Cancer et apocalypse : les blockbusters des sectes

La crainte de l’apocalypse et un diagnostic de cancer sont de véritables aubaines pour les sectes, qui font plus que jamais appel aux pseudosciences pour recruter leurs adeptes, selon le dernier rapport de la Mission interministérielle de vigileance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) du gouvernement français.

«Les prophéties concernant la fin du monde en 2012 sont quasiment toujours fondées sur des interprétations anxiogènes de phénomènes réellement constatés ou observés», explique la Miviludes, qui fait la liste des différentes «théories» en vigueur pour justifier la fin du monde et explique brièvement ce en quoi elles se trompent.

– la fin du monde prédite par le calendrier maya : idée récente – proposée par un «expert» autoproclamé dans les années 1970, popularisée par les mouvements du Nouvel Âge… mais contredite par toutes les études sérieuses sur le monde maya. Une stèle dans la cité de Palenque évoque d,ailleurs une date bien plus lointaine…

– la symbolique numérologique du 21-12-2012, totalement farfelue. Et pourquoi le monde ne se serait-il pas arrêté le 06-06-06?

– divers phénomènes astrophysiques, dont l’inversion des pôles… qui dans la réalité est loin de se produire aussi rapidement que dans le film 2012.

– les éruptions solaires. Il y en a régulièrement et elles n’ont jamais détruit la Terre!

– l’amplification des catastrophes naturelles – plus médiatique que réelle. Plusieurs séismes ont fait chacun au delà de 100 000 morts dans le siècle passé sans annoncer de catastrophe imminente…

– un trou noir: rien en vue selon les astrophysiciens qui connaissent bien ces phénomènes qui ne se matérialisent pas en quelques mois ou années!

– la collision avec un astéroïde, redoutée depuis longtemps mais récemment «déplacée» en 2012 pour les besoins de la cause. Rien en vue, selon la NASA.

Préparant leurs arrières, certains mouvements prédisent déjà la fin du monde pour 2036, 2072 ou 2076.

L’instrumentalisation de l’apocalypse représente en revanche un réel danger à l’échelle de la planète, prévient la Miviludes, d’autant plus qu’internet a largement contribué à banaliser le discours des sectes et est devenu un outil privilégié pour recruter des adeptes.

L’organisme s’inquiète aussi du rôle que pourrait jouer internet dans le déclenchements de passage à l’acte à l’échelle planétaire. Des suicides collectifs par Facebook interposé? Inquiétant.

Sur un autre plan, la Miviludes dénonce la multiplication des «pratiques non conventionnelles à visée thérapeutiques» qui visent à soigner notamment des cancers par toutes sortes de traitement farfelus.

Là encore, internet est souvent la porte d’entrée pour toutes sortes de pseudothérapeutes qui ne se contentent pas d’offrir des soins complémentaires au traitement médical, mais incitent les malades à se détourner de la médecine conventionnelle, au péril de leur vie.

Huile essentielle de lin et lait caillé, jus de citron, urinothérapie, bicarbonate de soude, acides, psychothérapies, «nouvelle médecine» et «biologie totale», rééquilibrage de l’énergie, traitement à distance de l’énergie harmonieuse et naturopathies sont offerts par des milliers de thérapeutes en France et ailleurs, selon la Miviludes.

Toutes ces approches ont en commun de ne pas s’appuyer sur des bases scientifiques, d’apporter des explications simples à des processus complexes, de ne pas présenter d’effets secondaires ni de coûts exhorbitants et d’être considérées par ces pseudothérapeutes comme inefficaces ou moins efficaces si le patient n’abandonne pas le traitement médical de son cancer.

Avec à la clé des histoires dramatiques, comme celle-ci, rapportée à la Miviludes par le frère de la victime :

« Ma soeur, Nicole S, a croisé des charlatans qui lui ont fait miroiter une guérison sans médicaments. Elle est alors âgée de quarante et un ans, maman d’une petite fille de deux ans et passionnée par la danse sportive, elle est enseignante.

À la découverte de son cancer du sein en 2003, elle entreprend une chimiothérapie. Sa tumeur disparaît presque totalement, mais, par sécurité, les médecins veulent opérer.

Affolée, elle s’en remet à la théorie de Ryke Geerd Hamer, qui préconise l’abandon de tous les traitements médicaux. Sur les conseils de deux thérapeutes, dont un disciple de Hamer, Mme Françoise X, ma soeur se laisse convaincre que tout est psychologique ; ils l’incitent à arrêter les soins.

Nicole dira à ses proches qu’elle n’a plus rien. Mais cela n’est pas sans conséquences sur son attitude : elle change et s’éloigne un peu plus de sa famille. La manipulation mentale infligée par le disciple de Hamer a consisté à l’isoler pour mieux la contrôler.

Deux ans plus tard, en août 2005, Nicole m’annonce qu’elle a toujours son cancer du sein, et que les os sont touchés, mais le disciple de la médecine nouvelle continue à lui expliquer que son cancer des os est normal : “Ce sont les trous qui se referment.”

Elle explique alors à son entourage ce qu’est la méthode Hamer. Mais l’état de ma soeur ne fait que s’aggraver : elle ne peut plus marcher, mais Mme Françoise X lui redit que ces douleurs proviennent des trous qui se referment.

Deux mois plus tard, le 23 novembre 2005, Nicole décède, chez elle, dans d’horribles souffrances, laissant des proches dans la tristesse et la plus grande incompréhension. »

Laisser un commentaire

Des suicides de groupes commandés par des sectes apocalyptiques. Des médecines alternatives contre le cancer.

La seule chose qui console encore c’est que la sélection naturelle fonctionne encore un peu pour l’homme.
Voir le site Darwin Awards ou voir le film Idiocracie.

c’est sur on trouvera toujours des personnes influentes parfois malveillantes mais les sectes existent depuis bien longtemps. ne serait-ce que les religions qui ont fait des milliers de victimes et qui continuent à en faire. Maintenant vous faites dans le sensationnel pour quelques charlatans, alors que vous ne dites pas un mot sur les sectes officielles représentées par l’état qui font des millions de victimes actuellement, les banques, les multinationales, l’agroalimentaire, la pharmacie, l’industrie pétrolière, qui sous couvert de prendre soins de nous nous étouffes chaque jour un peu plus, Que pensez vous des morts de l’industrie nucléaire, des laissez pour compte de l’économie, de la destruction de la planète, etc. la voilà la secte la plus dangereuse et vous êtes, nous sommes soumis aux lois sans nous en rendre compte. en attendant on peut bien critiquer quelques sectes apocalyptiques et en sourire mais le jour ou vous vous attaquerez aux véritables sectes c’est que votre conscience de mouton se réveillera.

@bob
On saisi bien votre propos. Cependant l’utilisation des concepts et des mots exige une certaine rigueur et prudence. Sous peine de perdre son sens, la définition de ce qu’on entend généralement comme une secte n’est pas extensible à l’infini. À ce compte là, la société entière pourrait être considérée comme une secte.

Il y a 100 ans, les gens se réfugiaient dans la religion parce qu’ils n’y avaient pas de contrôle sur les forces de la nature. Aujourd’hui, il le font parce qu’ils n’ont pas de contrôle sur le monde technologique dans lequel ils vivent.

Les plus populaires