Bienvenue en Estonie numérique !

Les Estoniens peuvent se targuer d’avoir été les premiers électeurs de la planète à pouvoir voter par Internet, l’an dernier, lors d’élections générales. Et ce n’est que l’une des multiples opérations qu’ils peuvent effectuer dans le site de l’État à l’aide de leur carte d’identité nationale, munie d’une puce.

« Cette carte, jumelée avec un numéro d’identification personnel, a remplacé les crayons : il n’est plus nécessaire de signer des documents pour qu’ils soient valides », dit Katrin Pärgmäe, du Centre estonien d’informatique, un organisme d’État. Renouveler votre permis de conduire en ligne ou demander des prestations pour enfants est une affaire de quelques minutes. Vous voulez démarrer une entreprise ? Remplir la « paperasse » en ligne prendra environ 15 minutes. Deux heures plus tard, vous recevrez (par courriel) un certificat officiel au nom de votre nouvelle entreprise.

L’Administration remplit aussi automatiquement la déclaration fiscale des Estoniens. « On n’a qu’à s’assurer, en ligne, qu’il n’y a pas d’erreur et à apposer notre signature électronique », dit Katrin Pärgmäe.

Dans le domaine de la santé, les médecins du pays enverront par Internet, dès janvier, leurs ordonnances aux pharmaciens. Ceux-ci n’auront plus à déchiffrer leur écriture… Les radiographies aussi seront bientôt numérisées et rendues disponibles sur le Web.

Les élus et les hauts fonctionnaires tirent également avantage de la technologie. Katrin Pärgmäe montre, dans le site de l’État, un projet de loi sur la protection du patrimoine architectural en cours d’approbation. « Un tel projet requiert normalement une série de signatures entre le chancelier de la Justice, les ministres et les fonctionnaires. Avant, les documents devaient être imprimés, transportés par courrier interne ou par taxi, modifiés, signés à nouveau… Maintenant, tout se fait en ligne. »

Les lois peuvent ainsi être promulguées sans qu’un seul papier ait été imprimé !

Laisser un commentaire