De la cocaïne sur les billets, et alors ?

85 % des billets de banque canadiens analysés par une équipe de chercheurs américains présentaient des traces de cocaïne, selon une étude présentée ces jours-ci au symposium annuel de l’American Chemical Society et rapportée par divers médias. Que peut-on en conclure? Rien.

Car seulement 27 billets canadiens ont été analysés, ce qui n’est certainement pas représentatif des quelques 47 milliards de dollars de billets de banque en circulation au pays! De plus, les chercheurs ont avoué ne pas pouvoir dire si la contamination des billets provient de leur usage pour sniffer la coke, des mains ou des containers des narcotrafiquants, ou des diverses machines utilisées par les banques pour manipuler les billets (comme les distributeurs automatiques) qui peuvent répartir quelques microgrammes de poudre sur un grand nombre de billets à la fois.

Selon le dernier Rapport mondial sur les drogues des Nations Unies, publié en juin, la consommation de cocaïne est en nette diminution en Amérique du Nord,  particulièrement aux États-Unis (où de la cocaïne a aussi été retrouvée sur 90% des billets analysés). La production mondiale a quant à elle baissé de 15 %, passant de 994 tonnes en 2007 à 845 tonnes en 2008. Cette diminution est due à une forte réduction de la culture de cocaïers en Colombie (28 %), qui n’a pas été compensée par les augmentations en Bolivie et au Pérou.

Laisser un commentaire

Simplement de la contamination indirecte et non que 85 & des billets de Banques ont servi à sniffer de la Coke.