Fraude au menu

Fraude au menu

De la sauce tomate «authentiquement italienne» qui vient de Chine. Du thon qui n’est pas du thon. Des produits périmés réemballés et remis en épicerie. Des légumes qui deviennent bios une fois passée la frontière. Des crevettes apprêtées par des esclaves et transbordées illégalement en haute mer. Après avoir lu cette enquête exclusive sur la fraude alimentaire, vous ne verrez plus votre assiette de la même façon. 

Avouez que vous vous êtes déjà posé la question devant le rayon des huiles d’olive : telle marque est-elle vraiment « extra vierge  » ? Et les tomates en solde cette semaine sont-elles vraiment « bios » ?

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici