Déchets sous surveillance

Sept jours après avoir été jeté dans une poubelle de Seattle, un gobelet à café en carton n’avait toujours pas rejoint le lieu où il terminera sa vie, dans un centre de recyclage, un dépotoir ou un incinérateur.

Photo : iStockphoto
Photo : iStockphoto

Son cas n’a probablement rien d’excep­tionnel : la gestion des déchets entraîne un grand nombre de déplacements, dont on connaît bien peu de choses.

Pour lever le voile sur ce côté obscur de la société de consommation, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology ont entrepris de fixer près de 3 000 dispositifs électroniques sur des déchets jetés par des résidants volontaires de New York et de Seattle, pour suivre en temps réel le chemin qu’ils parcourent. Avec cette expérience, baptisée Trash Track, les chercheurs espèrent mieux évaluer les coûts et la consommation d’énergie liés à la gestion des déchets. Ils veulent aussi vérifier si les appareils de suivi peuvent sensibiliser efficacement les gens et les amener à jeter moins. Le trajet des déchets s’affiche à deux expositions présentées cet automne dans des lieux publics de New York et de Seattle.

Laisser un commentaire