Choisir le gadget qui dure

Submergé par la vague de « téléphones intelligents » ? Inquiet de ne pas savoir distinguer un lecteur Blu-ray d’un appareil Bluetooth ? Perplexe à l’idée de vous tourner vers la télé haute définition ? Vous souffrez peut-être de « fatigue technologique », un mal méconnu qui touche pourtant des millions de personnes.

photo : Feureau / CC2.0

Même le directeur de la recherche de Microsoft, Richard F. Rashid, l’avoue candidement : la technologie évolue « trop rapidement pour que les gens aient le temps de s’en servir de façon optimale ». En règle générale, les consommateurs exploitent une infime partie des fonctions de leurs appareils électroniques. Et ils s’en débarrassent souvent au moment où ils commencent à les manier correctement…

La tendance ne fait que s’accélérer. Au prochain Consumer Electronics Show, en janvier 2009, à Las Vegas, les entreprises participantes dévoileront des milliers de nouveaux produits et gadgets électroniques. Qui alimenteront, une fois de plus, ce sentiment d’obsolescence technologique.

Que faire ?

Rien  ! Pourquoi ne pas laisser les consommateurs zélés tester, à leurs risques et périls, ces nouveautés ? Des millions de personnes se mordent aujourd’hui les doigts d’avoir acheté des produits disparus (comme le lecteur DVD-HD) ou trop chers (comme les premières versions du iPhone). Être « dépassé » comporte ses avantages…