Chapeau au bras bionique !

L’Institut de réadaptation de Chicago a franchi une autre étape vers la mise au point d’un bras bionique. Les amputés munis de cette nouvelle prothèse peuvent manipuler de petits objets ou attraper une balle de tennis grâce au seul pouvoir de la pensée.

La technique à l’origine de cette innovation est complexe. Une opération permet, dans un premier temps, de saisir les bouts de nerfs sectionnés au moment de l’amputation et de les raccorder aux muscles de la poitrine. De petites électrodes sont ensuite posées aux points de contact.

Lorsque la personne désire bouger son bras, le cerveau envoie le message habituel aux nerfs. Seulement, ce dernier est capté par les muscles de la poitrine, qui se contractent. Les électrodes convertissent le signal en impulsions électriques et celles-ci manipulent le bras en conséquence.

Les versions précédentes du bras bionique permettaient trois types de mouvement : plier le coude, tourner le poignet et ouvrir ou fermer la main. Un seul moteur s’activait à la fois. Le dernier modèle permet des mouvements complexes et simultanés.

En vidéo

Claudia Mitchell a perdu son bras dans un accident de moto en 2004. Dans la vidéo ci-dessous, on voit cette Américaine de 28 ans pratiquer sa dextérité avec des objets comme une petite cuillère ou un biscuit soda. La précision du bras bionique est impressionnante.

Pour plus d’informations »