Coup d’éponge sur la fibrose kystique

Une équipe de l’Université McGill et de l’Université de la Colombie-Britannique a découvert, dans une éponge de mer du Pacifique Sud, une molécule qui pourrait être utile au traitement de la fibrose kystique.

Photo : Guy Viner/SPL

Ce composé, baptisé latonduine, aiderait à corriger la malformation de la protéine CFTR. Chez les malades, ce défaut empê­che les cellules des voies aériennes de fonctionner correctement.

Les essais ont été faits sur des souris, et il faudra encore mener de longues études avant de déterminer si les résultats sont transposables à l’humain.

Laisser un commentaire