Comment savoir si votre enfant est trop malade pour aller à l’école

Il est parfois difficile de décider de ne pas envoyer son enfant malade à l’école. Voici quelques symptômes à surveiller pour faire le bon choix.

Photo: iStockPhoto
Photo: iStockPhoto

Même si votre enfant vous dit qu’il se sent bien et qu’il souhaite aller à l’école, certains symptômes ne mentent tout simplement pas. Voici les principaux à surveiller en cas de maladies courantes.

L’écoulement nasal et la congestion

Selon Statistique Canada, les enfants peuvent contracter de trois à huit infections des voies respiratoires supérieures par année, mais celles-ci ne nécessitent pas toutes un congé de maladie. «Nombre de jeunes dont le nez coule ne sont pas malades: ils mangent, ils jouent et ils sont heureux», explique le Dr Henry Ukpeh, un pédiatre qui exerce à Trail, en Colombie-Britannique. Si c’est le cas du vôtre, envoyez-le à l’école avec des mouchoirs supplémentaires et du désinfectant pour les mains.

Gardez-le toutefois à la maison si l’écoulement nasal est accompagné d’un manque d’appétit, de léthargie ou d’un net changement de comportement. Cela pourrait signaler que quelque chose de plus sérieux se développe. De même, si vous remarquez une respiration sifflante ou quelque difficulté respiratoire que ce soit, prenez un rendez-vous avec votre pédiatre dans les plus brefs délais.

La fièvre

Une hausse de température ne signifie pas toujours la présence d’une maladie sérieuse. «De nombreux virus se manifestent par une légère fièvre, mais ils ne sont pas nécessairement significatifs sur le plan clinique», explique le Dr Ukpeh. Il est acceptable d’envoyer son enfant à l’école avec une légère fièvre, pourvu qu’il se sente assez bien pour y aller, qu’il soit attentif, qu’il soit capable de jouer et que l’école ou la garderie le permette.


À lire aussi:

6 conseils pour apaiser un enfant anxieux


Gardez-le à la maison si sa température est de 38,5 °C (101,4 °F) ou plus. Si la fièvre persiste durant plus de trois jours ou qu’elle est accompagnée de symptômes comme l’apathie, des vomissements ou un faible contact visuel, appelez votre médecin immédiatement.

Vous pourrez renvoyer votre enfant à l’école lorsque sa température sera plus près de la normale et qu’il se sentira plus en forme.

La diarrhée et les vomissements

Il est très difficile de déceler avec précision la cause de la diarrhée ou des vomissements — ils peuvent être causés autant par un empoisonnement alimentaire que par une intolérance au lactose ou une gastroentérite (virus qui est aussi connu sous le nom de grippe intestinale). Pour décider d’envoyer ou non votre petit à l’école, vous devriez prendre en compte sa condition générale et sa capacité à gérer les différents symptômes par lui-même.

Donnez-lui congé d’école quand son état serait nuisible au bon déroulement de sa journée. Le Dr Henry Ukpeh recommande de garder les enfants malades de moins de cinq ans à la maison. Ils sont en effet plus à risque d’avoir des «accidents» et ils pourraient ne pas bien se laver les mains, ce qui pourrait ensuite mener à une propagation virale de la gastroentérite. Les plus âgés devraient s’en sortir sans trop de difficulté, pourvu qu’ils soient capables de participer aux cours et que leurs déplacements aux toilettes ne nuisent pas à leur routine. Vous êtes la personne la mieux placée pour savoir ce que le vôtre peut gérer. Toutefois, ne le laissez jamais partir si vous pensez qu’il souffre de déshydratation ou si vous voyez que la diarrhée et les vomissements sont accompagnés de douleurs ou d’une température de 38,5 °C ou plus.

Il pourra retourner à l’école quand ses symptômes se seront calmés. S’il se sent mieux et qu’il ne vomit pas ou ne fait pas de selles molles dans les 30 minutes qui suivent son déjeuner, il est bon pour faire sa journée sans problème.

(Cet article a été adapté de Today’s Parent)