De la bave de lézard avec ça?

À Québec, l’entreprise B-Temia planche sur un dermosquelette qui pourrait alléger le pas des personnes âgées.

Photo : Moodboard/Corbis

L’appareil est composé de deux montants, qui s’attachent à l’extérieur des jambes à l’aide de sangles. La structure soutient le poids de la personne, alors que des moteurs au niveau des genoux assistent les articulations. « C’est le marcheur qui amorce le pas ; le squelette ne fait que l’aider, explique Korina Fischer, responsable du marketing. C’est différent d’autres modèles conçus pour les patients paraplégiques, où le robot prend complètement en charge le mouvement. »

B-Temia teste actuellement son prototype sur des militaires, qui pourraient avoir recours aux jambes bioniques lorsqu’ils transportent de lourdes charges en zone de combat.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.