À la santé de bébé!

Mieux vaut s’abstenir complètement de boire de l’alcool durant la grossesse.

Photo : iStock

Selon des scientifiques de l’Université d’Oxford et de l’Université de Bristol, en Angleterre, consommer ne serait-ce qu’un seul verre de vin par semaine peut avoir des conséquences sur le quotient intellectuel de l’enfant à naître. L’équipe a mesuré celui de 4 000 enfants de huit ans et a corrélé les résultats avec la consommation d’alcool de leur mère pendant la grossesse.

L’influence de l’alcool sur le QI était légère, mais statistiquement significative. Les chercheurs affirment avoir réussi à soustraire l’incidence de facteurs confondants, dont l’âge de la mère et son niveau de scolarité.

 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.