Santé et Science

La guerre des racines

Votre jardin est-il un champ de bataille ? Peut-être bien. Car, chez certaines espèces du moins, une plante peut, par ses racines, détecter si sa voisine lui est génétiquement apparentée.

Si c’est sa petite sœur ou son oncle, tout baigne. Sinon, les deux systèmes racinaires se livreront une guerre sans merci ! C’est ce qu’a découvert l’équipe de Susan Dudley, biologiste de l’Université McMaster, à Hamilton, en Ontario, en étudiant la roquette de mer (caquillier édentulé), une plante assez répandue sur les rivages québécois.

« Une découverte fascinante », s’enthousiasme le Dr Jacques Brisson, du centre de recherche en biologie végétale du Jardin botanique de Montréal. « Mais qui a peu de chances de révolutionner nos jardins. Parce qu’il reste à savoir si ce système de détection est commun dans la nature. Et parce qu’il est presque impossible au jardinier de déterminer le lien de parenté entre deux plants de tomates… »