Blessures de guerre

Près de 13,5 % des membres des Forces armées canadiennes qui ont servi durant la guerre en Afghanistan entre 2001 et 2008 ont reçu un diagnostic de trouble mental, révèle un article publié dans le Journal de l’Association médicale canadienne.

Photo : Getty Images
Photo : Getty Images

Le trouble de stress post-traumatique est le plus fréquent (8 % du personnel), suivi par la dépression (6,3 %).

« Ceux qui ont servi dans la région de Kandahar sont particulièrement à risque, deux fois plus que ceux qui ont été déployés à Kaboul », a commenté le Dr Mark Zamorski, de la Direction des services de santé mentale des Forces canadiennes.

Laisser un commentaire