Autisme : la piste des pesticides

Les femmes enceintes qui vivent à proximité de champs agricoles traités aux pesticides risquent davantage de mettre au monde un enfant autiste, révèle une étude.

femme-enceinte
Photo : iStockphoto

Les femmes enceintes qui vivent à proximité de champs agricoles traités aux pesticides risquent davantage de mettre au monde un enfant autiste, révèle une étude menée à l’Université de Californie
à Davis.

L’épidémiologiste Janie F. Shelton a croisé les données sur la santé de 970 enfants (dont 486 autistes) avec l’adresse des mères durant leur grossesse et des informations cartographiques sur les régions californiennes traitées à l’aide de pesticides.

Les femmes enceintes vivant près de champs aspergés de composés organophosphorés avaient 60 % plus de risques de donner naissance à un enfant autiste.

Il faudra mener d’autres recherches avant de conclure que les pesticides sont à l’origine de l’autisme. « Jusqu’à maintenant, on n’a pas démontré de lien de cause à effet, dit la Dre Shelton. Mais on sait que les pesticides perturbent la communication entre les neurones, donc l’hypothèse est plausible. »

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.