Ça roule pour l’autobus électrique

L’autobus de ville tout électrique vient de passer à la vitesse supérieure avec la signature d’une entente entre deux compagnies américaines, le fabriquant d’autobus Proterra et le fournisseur de batteries Altairnano. Cette compagnie fabrique certaines des batteries au lithium les plus performantes sur le marché, capable de se recharger à 100% en 10 minutes. Elle s’est engagée à fournir pour près d’un million de dollars de batteries pour équiper les autobus de Proterra, à l’issue de 18 mois de tests réalisés à la Pennsylvania State University.

En février prochain, trois autobus de ce type seront mis en service sur une des lignes les plus achalandées de la vallée de San Gabriel, à l’est de Los Angeles.

proterra
© 2009 Proterra LLC

Les batteries d’Altairnano fonctionnent de -40 à +55 degré et ont une durée de vie estimée à plus de 15 ans. Elles peuvent subir 12 000 cycles de recharge profonde avant de perdre 20% de leur capacité: on pourrait donc les recharger deux fois par jour pendant 15 ans avant qu’elles ne commencent à faiblir. L’autobus de Proterra peut faire 50 km sur une seule charge. Lors des tests, il a consommé l’équivalent de 11,8 litres d’essence aux 100 km.

M. Yvon Fleurent me demandait dans un récent commentaire s’il existe des piles qui gardent leur charges à 100%. J’ai posé la question à Pierre Langlois, physicien et auteur du livre Rouler sans pétrole, qui publie sur son site une lettre d’information sur les véhicules propres. Selon lui, l’autodécharge des dernières batteries au titanate de lithium est de l’ordre de 3 à 5 % par mois. Leur coût est de 1000 à 1500$ le kWh de capacité. Outre Altairnano, deux autres compagnies commercialisent ce type de batteries : Enerdel et Toshiba.

Laisser un commentaire

Un tel projet devrait susciter de l’intérêt partout où les autobus empestent nos villes. Allons-nous en voir bientôt à Montréal ? noooon !
Nos édiles ne sont verts que lorsque ça rapporte des votes…

Zenn motors, qui fabrique ses voitures électriques à Saint-Jérome, va lancer cet automne une voitures équipée d’un ultra condensateur au lieu des batteries. Ce super condensateur aurait une capacité de 52Kwh pour une masse de 133 livres et un volume de 33litre. il se charge en 4 à 6 minutes et l’autodécharge est négligeable. Ça revient à environ 60$ le Kwh! Si cela fonctionne comme il le promette, c’est la fin des batteries encombrantes pesantes et avec une durée de vie limitée.

Merci Mme Borde.

Mais à 1 500$ du Kilowatt il me semble que c’est plus que le prix du « char ». Vu que les piles sont chères, le propriétaire ne s’en remettrais jamais si elles ne devaient ne pas durer.

Pour la perte de ces batteries, 5% est plus que raisonnable (12$ par année pour en moyenne 20$ d’énergie emmagasinée) et probablement moindre que l’évaporation de l’essence.

Au fait MMe Borde, combien de kilowatts sont nécessaires pour faire d’une voiture électrique une voiture « normale » qui peut aller jouer dans le trafic et sur l’autoroute. Il me semble que les clients potentiels devraient l’apprendre aussi par d’autres que les vendeurs de « chars ».

Les plus populaires