Autotransfusion sanguine

Les patients qui ont besoin d’une transfusion pourraient un jour devenir leur propre donneur.

Autotransfusion sanguine
Photo : iStock

L’équipe du professeur Luc Douay, chef du laboratoire d’hématologie de l’Hôpital Armand-Trousseau, à Paris, a en effet prélevé quelques cellules souches hématopoïétiques dans la moelle osseuse d’un volontaire.

En y incorporant des additifs biologiques, les chercheurs sont arrivés à produire en laboratoire des milliards de globules rouges, qu’ils ont ensuite injectés dans le sang du patient.

Les globules rouges cultivés en laboratoire pourraient aider à résoudre les pénuries de donneurs et à réduire les risques d’infections transmissibles par le sang.

Avant d’en arriver là, toutefois, il faudra réaliser d’importantes percées du côté de l’ingénierie cellulaire.

Laisser un commentaire