C’est le temps des cadeaux de Noël !

En panne d’idées de cadeaux de Noël? Voilà mes suggestions pour cette année.

Quelques livres pour commencer  (les prix sont pour la version papier)

Peste & Choléra, Patrick Deville, Seuil, 230 pages, 27,95 $.

Ce n’est pas tous les ans que le récit d’une grande aventure scientifique se mérite le Prix Fémina ! Alexandre Yersin était à l’opposé de l’image de rat de laboratoire qui colle souvent aux microbiologistes. Aventurier, inventeur de l’ancêtre du Coca-Cola, c’est en Indochine que ce natif de la Suisse découvrit le bacille de la peste à qui il donna son nom, où il soigna pendant des décennies les plus démunis et fonda une communauté scientifique et agricole hors du commun.

 Troisième humanité, Bernard Werber, Albin Michel, 31,95 $.

Nous sommes à l’ère de la deuxième humanité. Il y en a eu une première, il y en aura une troisième. Mettant en vedette l’arrière petit-fils d’Edmond Wells, auteur de l’Encyclopédie du savoir relatif et absolu qui figurait déjà dans la série des Fourmis écrite il y a 20 ans, le dernier roman de Bernard Werber parle, en vrac, d’humains ovipares, de nains, de la menace nucléaire iranienne et du virus de la grippe. Délirant!

Il était une fois Québec Science, Raymond Lemieux, Éd.Multimondes, 24,95 $

Les 50 ans du magazine Québec Sciences racontés de main de maître par son rédacteur en chef Raymond Lemieux. La vie du seul magazine de sciences au Canada fut loin d’être un long fleuve tranquille. Pour rencontrer ses artisans, relire d’anciens textes, s’immiscer dans le quotidien d’une salle de rédaction et qui sait, susciter des vocations…

Le défi des ressources minières, Normand Mousseau, Éd. Multimondes, 280 pages, 24,95 $

Peut-on exploiter durablement des ressources non durables ? Faut-il encourager les projets d’exploitation minière dans le nord du Québec ? Cet essai très abordable du physicien et vulgarisateur scientifique Normand Mousseau permet de se forger une opinion éclairée sur ces questions hautement complexes et controversées. Une lecture essentielle pour éviter de parler à travers son chapeau.

Le juste milieu, Annabel Lyon, Éditions Alton, 456 pages, 27,95 $

Mon coup de cœur de l’année ! En 342 avant J.C., le philosophe Aristote devient le précepteur du futur Alexandre le Grand. Ni le maître ni l’élève ne se doutent qu’ils vont changer le monde. Au programme, métaphysique, éthique et transmission du savoir, le tout dans une langue moderne et populaire. Un roman qu’on ne veut pas finir!

L’extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet, Reif Larsen. Nil Éditions. 400 pages, 34,95 $.

Le voyage en train de marchandises d’un gamin surdoué de 12 ans depuis son Montana natal, jusqu’au Smithonian Institute à Washington où l’attend une bourse réservée aux plus éminents cartographes… adultes. En marge, les dizaines de croquis et schémas au travers desquels le garçon exprime sa vision du monde, (j’ai adoré celui qu’il fait des relations sociales de sa grande sœur!). À lire avant que ne sorte en 2013 l’adaptation au cinéma par le réalisateur Jean-Pierre Jeunet.

 D’autres idées:

– Billets pour le dernier film Imax 3D, l’incroyable voyage des papillons

La migration des monarques est à mes yeux un des plus prodigieux et fascinants spectacles naturels. Si vous avez les moyens, vous pouvez aussi vous offrir le voyage au Mexique pour aller les voir, c’est tout simplement… hallucinant! Région montagneuse magnifique, à mi-chemin entre Mexico et la superbe ville de Morélia.

– Pour les enfants de 8 à 13 ans, une nuit entre amis au Biodôme de Montréal

– Pour tous : des sachets de graines ou des bons d’achat de plants de tomates ou d’autres fruits ou légumes dans une jardinerie, en plus de la promesse de quelques heures de jardinage collectif. Encouragez l’agriculture urbaine, bonne pour la planète, le portefeuille et la santé!

– d’innombrables idées de cadeaux socialement responsables.

Un conseil «scientifiquement prouvé» pour finir : faites provision de billets neufs pour vos achats plutôt que de payer par carte de crédit, semble-t-il qu’on est moins enclin à les dépenser sans compter…

Joyeux Noël!

Laisser un commentaire

A mon avis, le meilleur livre de vulgarisation scientifique qui soit est sans contesté A Short Story of Nearly Everything, de Bill Bryson (2004). Ce bouquin s’est mérité plusieurs prix prestigieux et il est disponible en français. Et bien, Bill a récidivé avec Seing Further: The Story of Science, Discovery, and the Genius of The Royal Society. Je crois qu’un c’est un bouquin original pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire des sciences raconté par un maître de la langue de Shakespeare (très bonne biographie en passant).

Joyeuses Fêtes.

En passant, merci pour ces suggestions. J’en glisserai un mot à la mêre Noël.

En terminant, je souhaite à toi, à tous tes lecteurs et commentateurs de passer de joyeuses Fêtes.

J’attends avec impatience la prochaine année et les rebondissements politiques et éditoriaux concernant le futur de nos Universités, de la recherche et de la sciences au Québec. Je crois que ce sera un très bon millésime.

Bonne année à tous.