Vol d'essai réussi pour le vaisseau spatial de Virgin Galactic
MondeSanté et Science

Vol d’essai réussi pour le vaisseau spatial de Virgin Galactic

Le vaisseau spatial touristique VSS Unity a atteint une altitude de plus de 80 km, ce que la société considère être la limite de l’espace. Emmener des clients payants à bord d’un vaisseau spatial est un objectif en passe de se concrétiser.

MOJAVE, Californie — Virgin Galactic a annoncé jeudi que son vaisseau spatial touristique avait atteint une altitude de plus de 80 km, ce que la société considère être la limite de l’espace.

Le vaisseau VSS (Virgin Space Ship) Unity a été lancé jeudi matin par un avion transporteur au-dessus du désert de Mojave, en Californie, et a mis à feu son moteur-fusée.

L’engin spatial avec deux pilotes d’essai aux commandes est monté en flèche et a rapidement été hors de la vue des spectateurs au sol.

Enrico Palermo, le responsable de la mission, dit qu’il a atteint une altitude de 82 km avant de commencer sa descente. Il a atterri quelques minutes plus tard.

« Nous sommes allés dans l’espace ! » s’est exclamé M. Palermo.

Le vol de jeudi rapproche Virgin Atlantic de la concrétisation du rêve du tourisme spatial. L’entreprise a pour objectif d’emmener des clients payants à bord de la fusée à six passagers, qui a à peu près la taille d’un jet d’affaires. Le fondateur de Virgin Atlantic, Richard Branson, souhaite être l’un des premiers à bord.

Après le test, M. Branson a salué les pilotes en lançant : « L’espace appartient à Virgin ! »

Virgin Galactic estime que l’espace commence à une altitude de 80 km, puisque c’est la démarcation utilisée par l’armée de l’air américaine et différentes agences aux États-Unis. Mais d’autres considèrent depuis longtemps qu’il faut parcourir 100 km pour atteindre l’espace. Le président-directeur général de Virgin Atlantic, George Whitesides, prétend que des recherches récentes favorisent l’altitude la plus basse.

Au début du vol d’essai, un avion spécial transportant le VSS Unity a atteint une altitude d’environ 13 000 m avant de libérer l’engin.

Les deux pilotes d’essai — Mark « Forger » Stucky et l’ancien astronaute de la NASA Rick « CJ » Sturckow — se verront attribuer des ailes d’astronautes commerciaux, a déclaré un responsable de la Federal Aviation Administration, Bailey Edwards.

Le VSS Unity a atteint la vitesse de Mach 2,9, soit près de trois fois la vitesse du son.

« C’était un vol fantastique et j’ai très hâte de recommencer », a dit M. Sturckow, qui a volé quatre fois à bord de la navette spatiale.

La conception du vaisseau spatial par Virgin Galactic a pris beaucoup plus de temps que prévu et a subi un revers grave quand le premier engin expérimental s’est désintégré lors d’un vol d’essai en 2014, où le copilote a trouvé la mort.

Plus de 600 personnes ont déjà engagé jusqu’à 250 000 dollars américains pour des vols offrant plusieurs minutes d’apesanteur et une vue imprenable de la Terre.

L’aventure a débuté en 2004, lorsque M. Branson a annoncé la création de Virgin Galactic dans les jours grisants après les vols du prototype SpaceShipOne, le premier vaisseau spatial habité à financement privé ayant effectué trois vols dans l’espace.

Financé par le regretté milliardaire Paul G. Allen et créé par le concepteur aérospatial Burt Rutan, SpaceShipOne a remporté le prix Ansari X de 10 millions de dollars américains. Le prix a été fondé pour lancer la conception privée de vaisseaux qui rendraient les vols spatiaux accessibles au public.

Lorsque M. Branson a acheté une licence de la technologie SpaceShipOne, il imaginait une flotte transportant des passagers payants d’ici 2007, à partir d’une installation située dans le sud du Nouveau-Mexique, Spaceport America.

Mais il y a eu des revers importants. Trois techniciens ont été tués en 2007 par une explosion alors qu’ils testaient un système de propergol dans les installations de Scaled Composites LLC, qui a fabriqué SpaceShipOne et construisait le premier SpaceShipTwo pour Virgin Galactic.

Puis, en 2014, SpaceShipTwo s’est brisé lors d’un vol d’essai mené par Scaled Composites à la suite d’une erreur commise par le copilote. Celui-ci a été tué, mais le pilote blessé a réussi à survivre à une chute d’altitude élevée grâce à un parachute.

Les deux queues de l’engin sont conçues pour pivoter vers le haut pendant la descente afin de le ralentir, puis pour revenir à une configuration de vol normale avant que l’appareil se pose sur une piste.

Les nouvelles versions de SpaceShipTwo sont construites par une société sœur de Virgin Galactic et les essais en vol sont désormais effectués à l’interne. Le vol d’essai précédent avait atteint 52 km.

M. Branson n’est pas seul dans le secteur du tourisme spatial. Blue Origin, de Jeff Bezos, prévoit d’emmener des touristes de l’espace pour des voyages suborbitaux, en utilisant la méthode plus traditionnelle d’une capsule posée sur une fusée qui décolle d’une rampe de lancement. Et Elon Musk, de SpaceX, a récemment annoncé son intention de faire voyager un riche entrepreneur japonais ainsi que ses amis autour de la Lune.