Afrique : une tente conçue pour le froid… mais assez forte pour Ebola

Lors de ses prochaines missions en Afrique, Médecins sans frontières (MSF) Canada compte utiliser des tentes conçues à l’origine pour… l’Arctique.

tente-ebola
Photo : Design Shelter

Lors de ses prochaines missions en Afrique, Médecins sans frontières (MSF) Canada compte utiliser des tentes conçues à l’origine pour… l’Arctique.

Les abris du fabricant ontarien Design Shelter protègent aussi bien contre la chaleur que contre le froid. Reste à les tester en zone d’épidémie, ce que MSF s’apprête à faire au Liberia, où sévit encore le virus Ebola. La tente sera d’abord utilisée comme pharmacie.

Isolation supérieure

La tente est utilisable dans un environnement de – 50 °C à 50 °C, un plus pour les médecins qui travaillent en Afrique, où la chaleur accablante qui règne dans les tentes ordinaires incommode autant le personnel médical que les malades et complique la conservation des médicaments. « La toile isolante est constituée de deux couches d’aluminium qui réfléchissent très efficacement l’énergie solaire, séparées par un espace rempli d’air », dit l’ingénieur Brad Matchung, président de Design Shelter.

100 % réutilisables

Les matériaux de cette tente résistent à une désinfection complète. En ce moment, les tentes qu’utilise MSF en zone d’épidémie ne peuvent être décontaminées, leur toile ne résistant pas aux produits nettoyants utilisés pour déloger les virus et bactéries qui s’incrustent entre les fibres. Les tentes sont donc brûlées à la fin des missions. La toile conçue par Design Shelter est scellée par une couche de PVC, dans laquelle les virus ne peuvent pénétrer.

Montage rapide

Déjà utilisées par l’armée canadienne dans le Grand Nord et par des organisations médicales en contexte d’urgence (après le tsunami au Japon, par exemple), ces tentes peuvent être montées en moins de 30 minutes, sans outils. La toile, facile à déployer, est simplement posée sur une structure d’aluminium légère.

Dans la même catégorie