Comment tromper un chien renifleur

Les chiens utilisés pour repérer de la drogue ou des explosifs sont très influencés par ce que croient leurs maîtres, démontre une étude publiée en janvier dans le journal Animal Cognition (pdf en anglais).

La chercheuse postdoctorale Lisa Lit, du MIND Institute de l’Université de Californie à Davis, a effectué une expérience astucieuse à laquelle ont participé 18 maîtres-chiens expérimentés et leurs animaux, qui venaient tous d’agences de sécurité reconnues par les autorités américaines.

Elle a demandé aux maîtres-chiens de faire découvrir de la drogue ou des explosifs à leurs animaux successivement dans quatre salles, en leur disant qu’il pouvait y avoir jusqu’à trois de ces «cibles» à repérer par pièce.

Mais dans la première pièce, la chercheuse n’a rien placé. Elle s’est contentée d’entrer, de faire quelques pas et de ressortir.

Dans la seconde, elle a collé un petit bout de papier de construction rouge sur un placard.

Dans la troisième, elle a placé des leurres, deux balles de tennis et deux saucisses, tous hors de la vue des animaux et de leurs maîtres.

Dans la dernière, elle a mis les mêmes leurres et placé à nouveau le petit bout de papier de construction rouge.

Elle n’a mis ni drogue, ni explosif dans ces quatre pièces. Mais elle a induit en erreur les maîtres-chiens en leur disant que les bouts de papier rouge indiquaient où se trouvaient des cibles à repérer.

Les équipes ont fouillé chacune des pièces pendant cinq minutes à deux reprises, dans un ordre différent. Les maîtres devaient alerter la chercheuse dès qu’ils pensaient que leur chien avait repéré quelque chose.

Résultat : dans toutes les pièces, il y a eu des alertes. Alors qu’il n’y avait rien de suspect nulle part, rappelons-le!

Plus surprenant encore, les alertes ont été les plus nombreuses là où le papier rouge avait été placé, un signal que seuls les maîtres pouvaient interpréter. Même les saucisses et les balles de tennis ont moins éveillé l’intérêt des chiens que les bouts de papier rouge.

La chercheuse, une ancienne maître-chien elle-même, en a déduit que les chiens renifleurs, même lorsqu’ils sont bien entraînés, sont nettement influencés par des signaux non verbaux de leurs maîtres.

Dans une prochaine étude, elle compte recommencer l’expérience en filmant les protagonistes pour identifier ces signaux et aider ainsi les maîtres à essayer de s’en affranchir, histoire d’améliorer la fiabilité du flair de leurs chiens.

On sait depuis longtemps que les animaux domestiques, en particulier les chiens, sont influencés par les signaux non verbaux inconscients de leurs propriétaires. Mais cela n’avait jamais été mis clairement en évidence avec des chiens renifleurs, sensés être capables d’obéir à leur seul flair.

Si l’on veut utiliser ces chiens pour dépister des cancers, comme le laisse entendre une autre étude sortie ces jours-ci, on aura intérêt à se méfier des faux positifs…

Ce phénomène fascinant est connu des chercheurs en psychologie sous le nom d’effet Clever Hans, du nom d’un cheval particulièrement malin dont le cas passionna les scientifiques au début du 20e siècle.

«Hans le malin» était capable de répondre à nombre de questions d’arithmétique.  On crut d’abord à une supercherie, jusqu’à ce qu’on découvre qu’il répondait correctement aux questions même en l’absence de son maître… mais seulement si la personne qui l’interrogeait connaissait les réponses et si le cheval pouvait la voir!

Le cheval Hans ne savait pas compter, il était seulement particulièrement doué pour décrypter les signaux non verbaux de celui qui l’interrogeait.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire en anglais toute l’histoire racontée par le découvreur de cet effet, Oskar Pfungst, dans un livre de 1911 diffusé sur le site du projet Gutenberg.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

7 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Seul CÉSAR MILLAN peut règler ce problème car il est le seul qui DRESSE les maîtres et ÉDUQUE les chiens

Donc ca veut dire que comme personne si on pense que l autre est méchant (((c est notre image qui reflete)))) ou c est nous qui sont les mechants mais tres possible de renconter des gens avec lequel nous avons pas d infinité ca se voit tout les jours mon conjoit me dit TOI tout le monde est beau tout le monde est fin je doit voir comme ca lol

article fort interessant qui soulève toutefois quelques interrogations.
Il est fait appel à 18 maître chien »expérimentés », mais en quoi et depuis combien de temps, quel est le suvi de leur entraînement?
Demander à un chien de détecter des explosifs et des stupéfiants, c’est de la polyvalence ni plus ni moins, le contenue de l’article est le résultat si le chien n’est pas bien formé à la polyvalence.
La détection d’explosif et la détection de stupéfiants sont deux choses très différentes car si on se trompe avec des stup ce n’est pas grave mais faire une erreur avec des explosifs peut engendrer des conséquence lourdes voir catastrophique, c’est pour cela que la sélection des maîtres dans la détection explo doit être aboslument rigoureuse ou le doute n’est en aucun cas permis. Je travaille personellement dans ce domaine et si un maître chien se laisse distraire par un bout de papier rouge et de ce fait induit son chien dans l’erreur, c’est tout sinplement qu’il n’est pas à sa place d’une part et que de l’autre il influwence son chien au lieu de la laisser oeuvrer seul en ne faisant que le supporter.
Le chien est une chose, mais avnat tout c’est l’homme qui travaille avec lui et s’il est mal sélectionné, il ne faudrait pas le faire traviller dans un domains si complexe que la détection d’explosifs.

Les chiens intelligents sont comme les humains, ils sont tricheurs.

Les deux trichent pour êtres gratifiés.

J’ai une chienne labrador qui cherche en reniflant. Si je prend un cailloux et le jette dans un tas de cailloux elle rapporte le bon à cause de l’odeur. Elle met son nez partout pour chercher, mais elle me regarde toujours pour voir si je ne lui donnerait un indice. Même mon regard est pour elle un indice.

Quand je ne fait que le regarder de façon inerte elle démissionne beaucoup plus rapidement de ce jeu.

En fait il faut leur montrer où chercher.

De l’article:
« A total of 18 handler/detection dog teams, recruited through word-of-mouth from multiple agencies, participated in this study. These teams were certified by a law enforcement agency for either drug detection (n = 13), explosives detection (n = 3), or both drug and explosives detection(n = 2). »

Donc surtout des chiens spécialisés à renifler de la drogue. Je pense qu’une future étude pourrait se concentrer sur un type de chien renifleur et bien sûr augmenter le nombre de participants, mais comme résultat préliminaire c’est intéressant. Ils auront peut-être du mal à trouver des participants qui n’auront pas entendu parler de l’étude par contre…