Cellules souches? C’est parti!

 

La Food and Drug Administration (FDA), aux États-Unis, a donné le feu vert au tout premier essai d’un traitement concocté à partir de cellules souches d’embryons, ces cellules vierges capables de se différencier pour former n’importe quel des 200 types de cellules du corps humain. La société californienne Geron les utilise pour fabriquer en laboratoire des« progénitrices d’oligodendrocytes », qui jouent un rôle clé dans la formation du système nerveux. Les cellules de Geron seront injectées à des patients paralysés, atteints de lésions à la moelle épinière. On espère que ces minuscules ouvrières arriveront à réparer les blessures, du moins en partie. Jusqu’à maintenant, les essais cliniques à base de cellules souches embryonnaires ont toujours été interrompus, notamment de crainte que celles-ci ne forment des tumeurs chez les patients receveurs. Pour appuyer sa demande, Geron a déposé à la FDA un dossier de 21 000 pages mettant en valeur des essais prometteurs chez les rongeurs.

—-

À voir aussi : les cellules de Geron à l’oeuvre !

Laisser un commentaire