Des murs qui bloquent les migrants… et les animaux  !
Santé et Science

Des murs qui bloquent les migrants… et les animaux  !

Bien des espèces animales sont affectées par les clôtures qui coupent leur territoire.

Le fameux mur promis par le président des États-Unis, Donald Trump, à la frontière avec le Mexique pourrait menacer la survie d’espèces animales. Une étude portant sur l’impact de la clôture de barbelés construite entre la Slovénie et la Croatie, publiée dans la revue scientifique PLOS Biology, révèle que l’ours brun, le loup gris et le lynx, trois espèces rares ou en danger sur le continent européen, sont affectés par cet obstacle métallique qui coupe leur territoire. La clôture nuit aux mouvements des animaux et bloque l’accès à des ressources saisonnières, fait grimper le taux de consanguinité ou blesse les bêtes. Parmi les espèces menacées aux États-Unis se trouve la chevêchette brune, une petite chouette qui vole à deux mètres au-dessus du sol.