Crème solaire : bonne et mauvaise nouvelle

L’application quotidienne de crème solaire pourrait réduire de moitié les risques de mélanome… mais ce type de cancer est malheureusement celui qui progresse le plus rapidement au Canada.

Crème solaire : bonne et mauvaise nouvelle
Photo : iStockphoto

LA BONNE NOUVELLE…

L’application quotidienne de crème solaire pourrait réduire de moitié les risques de mélanome, la forme la plus meurtrière du cancer de la peau. C’est la conclusion d’une étude australienne menée auprès de 1 600 habitants du Queensland pendant cinq ans.

La moitié des participants appliquaient de la crème comme bon leur semblait. Les autres recevaient des tubes de crème à volonté et devaient au minimum en appliquer tous les matins.

Au cours des 10 années qui ont suivi cette expérience, 22 personnes appartenant au premier groupe ont eu un mélanome, contre 11 dans le second groupe.

 

… ET LA MAUVAISE

Le mélanome est la forme de cancer qui progresse le plus rapidement au Canada. On estime qu’en 2010, 5 300 nouveaux cas ont été diagnostiqués au pays.

Les résultats de l’étude australienne sont encourageants, mais ne sont pas assez solides pour prouver hors de tout doute l’efficacité de la crème.

Mieux vaut ne pas trop s’exposer au soleil, en se réfugiant sous un parasol ou en portant des vêtements protecteurs.

 

Laisser un commentaire