Chirurgie assistée par robot

Des chirurgiens de l’Hôpital général juif, à Montréal, ont été les premiers Canadiens à utiliser un robot pour pratiquer une hépatectomie.

Photo : Hôpital général juif

Ils ont procédé, chez une patiente, à l’ablation de la moitié du foie, envahi par des métastases d’un cancer du côlon. « Par de petites incisions, le robot insère une caméra stéréoscopique dans l’abdomen et nous envoie des images en trois dimensions », explique le Dr Tsafrir Vanounou, qui a supervisé l’opération. « Les autres bras du robot dirigent des instruments chirurgicaux avec une précision bien supérieure à celle de mes mains. » Le chirurgien est loin de se tourner les pouces. C’est lui qui, installé devant une console, manipule les bras de l’appareil.

Le robot da Vinci a été mis au point au cours des années 1990. « On repousse sans cesse les limites de ce qu’on peut faire avec ce robot, commente le médecin. Les patients y gagnent, car la convalescence après ce genre d’opération est beaucoup plus courte qu’après une intervention chirurgicale traditionnelle. »

 

Laisser un commentaire