Cellules de rechange

Les humains pourraient un jour disposer d’une réserve de cellules souches embryonnaires personnalisées, utiles pour réparer des tissus ou des organes endommagés.

Cellules de rechange
Photo : iStock

Des chercheurs new-yorkais ont franchi un pas dans cette direction en perfectionnant une technique de clonage.

Ils ont extrait le bagage génétique d’une cellule de la peau d’un adulte et l’ont injecté dans un ovule non fécondé. L’ovule s’est divisé pour former un embryon de quelques jours, composé d’une centaine de cellules souches.

Le hic : ces cellules souches contenaient un nombre anormal de chromosomes. Elles ne pourront jamais se développer pour former des tissus sains.

Les chercheurs croient qu’ils pourront un jour vaincre cet obstacle.

Laisser un commentaire