ADN et cheveux

La lecture de l’ADN d’un inconnu permettrait de déterminer la couleur de ses cheveux, selon des scientifiques du centre médical Erasmus, à Rotterdam. Cette découverte pourrait fournir un nouvel outil aux enquêteurs médicolégaux à la recherche d’un suspect dans une affaire criminelle.

ADN et cheveux
Photo : iStockphoto

Pour mener leur étude, les chercheurs ont prélevé des échantillons de salive, de sang ou de sperme chez 385 personnes. Des mèches de cheveux ont aussi été recueillies, mais elles n’ont pas été montrées à l’équipe responsable des analyses d’ADN.

Treize marqueurs situés sur 11 gènes ont été utilisés pour déterminer la couleur des cheveux.

Pour les cheveux noirs ou roux, la fiabilité de la lecture était de l’ordre de 90 %. Pour les cheveux blonds ou bruns, elle était de 80 %.

L’équipe d’analystes parvenait même à diffé­rencier des variations plus subtiles, par exemple entre les cheveux blond pâle et les cheveux châtains.

 

Laisser un commentaire