Comment prouver que la grippe est un complot

La pandémie de grippe est une vaste machination, affirme Jean-Jacques Crèvecoeur à qui veut bien l’entendre. Je ne perdrai pas mon temps à essayer de lui faire entendre raison, les adeptes des théories du complot étant par définition impossibles à convaincre. Je me contenterai de vous rapporter un extrait d’un de ses textes, qui illustre bien le raisonnement scientifique de M. Crèvecoeur.

Quand la campagne (de vaccination, ndrl) se mettra en route, demandez-vous une chose: la personne qui vient de mourir, a-t-elle reçu le vaccin? A-t-elle reçu un antiviral (style Tamiflu)? Si, à chaque fois, la réponse est oui, vous connaîtrez à coup sûr la cause de la mort.

Autrement dit, un cancéreux au stade terminal, à qui on aurait prescrit du Tamiflu et qui se fait écraser par une voiture en sortant de s’être fait vacciner contre la grippe est sans aucun doute mort à cause de ce vaccin. C’est fort, non?

Plutôt que de dépenser 20 dollars pour assister à une des conférences de M. Crèvecoeur, écoutez donc les conseils gratuits des autorités de santé publique!

Le chroniqueur Patrick Lagacé l’explique très bien ici : le consensus scientifique mérite toute notre confiance. Le danger, c’est le virus, pas les machinations…

Laisser un commentaire

À date, au Québec, 27 morts suite à la H1N1 sur 7,600,000 habitants. Si c’est ça une pandémie, AU SECOURS ! on va tous en mourir d’ici Noël !

Je crois que sans devenir totalement parano, il est très important d’être à l’écoute de ce genre de déclaration et non de donner une confiance aveugle aux autorités en place comme les médias tente continuellement de nous convaincre ( nous n’avons qu’a penser à Georges Bush et la manipulation mediatique dont il a bénéficié) Une société démocratique a le droit d’avoir des débats sur des enjeux majeurs comme ceux-ci et en voulant ridiculiser continuellement ce genre de doute ( parfaitement justifié a la vitesse que le vaccin est sorti ) les médias tradionnaux ne font que de plus en plus perdre leur crédibilité face aux pouvoir de l’internet et de projeter l’image d’une source d’information qui peut facilement être manipulé. Votre argument de comparaison avec un cancereux tente de ridiculiser le debat de façon facile et ne diminue en rien les craintes qu’auraient une personne face à un vaccin produit en toute rapidité.

Il y a quand même des questions embarrassantes qui restent sans réponses. À qui profite la présumée pandémie ? C’est important. On parle des propriétaire de la compagnie qui fabrique le Tamiflu ? Est-ce vrai que c’est le machiavélique Rumsfeld ex Secrétaire à la défense qui est un gros actionnaire! voir : http://www.nowpublic.com/world/tamiflu-scandal-gilead-sciences-donald-rumsfeld-connection
De plus la compagnie Baxter me pose des problème au niveau de l’éthique……….. ( tapez Baxter et scandale sur google….. très éloquent !!!)
Il n’y a pas de fumée sans feu.
Poser des questions sommes toutes fort sensées est sain et souhaitable.
Il faudrait que les les réponses viennent d’ailleurs que de tout ceux qui en profite.
Ah oui dernier point; dans le temps des fêtes si vous êtes grippés, même si ma tante insiste pour avoir son petit bec sucré dites donc non. En Asie quand on est grippé on porte un masque et des gants. Ici on embrasse tout le monde ?????

« Je ne perdrai pas mon temps à essayer de lui faire entendre raison, les adeptes des théories du complot étant par définition impossibles à convaincre. »

Madame Borde, j’ai beaucoup de difficulté avec cette phrase de votre cru. Comme si tout les complots étaient imaginaire et ceux qui en défende les théories, des illuminés.

Je ne crois pas à un complot concernant la grippe H1N1. Mais concernant le 11 septembre, oui.

Je ne comprend pas pourquoi il parle de pandémie à l’échelle 6 ?? Les frontières restent ouverte et tout le monde vague à ses occupations comme si de rien n’était. Me semble qu’une vraie pandémie les mesures de sécurité serait drôlement plus élevé. Ce maudit vaccin fait à toute vitesse me dit rien de bon. Je suis vraiment dans l’impasse, je ne sais trop si je vais me faire vacciner. J’ai l’impression qu’on nous cache bien des choses.

La revue Prescrire met en garde contre une prévention démesurée face à une grippe A H1N1 de gravité modérée

Voici enfin la position de la revue Prescrire (N° 312, octobre 2009).

« GRIPPE A/H1N1 : GRAVITÉ MODÉRÉE

L’expérience acquise dans le monde montre que la grippe A/H1N1 est de gravité clinique voisine de celle de certaines épidémies intenses de grippe saisonnière.

Des actions de prévention de grande ampleur ont été mises en oeuvre et d’autres sont annoncées contre la grippe A/H1N1. La gravité de cette épidémie est le premier élément à analyser pour déterminer la balance bénéfices-risques de ces interventions.

Dans son numéro d’octobre,Prescriresouligne que le taux de mortalité de 1 décès pour 2 000 cas de grippe notifiés, parfois donné pour les États-Unis d’Amérique et l’Europe, surestime ce taux car le nombre de cas de grippe notifiés est très inférieur au nombre de cas réels.

En Nouvelle-Zélande, après l’épidémie de grippe de l’hiver austral, le taux de mortalité de l’épidémie a été évalué par les épidémiologistes locaux à 1 décès pour 20 000 cas de grippe.

Une personne sur 330 a été hospitalisée, et une sur 2 700 a été hospitalisée en soins intensifs.

Les situations cliniques associées à un risque accru d’hospitalisation sont les mêmes que pour la grippe saisonnière : grossesse au cours du 3èmetrimestre, diabète, maladie respiratoire ou cardiaque sévère, immunodépression.

Les décès chez des personnes jeunes en bonne santé sont exceptionnels. Peu de cas ont été recensés chez des personnes âgées de plus de 65 ans, peut-être en raison d’une immunité acquise dans les années 1950.

Au total, cette grippe est de gravité comparable à une grippe saisonnière intense. Gare donc aux actions préventives aux conséquences démesurées : par exemple une trop large utilisation des antiviraux, une utilisation indiscriminée de vaccins trop peu évalués, des mesures coercitives injustifiées.

GRIPPE A/H1N1 : GARDER SON SANG-FROID

L’emballement politico-médiatique autour de la grippe A/H1N1 est démesuré par rapport à sa gravité sans particularité.

Durant tout l’été et la rentrée 2009, les préparatifs nationaux et internationaux en vue de la pandémie grippale A/H1N1 ont été omniprésents dans les médias. Dans son numéro d’octobre, Prescrires’interroge sur le raz-de-marée de dépêches, d’annonces, de plans, et de commentaires plus ou moins contradictoires, plus ou moins sous influences, qui a submergé grand public et professionnels, avec force promotion des antiviraux et des vaccins.

Pourtant, dans les premiers pays touchés, les données montrent qu’en réalité la gravité clinique de cette grippe pandémique est du même ordre de grandeur qu’une grippe de forte épidémie saisonnière, sans catastrophe.

Les antiviraux n’ont pas d’efficacité démontrée en termes de complications de la grippe saisonnière. Leur évaluation,mi-2009, était très pauvre dans la grippe pandémique, et aucun élément probant ne suggérait qu’ils en modifient de façon décisive l’évolution naturelle. Y compris l’oséltamivir(Tamiflu°), dont les effets indésirables graves sont de mieux en mieux connus, notamment neuropsychiques, cutanés et à type de saignements digestifs. »
source: http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/10/01/la-revue-prescrire-met-en-garde-contre-une-prevention-demesu.html

Nous voilà en présence d’un prophète de la prétendue apocalypse annoncée !
Version moderne (mais qui semble faire mouche) de ce que distillaient avec aveuglément, ces bonimenteurs de rue qui vous prêchaient : « la fin du monde est arrivée » !

Après on combat perdu d’avance pour un has been (le Dr Hamer) qui endossait le manteau de martyr autoproclamé (cf. http://www.retrouversonnord.be/crevecoeur.htm ) au travers de son film
« Seul contre tous », nous revoilà JJ Crèvecoeur tomber dans le piège éculé suivant :
ne s’appuyant que sur des hypothèses non suffisamment étayées ou fondées, lui comme d’autres créent alors de nouvelles peurs (je l’espère involontairement) ; ils se livrent ainsi à un paradoxal troc : croyant sincèrement (?) annuler les peurs générées par les médias par d’autres peurs ravivées ou provoquées par leurs écrits boosteurs de panique paralysante !
En somme, n’est-ce pas alors prétendre arriver à guérir le mal par le mal ?

Les médias ayant communiqué des articles conforme à la structure de la société depuis des lune, la venue de l’internet a fait en sorte d’avoir accès à des informations que l’on aurait du normalement dans les journaux.
Mais non, après nous avoir vanté l’internet et les informations qu’y si trouvent, voilà que maintenant on parle de la « Théorie de la conspiration » qui est sur le web.
Ne pouvant donner qu’une seule façon de faire et de comprendre, ces bons médias chaque fois qu’ils doivent se conformer et diriger les esclaves du système nous abreuvent du « Vu que nous sommes les organes officiels, vous devez vous soumettre à ce que l’on vous dit.
Et pour ce faire, ils ont trouvé un bouc émissaire « La Conspiration »….pas fort pas du tout.
C’est par l’internet que l’on a découvert que des enfants ayant subi des vaccins sont devenus autistes. Pour le savoir, faut pas parler avec le ministre de la santé, faut pas parler avec ceux qui produisent les vaccins, faut parler avec les parents qui ont vu leurs enfants se transformer en autiste suite à une vaccination.
Les médias eux ne font que rapporter ce que leur dit le ministre et la multinationale….et le journaliste se contente dans la facilité de rapporter ce que le ministre et la compagnie émettent dans un communiqué.
Puis là ils viennent de constater que le peuple s’informe ailleurs…puis la le peuple tout à coup écoute d’autres sources parce qu’il ne croit pas tout à fait les structures…le peuple se renseigne….non le peuple est influencé par le complot et la conspiration….trop facile.

Je ne crois pas à la théorie du complot pour ce qui est de la grippe H1N1. Par contre, je trouve que cette « pandémie » est sur-médiatisée, ce qui provoque un état de panique inutile dans la population. Dans cet état, les gens ne prennent pas le temps de se renseigner et se fient à la première information venue.

Qu’on soit pour ou contre la vaccination, il me semble important de se fier à son jugement. En ce sens, je suis d’accord avec Valérie Borde, qui nous fait remarquer le manque de sources d’information crédible de M. Crèvecoeur, et sa précipitation à des conclusions non-fondées. Dommage, car quelques informations des textes de M. Crèvecoeur portent tout de même à réfléchir. Il y a définitivement quelque chose de louche au sujet de cette grippe.

Je ne sais pas pourquoi, mais personnellement je n’ai pas cru, même une seconde, à la « pandémie » de la grippe code postal (A/H1N1). Je trouve qu’ils ont surréagi. C’est une grippe. Environ 400 000 personnes meurent de la grippe chaque année et pas la grippe H1N1, la grippe saisonnière. Tout ça a été bien trop médiatisé sans dire véridiquement les faits. Les autorités ont eu peurs, c’est tout. Nous sommes rendus au « deadline ». Nous sommes dus pour une autre pandémie et ceci est dans le cycle naturel de l’humanité. Il y en aura une sûrement bientôt, mais pensez-y seulement quelques secondes : la technologie a évolué, peut-être pas au sujet des virus, mais certainement au sujet de la protection et des vaccins. La grippe espagnole a eu lieu en 1918. Nos mesures d’hygiène ont grandement avancé. S’il nous arrivait, par malheur, une quelconque pandémie, nous sommes en mesure d’en réduire les conséquences. De plus, les autorités n’ont fait qu’aggraver la situation. Les hôpitaux se sont subitement remplis, tous les établissements ont été dans « l’obligation » d’améliorer leurs mesures d’hygiène comme en ajoutant à tous les coins de murs des distributeurs de savon sans eau. Clamons-nous. Relaxons. Respirons par le nez deux minutes. Tout va bien aller. Quand il y aura un vrai début de pandémie, nous pourrons nous mettre en état d’urgence. Pour l’instant, il vaut mieux de garder la situation à l’œil sans pour autant faire paniquer toutes les populations.

Tiens, il n’y a pas 5 minutes, à la radio, une compagnie invite des personnes en santé pour servir de « cobaye » pour l’essai d’un vaccin H1N1.
Ces « cobayes » ajoute-t-on auront une prime allant jusqu’à $500.00
Des médecins qui ne se feront pas vacciner et des enfants de médecins qui ne seront pas vaccinés, d’autres qui le seront. « Pis là » le ministre qui est inquiet que les citoyens qui ne veulent pas du vaccin.
Tout est là pour affirmer qu’il y a conspiration, complot….mais aucun rapport avec la théorie de la conspiration.

Excellent article – je trouve cependant dommage que le débat soit trop souvent repris par les amateurs de complots…Les théories du complot sont rassurantes, parce qu’elles expliquent tout…c’est rassurant, mais c’est aussi paresseux. La formule de Madame Borde me semble tout à fait appropriée : à quoi bon s’opposer à quelqu’un qui détient la Vérité?

Le terme « pandémie » tel qu’utilisé par l’OMS signifie que le virus est présent dans une large zone géographique; on ne mesure pas la virulence, juste la présence. Certaines pandémies ont eu plus de succès que d’autres côté mortalité (VIH, peste noire, grippe espagnole…)

Pour le moment, la A/H1N1 demeure bénigne – il demeure toutefois important de se renseigner et se protéger. Je ne dis pas que tout le monde devra se faire vacciner – mais les personnes à risque auraient intérêt à le faire. À ce que je sache, les méchantes pharmaceutiques et les gouvernements ne sortent pas les gens de chez eux à la pointe du fusil pour les obliger à se faire vacciner!

Pour ce qui est du prétendu (et faux) lien entre autisme et vaccins, je prierais les gens qui y croient encore de se renseigner au-delà des sites anti-vax et des anecdotes, aussi poignantes soient-elles. Mais le feront-ils?

http://www.santepub-mtl.qc.ca/Mi/vaccination/miseaupoint/autisme.html

Il y aura toujours de gens pour abuser de la naïveté des autres. Ce monsieur Crèvecoeur me crève le coeur avec ses assertions. D’après les autorités médicales françaises, les deux vaccins contre la grippe, l’un contre le H1N1 et l’autre contre la grippe saisonnière sont des vaccins de souches totalement diffiérentes, donc tout le monde peut sans danger se faire vacciner, que nos autorités sanitaires cessent donc de fendre les cheveux en 4 pour se donner de l’importance.
Louise Boucher
L’Assomption

Il n’y a pas de complot a prouver. Lorsque c’est l’argent qui mène monde(c.a.d. lorsque ce sont les financiers qui imposent leur agenda) l’abus devient la norme et automatiquement tout devient suspect puisque le pouvoir financier n’a qu’une seule considération, le profit. Les succès des théories complotistes augmentent avec la perte de confiance de la société dans ses élites. Quand l’argent mène le bal, elle copule avec l’hypocrisie et le mensonge. Les gens dénoncent d’avances les rejetons dégénérés de de ces couples incestueux. Ils les anticipent à l’avance comme autant de complots. Autrement dit, les gens ressentent un climat sordide mais ils ont du mal à l’identifier correctement. Leur perception est bonne, sauf que l’image qu’ils en ont et la description qu’ils en font est incorrecte.

Grippe A H1N1: Transport en commun ou partage en commun?

Je me demande sérieusement à quoi va servir de prendre mille et une précautions à la maison et au travail si deux fois par jour à l’heure de pointe je me retrouve entassé comme une sardine dans des autobus bondés ou des wagons de métro tellement surchargés que mes verres se font embuer par l’haleine du voisin. Si cette grippe est si différente des autres, quels sont les moyens mis en place par les transporteurs publics pour contribuer à l’effort collectif visant à minimiser les effets de propagation? Plus d’autobus et de métros aux heures de pointe? J’en doute fortement. Vais-je devoir me rendre au travail en voiture? J’imagine le chaos total sur les ponts. Quelles autres alternatives ai-je pour me rendre au travail, pour gagner mon pain de tous les jours?

Comme les théories du complot se nourissent de l’gnorance elles ont une terre fertile.Et si on se sentaient responsables en évitant, par le vaccin,de contaminer nos proches et les plus faibles qui nous entourrent ?

Mme Borde, votre attitude condescendante m’indispose beaucoup plus que l’actuel débat sur la vaccination: ce n’est pas la première fois que je constate votre tendance à diminuer les argumentations différentes des vôtres. Contrairement à ce que vous espériez probablement faire, vous me donnez envie d’aller lire les arguments de ce M.Crèvecoeur, et cela avec un brin d’ouverture pour ce qu’il aura à dire.

En ce qui a trait à la grippe AH1N1, je commence de plus en plus à croire à un bogue de l’an 2000. Tout le monde en a atrocement peur sans toutefois vraiment savoir ce qu’il y a à craindre et les médias et les gens colportent des statistiques qui changent aussi rapidement que la température. Qui croire dans de telles circonstances? Surtout que des médecins et des scientifiques s’apprêtent à refuser le vaccin: vous ne trouvez pas que ça demande réflexion Mme Borde?

Je vous ferai remarquer que les adeptes des théories scientifiques et médiatiques sont par définition impossibles à convaincre! Comme quoi peu importe le camps auquel on appartient la réflexion est passionnée. Je crois qu’il faut être critique voir même très critique quand notre santé et notre intégrité est jeu, et ce jeu est très lucratif pour les grands maîtres fianciers de ce monde. Juste un petit rappel, la grippe aviaire devait faire des milliers et des milliers de victimes. Les pharmaceutiques étaient prêtes… Que s’est-il donc passé??? La grippe est disparue… elle a pourtant fait chavirer les gens dans la peur pendant plusieurs mois. La grippe dite ordinaire a fait plus de victime depuis le début de l’année que la H1N1… Le problème c’est que seulement un courant de pensée est entendu dans les médias… et ne nous cachons pas que les médias sont contôlés et que pour s’y exprimer il faut faire partie du rang. Vive l’esprit critique! Ne dit-on pas que c’est un signe d’intelligence?

Je suis déçu de votre commentaire.
Comme si votre patron vous avait demandé d’écrire un texte afin de ridiculiser une personne qui ne pense pas comme tout les moutons dirigé par nos bons gouvernements.
J’ai lu des textes de M.Crèvecoeur, il y a de très bons points dans tout ça.
Je pense que vous n’avez pas tout lu sur le sujet.
En septembre j’ai reçu ce lien qui vient du site du syndicat des infirmières, voici le début du texte:

1er septembre 2009

Le syndicat des infirmières SNPI CFE-CGC estime qu’une vaccination massive contre un virus grippal relativement bénin, présente des risques, du fait d’un vaccin développé trop rapidement, et d’un adjuvant susceptible de déclencher des maladies auto-immunes…

Voir la balance du texte:
http://www.syndicat-infirmier.com/Vaccination-H1N1-mefiance-des.html

Depuis le 11 septembre 2001, j’ai beaucoup de difficulté avec les médias. Surtout quand j’ai vu des photos du pentagone avec un trou d’environ 6 à 10 mètres, gros maximum. Et tout ça fait par un avion d’une envergure de 38 mètres, là moi, je décroche.

J’imagine que Mme Borde sera à la première heure à la clinique avec sa petite famille pour recevoir le vaccin H1N1. Si jamais il y a des complications dans les jours qui vont suivre, vous pourrez nous tenir au courant.
J’espère que vous changerez votre fusil d’épaule.

Mme Émilie…je suis bien d’accord avec vous, et ceux
et celles qui ont dépensé 20$ pour entendre ce monsieur faire peur au monde, auraient été mieux de le donner pour faire déjeuner des enfants, qui vont
à l’école à jeun. Ceux qui se disent pas informés, ne doivent pas écouter la télé, le Dr Poirier est venu plus d’une fois cette semaine dire et redire et expliquer ce qui en est.. ceux qui résistent au vaccin pour eux, pourraient peut-être le faire pour protéger ceux qu’ils côtoient, au travail, au resto, et dans toutes leurs activités… moi je préfère être vaccinée et peut-être n’en avoir pas besoin, que de le refuser et de me retrouver aux soins intensifs pour avoir été négligente, pour avoir cru peut-
être un imposteur qui n’a d’autre but que de ramasser des 20$.

Je vais me faire vacciner dès que possible. Je ferai vacciner mes enfants aussi.

Une petite : ce Jean-Yves Crevecoeur se présente comme un spécialiste de la physique quantique (sic !), de la nouvelle médecine germanique, des vaccins, du nouvel ordre mondial et de quoi d’autre encore ?

Les théories du complot m’emmerdent vraiment. Ce qui me fatigue beaucoup, c’est les adeptes qui se donnent le mot pour monopoliser la discussion et imposer leur point de vue.

HA! si seulement un virus pouvait réduire la population mondiale, dame nature aimerait beaucoup ça !

Si le virus AH1N1 frappe en même temps que la grippe saisonnière, on aura plusieurs morts parmi les non-vaccinés. Ce qui devrait diminuer le niveau de crédulité moyen dans la population en élimant ceux qui ne sont pas foutu de faire la différence entre une source fiable (OMS) et une source ridicule (Silence On Vaccine).

Comme c’est la même gang qui lance les théories du complot sur le 11 septembre et sur la marche sur la Lune, ça serait un beau ménage.

Pour faire entendre raison à quelqu’un, il faut d’abord s’assurer que l’on détient la vérité et vous ne la détenez pas plus que quiconque Mme Borde… Votre exemple de se faire frapper par une auto démontre un très faible niveau intellectuel…vous ne devriez pas l’exposer ainsi. Même en montrant votre blogue à des gens qui ne croient pas au complot et qui ne sont pas anti-vaccin, tout ce que ça a déclenché c’est une grande stupéfaction devant votre manque évident de bon sens…et dois-je ajouter, quelques fou rire? Si vous voulez être un mouton…faites-le mais respectez les autres… Qui plus est, même chose pour vous Guillaume et Simon… oubliez un instant le complot et allez juste vérifier ce que contient le vaccin… Informez-vous avant d’écrire des choses sur ce que vous ne comprenez ni ne savez.

Et bien moi, je ne receverai pas de vaccin, je ne pense pas a un complot. J’ai mes propres croyance et je crois a mon corp qui selon moi est fait pour affronter tout les virus et si non et bien c’est que je suis trop faible physiquement pour continuer sur cette terre. Comme dans tout le monde humain ou animal les faibles meurt et les plus fort vive. Les plus fort physique non pas plus riche comme il se passe dans notre merveilleux monde social d’aujourd’hui. Je survi a cette grippe aujourd’hui sans vaccin, je serai un homme plus fort demain.

Madame Borde,

Je choisis de vous faire prendre connaissance d’une lettre que j’ai écrite récemment à plusieurs journalistes du Québec, et envoyée par courriel.
La lettre concerne le contrat secret entre GSK et l’État Belge pour l’achat de vaccin pour combattre la grippe A (H1N1).

Vous pouvez lire la lettre à cette page d’un site web qui l’a publiée : http://newsoftomorrow.org/spip.php?article8282

Vous êtes intéressés par la science ? Vous savez certainement qu’un véritable scientifique doit être capable de se remettre en question. Refuser catégoriquement de remettre en question ses croyances ou hypothèses est une attitude associée à la religion, et non à la science.

Dans l’émission Découverte sur le virus H1N1, de l’automne 2009, Charles Tisseyre a dit à la fin que le vaccin contre le virus H1N1 est sécuritaire, d’une voix solennelle et convaincante. Croyez-vous vraiment qu’il s’agit d’une affirmation appuyée par de la science ? Si vous croyez cela, alors pourquoi la compagnie GSK aurait refusé de signer un contrat avec chaque pays qui aurait, comme seule la Pologne l’a fait, refusé d’accepter la clause qui libère la compagnie pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK) de la responsabilité de répondre de son produit au niveau de l’efficacité et de la sécurité du vaccin qu’il vendait à prix fort ? Si le vaccin est sécuritaire, pourquoi GSK crachait sur la possibilité de faire de gros sous en signant avec la Pologne pour la vente de vaccin H1N1?