Décès du biologiste André Bouchard

Le Québec vient de perdre un grand scientifique. Le biologiste André Bouchard, professeur à l’Institut de recherche en biologie végétale, est décédé subitement jeudi, à quelques mois de son départ en retraite. 

André Bouchard fut de 1975 à 1996 le conservateur scientifique du Jardin botanique de Montréal. C’était un spécialiste de l’écologie des communautés végétales, de la biologie de Terre-Teuve, des sciences du paysage et de l’aménagement du territoire.

André Bouchard fut également l’un des six commissaires de la Commission Coulombe, chargée d’examiner la gestion des forêts publiques en 2004.

J’ai eu la chance de rencontrer André Bouchard en 2007, à l’occasion d’un article sur la région du Lac-Saint-François, au sud-ouest de Montréal, que le chercheur considérait comme le joyau du patrimoine vivant du Québec, l’équivalent des Everglades de la Floride.

Un joyau passablement malmené dont cet amant de la nature pouvait parler pendant des heures.

Son expertise et son engagement ont largement contribué à la préservation de cet écosystème qui abrite la plus grande concentration d’espèces rares ou menacées de disparition de tout le Québec. On lui doit notamment la sauvegarde des précieuses tourbières du Tea Field.

Le village de Saint-Anicet, où la famille d’André Bouchard a vécu continuement depuis 1842, perd un de ses citoyens les plus engagés.

André Bouchard vouait une grande admiration au frère Marie-Victorin. En 2007, il avait publié Marie-Victorin à Cuba, une édition annotée de la correspondance entre le célèbre botaniste et le frère Léon, un Français émigré à Cuba auteur de la Flora de Cuba.

J’avais lu avec grand plaisir Marie-Victorin à Cuba, qui grâce aux notes bien vulgarisées d’André Bouchard, nous fait découvrir à la fois la personnalité de Marie-Victorin, les richesses botaniques de l’île et les conditions d’exercice de la recherche par deux religieux dans la première moitié du 20ème siècle.

À lire absolument, en hommage à ces grands botanistes disparus et pour ne pas bronzer idiot dans les hôtels tout inclus de Cuba (visitez plutôt la Cienaga de Zapata).

Laisser un commentaire
Les plus populaires