De l’eau de pluie dans les toilettes

Au triplex Le Soleil, tout est mis en œuvre pour réduire au minimum la consommation d’eau potable. Ainsi, les trois toilettes de l’immeuble utiliseront presque exclusivement l’eau de pluie et l’eau puisée à même le drain français. Cette initiative devrait permettre d’économiser 360 litres d’eau potable chaque jour !

Le réservoir. À sa gauche, le tuyau de cuivre achemine l’eau du drain français.
Le réservoir – Photo : Daniel Chrétien

Selon Environnement Canada, chaque Québécois utilise quotidiennement 400 litres d’eau potable pour ses besoins domestiques. Ce qui nous place dans le peloton de tête des grands consommateurs d’eau de la planète. Environ 30% de cette eau – soit 120 litres – se perd dans les toilettes lorsque nous tirons la chasse d’eau.

Un réservoir d’une capacité de 975 litres a été installé au sous-sol mercredi. C’est à l’intérieur de ce gros contenant de plastique que sera accumulée l’eau de pluie (recueillie par le drain de toit) et l’eau du drain français. En théorie, donc, pas une seule goutte d’eau potable ne devrait servir à alimenter les cuvettes.

L’eau de pluie et l’eau puisée à même le drain français, donc sous terre, n’est pas des plus limpides. À sa sortie du réservoir, et avant de se retrouver dans les cuvettes, elle sera donc filtrée. «Dans un filtre qui fonctionne exactement comme celui d’une piscine», dit Dany Bégin, le maître-plombier qui travaille sur le chantier depuis cinq semaines.

Il a beau avoir une capacité de près de 1000 litres d’eau, ce réservoir se remplit très vite. La faible pluie qui est tombée sur Montréal la nuit dernière a suffit à le remplir complètement. Lorsque c’est le cas – et pour éviter les débordements dans le sous-sol – le réservoir rejette le surplus d’eau dans les égoûts. Au contraire, en cas de sécheresse, l’alimentation des toilettes se fera à partir de l’aqueduc municipal. Les futurs propriétaires n’ont donc rien à craindre, ils ne manqueront jamais d’eau dans les toilettes…

Laisser un commentaire