui contrôle toute l’information.

J’en demande et en redemande de vos chroniques. Vous êtes ma première lecture quand j’ouvre mon ordinateur.

Je crois bien que je suis maintenant accro. Mis à part le dimanche, je m’inquiète s’il n’y a rien de neuf un matin: est-il malade? Bien non, il est certainement occupé ailleurs…

Il y a des drogues de meilleure qualité que les autres, qui nous font faire des voyages plus passionnants et enrichissants que la vulgaire camelote. Votre blogue est de celles-là.

Mon souhait aujourd’hui: ne jamais être en manque. S’il vous plaît, continuez de combler notre soif d’information intelligente et stimulante.

J’adore les coulisses, beaucoup apprécié ce papier de Nathalie Collard sur votre blogue. Plusieurs questions que je me posais ont été répondues. Il reste toutes les autres.

Je me permets un rajout. Ce n’est pas correct, je n’ai pas parlé de ma jalousie vis à vis votre vitesse pour sortir des billets de fond. J’ai un blogue de littérature québécoise, le carnet Le Passe-Mot de Venise, j’aimerais avoir cette capacité de le nourrir, sans m’affamer.

J’ai aussi omis de dire combien ça me rassure, vous êtes humain, c’est important de vérifier votre taux de fréquentation et de référence, et vous lisez vos commentaires. Ça ne fait pas que me rassurer, ça me fait un énorme plaisir. Ça veut dire que nous sommes importants 🙂

François 1 et Gilles de NDH : Vice, envie, mauvaise foi, errances et délires. Voila résumées vos positions sur l’ensemble des sujets abordés dans le présent blogue.

Vous n’auriez pas pu vous retenir ne serait-ce que l’espace d’un billet, par respect pour le travail de qualité ?

Aucun commentaire sur l’exceptionnelle contribution du présent blogue. C’est pauvre et méprisable de votre part.