Cœurs sensibles: un nouveau programme

La majorité des Québécois atteints de fibrillation auriculaire — un rythme cardiaque irrégulier qui accroît les risques de subir un accident vasculaire cérébral — ne sont pas adéquatement pris en charge, estime la Dre Thao Huynh, du Centre universitaire de santé McGill.

Cœurs sensibles: un nouveau programme
Photo: David Mack/Science Photo Library

Pour redresser la situation, elle a créé le programme FA-CILITER, en collaboratio­n avec des professionnels de la santé de 14 centres hospitaliers du Québec.

« Actuellement, les patients reçoivent un diagnostic d’un médeci­n de famille, d’un cardiologue, d’un hématologue ou d’un urgentologue, puis ils sont ballottés d’un servi­ce à un autre sans que les soins soient coordonnés », déplore la cardiologue.

Les 4 000 participants au projet-pilote de deux ans auront accès à une infirmièr­e, supervisée par un cardiologue, qui leur transmettra des renseignements sur leur état de santé et leurs traitements.

On estime que 70 000 Québécois souffre­nt de fibrillationauriculaire.

 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.