Course à pied : pronateur, supinateur… ou peu importe?

Vous avez décidé de vous mettre à la course à pied maintenant qu’il commence à pleuvoir un peu moins ? Peu importe votre type de foulée, un modèle de chaussures de course dit neutre – souvent moins cher-  fera l’affaire, selon une étude publiée par des chercheurs danois et néerlandais qui remet en cause le discours habituel des vendeurs et fabricants.

Habituellement, les coureurs sont invités à choisir parmi trois types de chaussures adaptées à la posture qu’ils adaptent en courant.

Les supinateurs s’appuient surtout sur la partie externe des pieds pour courir alors que les pronateurs forcent surtout sur l’intérieur. Chez les coureurs «neutres», la cheville plie dans un plan parfaitement vertical.

Des coureurs équipés de semelles renforcées en tenant compte de leur posture ont moins de chance de subir des blessures aux genous ou au dos, croit-on.

Mais chez les coureurs débutants, des chaussures dites «neutres» font parfaitement l’affaire pour tous, selon Rasmus Oestergaard Nielsen, de l’université Aarhus  et ses collègues, qui ont suivi pendant un an 927 coureurs débutants ayant parcouru un total de 326 803 km.

Les chercheurs ont mesuré un taux de blessures identiques quelque soit le degré de pronation ou de supination de ces apprentis coureurs, sauf chez les personnes ayant une très mauvaise posture.

Le surpoids, le volume d’entrainement et la présence de blessures antérieures sont de bien plus grands facteurs de risque que le type de chaussures.

Autrement dit, si vous n’usez habituellement pas vos chaussures sur un bord ou l’autre de manière démesurée, il y a toutes les chances que les chaussures de courses «neutres» que l’on trouve partout vous conviennent très bien pour débuter.

Mais allez-y doucement pour ne pas risquer de réveiller de vieilles blessures, surtout si vous êtes en surpoids…

Bonne course!

 

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie