Botox : après les rides, le cancer

Le Botox pourrait ralentir la croissance de tumeurs à l’estomac, révèlent des expériences réalisées sur des souris.

Migraines : le Botox ne fait pas de miracles
Photo : iStock

Le Botox pourrait ralentir la croissance de tumeurs à l’estomac, révèlent des expériences réalisées sur des souris.

« Le cancer gastrique répond mal à la chimiothérapie, et l’une des options thérapeutiques consiste à sectionner des nerfs autour de la tumeur, explique le Dr Timothy Wang, professeur à l’Université Columbia, à New York.

En bloquant l’influx nerveux, on freine l’arrivée d’acétylcholine, un neurotransmetteur qui stimule la division cellulaire. »

Sectionner des nerfs est une intervention invasive aux lourds effets secondaires. C’est pourquoi le Dr Wang a eu l’idée de bloquer l’influx nerveux en ayant plutôt recours à la toxine botulique, utilisée pour empêcher la contraction des muscles du visage et prévenir les rides.

Lorsque le cancer était à un stade précoce, la toxine était aussi efficace que l’opération pour freiner la croissance des tumeurs.

Laisser un commentaire

Bonjour,

Merci bien pour cet article. J’en ai entendu parler du fait que le botox aid avec les tumeurs, bien sur, c’est parce que le botox paralyse les nerfs, c’est pour ça qu’il peut effectivement éliminer les rides. Ça m’étonne qu’on ne parle pas encore plus de ce découvert. dit moi, si ça marche comme ça, n’est-il pas possible d’éliminer le cancer dans les futures générations simplement en éliminant les parties du cor qui sont les causes avant même que ça manifeste?

Eric