Compteurs intelligents : des ondes dangereuses ?

Les compteurs intelligents qu’Hydro-Québec s’apprête à installer émettent-ils des radiofréquences potentiellement dangereuses pour la santé?

L’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique a mandaté un «technicien en hygiène électromagnétique» pour mesurer les émissions des compteurs déjà installés à titre expérimental dans le quartier Villeray à Montréal, à Boucherville et à Mansonville, en Estrie.

Selon ses mesures, déposées dans un mémoire à la Régie de l’énergie, les compteurs émettent plus et plus souvent que ce que prétend Hydro-Québec.

Cela en fait-il des appareils potentiellement dangereux?

Aucune étude scientifique n’a jamais réussi à montrer clairement que les radiofréquences ont un impact sur la santé (en dehors des effets thermiques à haute intenstité, ce que n’émettent pas les appareils incriminés).

Santé Canada et la quasi totalité des instances internationales n’y voient aucun danger.

En 1999, la Société royale du Canada concluait que :

Les recherches scientifiques effectuées à ce jour supposent que l’exposition à des niveaux non thermiques à des champs RF de faible intensité ne nuit pas à la santé des personnes ni des animaux. Toutefois, la preuve scientifique existante n’est pas complète et ne permet pas d’éliminer définitivement l’éventualité que les effets biologiques non thermiques soient accompagnés d’effets nuisibles pour la santé.

Pourtant des milliers de gens sur la planète se disent atteints de sensibilité électromagnétique.

En mai 2011, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a recommandé de diminuer considérablement l’exposition de la population aux ondes émises par une multitude de dispositifs de télécommunication sans fils courants, tels que les antennes de téléphonie cellulaire, les wifi et tout autre appareil communicant sans fil, comme les fameux compteurs.

Les parlementaires européens, qui ne sont pas des scientifiques mais des représentants de la population,  ont réexaminé les études.

Ils en ont conclu que le principe de précaution devait s’appliquer: on devrait, selon eux, réduire autant que possible l’exposition aux radiofréquences puisque certaines études ont montré qu’elles peuvent avoir un impact sur les plantes, les animaux et les humains.

Leur position, la plus sévère prise à ce jour par une instance officielle, est loin cependant de faire l’unanimité parmi les élus, et fait bondir bien des scientifiques.

Dans l’état actuel des connaissances, empêcher Hydro-Québec d’installer ses compteurs sur cette seule base me semble illusoire, et injuste envers tous les autres exploitants d’appareils de communication sans fil qui ont envahi notre quotidien depuis quelques années.

La Société d’état devrait en revanche communiquer clairement, et sans omettre des informations, sur les ondes électromagnétiques dispensées par ses compteurs.

Ceci dit, le débat est en train de prendre une telle ampleur, au vu du nombre croissant de gens qui se disent atteints de sensibilité électromagnétique, qu’il y a urgence à progresser au niveau scientifique.

Les ondes, parce qu’elles sont invisibles et générées par des dispositifs technologiques, font peur à bien des gens.

Mais les malades sont vraiment malades, et tant qu’on n’aura pas trouvé d’où viennent vraiment leurs problèmes – des champs électromagnétiques, de la peur des ondes ou d’autre chose, on n’avancera pas.

À ce jour, les études n’ont à ce jour rien découvert d’inquiétant : on n’a même pas réussi expérimentalement à rendre malades des gens qui se disaient électrosensibles en les exposant aux ondes qu’ils incriminent !

Avant de tomber dans une paranoïa collective et d’appliquer un principe de précaution qui bloquerait tout développement dans ce domaine, il serait temps d’avancer, par des études non partisanes et de grande envergure, pour mieux comprendre ce qui se passe.

Scientifiques, la balle est dans votre camp!

Laisser un commentaire

la toute puissante hydro contre les pauvres citoyens
pourtant ils nous disent que ça nous appartient mais ca l air aussi qu on a pas droit au chapitre et subir les volontés de la sociétés va falloir ut données que notre wernement chéri mette son poing sur la table et ramène a l ordre hydro et impose un moratoire sur cette question essentiel sur notre santé a tous et aussi sur les cout en santé a long terme que cette décision pourrait engendré

Autrement dit, ça prendrait une grande étude d’envergure qui démontrerait que les électrosensibles sont des fabulateurs hypocondriaques.

J’ai l’impression que plus on en parle plus il y a de gens qui se sentent malades. Qui cherchent de l’attention, qui ont une dent contre la technologie ou contre l’hydro.

Un peu comme les films d’extra terrestre. Il y a toujours plus de signalement d’ovni après qu’un film d’extra terrestre soi passé à la télévision.

20% de la population croit toujours qu’Elvis est en vie.

Il y a des gens qui refusent toujours la médecine pour se soigner avec les plantes. Mais cette portion perd des membres continuellement et nous coute moins cher…

Bref on aura toujours à gérer la populace.

Pour ma part, si Hydro me force à avoir ce type de compteur chez-moi je vais me protéger, moi et ma famille, et donc j’enveloperai le compteur soit de plomb ou d’aluminium, en tout cas je trouverai bien le moyen d’éliminer ces fréquences inutiles et nocives pour la santé. Je n’ai pas de cellulaire ni de four à micro-onde je ne vois pas pourquoi je devrais accepter qu’on me force à vivre dans un champ de micro onde. Il y a d’autre moyen plus sain et plus efficace de transférer les données. On appelle ça un modem secteur c’est technologie permet d’envoyer sur la fréquence porteuse (le 60 cycle) des fréquences représentant les données… je n’élaborais pas sur le sujet c’est une vielle technologie qui a fait ses preuves. Une chose claire nous sommes plusieurs à vouloir se battre et il n’est pas question qu’on nous impose cette connerie. Hydro-Québec n’est plus à jour avec leur vision des années 60. Il faudrait sérieusement que cette société d’état soit remis à l’ordre.

Ne vivons-nous pas déjà de toute façon en permanence dans les ondes wifi de nos voisins?

Les ondes électro-magnétiques artificielles, produites par la radio, la télévision, la téléphonie mobile, la wi-fi, j’en oublie, inondent notre planète depuis le début du 20ème siècle.
Aucun effet nocif n’a été prouvé par des enquêtes sérieuses. Elles auraient du apparaître depuis longtemps, plus particulièrement après la guerre de 39-45 qui a vu l’application du transistor au poste de radio miniaturisé et transportable.
Les électrosensibles ne résistent pas à un contrôle sérieux. Ils évitent d’ailleurs de mettre à l’épreuve leur « maladie » imaginaire, pour ne pas dire plus.

Au cours d’une émission téléphonique une personne se disait électro-sensible, puis deux, puis trois.

Il faudra se pencher de plus en plus sur cette cet
aspect. On peut bien envoyer les relations publiques d’Hydro-Québec pour nous bourrer mais un moment donné Thierry Vandal le magouilleur devra répondre.

Il n’est même pas foutu de nous expliquer pourquoi Hydro-Québec a donné ses droits pour de repérage pétrolier à l’Île d’Anticosti……les grands québécois sont disparus et il y avait un couplet d’une chanson de Félix qui disait: »Je sens monter en moi la colère ».

C’est ce que ressens présentement. Et cette colère ne disparaît pas….elle s’amplifie.

Les cas de cancer augmente depuis longtemps y a plusieurs causes. On n’a pas besoins de preuve pour savoir d’où ça vient. Notre petit voie, notre instinct animal le sait. Tout ses produits chimiques ses fréquences électrique, en passant vous savez que vous vivez dans « bobine » gigantesque? Les files sous la terre et ceux dans les poteaux forme des champs magnétiques. En plus des micro ondes. Non mais, vous êtes complètement suicidaire!

Au québec, la plus grande exposition aux radiations électromagnétiques provient du chauffage électrique. Les cellulaire, les téléphones sans fils, les souris sans-fil, les casques d’écoute bluetooth émetent tous des radiations électromagnétiques mais nous continuons de les acheter… Pour notre confort.

Que dires des appareils inutiles: broyeur à déchet domestique et ouvre conserve électrique ?

Nous avons pourtant beacoup d’options, mais quand il s’agit de notre confort, les compromis sont difficile à faire. Alors comment convaincrez les autres de vos craintes !

Aller vous boycoter les resto et les endroits équipés de wifi ? Qui est assez convaincu pour agir sur ce qu’il peux changer ?

Pensez-vous que les études poussés sur les effets des radiations electromagnétiques y changerait qq chose ?

Nous avons des preuvres irréfutables sur les effets de la pollution atmosphérique et le canada polue plus que jamais. Voir article le coeur étouffe actualité 1 fév.

Malgré les preuves que nos vies sont écourtés de plusieurs annés par la polution, nous persistons collectivement pour le style de vie: confort et prospérité. Face à ces 2 arguments même votre espérance de vie ne fait pas le poid.

Dans 10, nous parlerons de la pollution plastique. Le plastique produit de puis 50 ans fait sont chemin dans la chaine alimentaire. La prochainne génération aura des molécules de plastiques dans leur organisme

La pollution atmosphérique et plastique ne sont pas des hypothèses et sont assez bien documentés pour motiver toute personne raisonable. …Mais sommes nous raisonable ?

Il semble qu’on souffre tous du syndrome de la grenouille dans l’eau chaude: incapable de réagir face à un danger à long terme.

Que de paranoïa !

Des ondes électromagnétiques il y en a partout depuis un siècle. La tour sur le Mont Royal abrite les émetteurs de toutes les stations de télévision ainsi que la plupart des radios FM. Des millions et des millions de watts. Ces émissions affectent probablement la région de Villeray beaucoup plus que les compteurs d’Hydro-Québec. Et cela, depuis plus de 50 ans.

Pour le cancer, s’il y en a plus, c’est simplement que les gens ne meurent plus d’autres causes comme les infections ou les maladies cardiaques qui emportaient les gens beaucoup plus jeunes. Aujourd’hui, si la médecine vous maintient en vie passé 70 ans, les chances sont que vous mourrez de cancer ou simplement de « vieillesse ».

Enfin, s’il y avait eu des groupes de vigilants anti-progrès comme on en voit maintenant il y a cent ans, nous n’aurions jamais eu le téléphone, ni la radio ou la télévision.

Informez-vous avant de protester !

@Broadcast :
janvier 24, 2012 à 22:41

Au contraire, il est extrêmement utile de savoir d’où ça vient, si on veut avoir un portrait le plus juste possible de la réalité. Ce qui nous permet de mettre nos priorités d’action aux bons endroits. Et, à cet égard, «l’instinct animal» ne remplacera jamais la science.

La hausse du nombre de nouveaux cas de cancer est principalement attribuable à l’augmentation et au vieillissement de la population. L’âge est le plus grand facteur de risque pour le cancer, plus vous êtes âgé, plus vous avez de probabilité de développer un cancer.

Plus de la moitié de tous les cancers pourraient être prévenu par des changements de mode de vie; cessation du tabagisme, exposition sécuritaire au soleil, une alimentation équilibrée, une consommation modérée d’alcool, se conserver physiquement actif et maintenir un poids santé. Par exemple, près d’un tiers des décès par cancer pourraient être évités en éliminant l’utilisation des produits du tabac. Ensemble, l’obésité et l’inactivité physique sont liées à environ 30 pour cent des cas de cancer du côlon, de l’endomètre, du rein et de l’œsophage, ainsi qu’à 30 pour cent des cancers du sein chez les femmes âgées.

La génétique joue également un grand rôle pour de nombreux cancers. Les antécédents de santé de la famille peut donc être un facteur de risque pour certains types de cancers (cancer du sein et du côlon).

Malgré le fait que les produits chimiques peuvent causer le cancer chez les personnes qui y sont exposés, la pollution n’apparaît pas être une cause majeure de cancers dans la population en général. La plupart de ces cancers sont associés aux activités en milieu de travail où les expositions sont généralement plus élevées que celles mesurées dans l’environnement général.

Faisons confiance aux instances internationales, à Santé Canada et aux experts d’Hydro Québec, plutot qu’a des groupes de pression.

Qui n’a pas de routeur wifi, de telephone sans fil, ou de cellulaire chez soi, ou chez l’un de ses voisins ou au trravail?

J’habite dans un condo style « maison de ville » sur 3 niveaux le sous-sol étant le 1er niveau.Et dans ce sol juste sous mes pieds il y a 24 compteurs, car 24 résidents.Si l’on sait que ces 24 compteurs vont émettre entre 1440 et 2880 par jour des pulsions électromagnétique tous ensembles. Est-ce-que pour ma santé il y a lieu de s’inquiéter ??.De plus j’habite a 50 mètres d’une ligne a haute tension d’hydro.j’estime que cela fait beaucoup pour une personne.Je ne sais que penser, de tout cela et des compteurs en particuliers.Chantal

Personne ne parle de l’effet en terme absolu. En effet, si l’effet existe réellement (il y beaucoup de doute là-dessus), on parle de un cas de leucémie par année dans un pays avec une population de la taille de la Grande-Bretagne.

Pou ce qui est de l’électrosensibilité, c’est psychosomatique. Il y a eu quelques expériences en double aveugles qui ont clairement montrée que les « malades » étaient incapable de faire la différence entre les cas où il y a avait un champ électromagnétique et ceux où il en avait pas. Cependant, l’idée d’être exposé les rendaient malades.

Permettez de vous exprimer mon opinion sur le sujet, n’étant pas un expert j,émets de sérieuse réserve sur le problème on devrait décréter un moratoire et effectuer des essais plus pousser, si ce n’est pas dangereux pourquoi on nous mentionne de ne pas utiliser nos telléphone cellulaire dans les hopitaux, on est venu à la conclusion pourquoi , on pourrais applique ce mêm principe pour les compteurs d’hydro, merci de m’avoir lu,