À rebrousse-poil

L’Association pulmonaire du Canada (APC) peste contre Air Canada, qui, depuis le mois de juillet, accepte les petits animaux de compagnie en cabine.

Photo : iStockphoto

En échange de 50 dollars pour un vol intérieur en aller simple ou de 100 dollars pour un vol international, les maîtres peuvent glisser pitou ou minou sous le siège devant eux. L’APC craint pour la santé des passagers souffrant d’asthme grave ou d’allergies. Elle fait valoir qu’Air Canada a interdit les noix sur ses vols il y a quelques années. Or, les problèmes d’asthme et d’allergies aux animaux sont plus fréquents que les allergies aux noix. La compagnie assure que le fait de limiter le nombre d’animaux permis à bord à deux ou quatre selon le type d’avion suffit à protéger la santé publique.

Laisser un commentaire