Assurance biologique

La clinique montréalaise OVO offre aux futurs parents la possibilité de conserver une portion du sang du placenta et du cordon ombilical prélevé lors de l’accouchement — un sang riche en cellules souches. Sauf que pour l’heure, il n’existe aucune application médicale connue pour les cellules souches de son propre cordon ombilical ! 

La clinique montréalaise OVO offre aux futurs parents la possibilité de conserver une portion du sang du placenta et du cordon ombilical prélevé lors de l’accouchement — un sang riche en cellules souches. Sauf que pour l’heure, il n’existe aucune application médicale connue pour les cellules souches de son propre cordon ombilical !

Les cellules souches déjà utilisées pour traiter des leucémies chez les enfants proviennent toujours du cordon ombilical d’un autre enfant. (Les globules blancs du donneur « attaquent » les cellules malignes, perçues comme « étrangères ».) Mais, dit-on à OVO, grâce à d’éventuelles avancées de la science, nos propres cellules souches pourraient un jour servir à réparer des tissus endommagés, en cas de maladie, de blessure durant l’enfance ou même à l’âge adulte. Autrement dit, c’est une trousse d’assurance biologique qui pourra être décongelée… si la science en a besoin !

Il en coûte 1 000 dollars pour l’entreposage initial d’un an, puis 120 dollars pour chaque année subséquente.