Défi! Faites durer votre sapin avec la science

Noël n’est pas encore passé et votre sapin montre déjà des signes de fatigue? Comment faire pour qu’il garde le plus longtemps possible ses aiguilles?

sapin-noel-largeLes producteurs d’arbres de Noël donnent tous à peu de choses près les mêmes conseils. De l’avis général, un arrosage abondant sitôt le sapin acheté ou récolté est la clé de la longévité, et l’eau serait le meilleur liquide à verser à la base de l’arbre, dont on aura pris soin de retailler le tronc si la sève a déjà scellé la coupure.

Sante_et_scienceMais le Web regorge de trucs et astuces pour soi-disant faire mieux, en utilisant de l’eau distillée, additionnée de vinaigre, de sucre, d’aspirine ou de ketchup, entre autres. Qui croire?

Quelques chercheurs se sont déjà penchés sur la question et ont tranché en faveur de l’eau, mais la littérature scientifique n’est guère abondante. Je vous propose donc de profiter de ce temps des Fêtes et de votre sapin vieillissant pour vous livrer à une petite expérience scientifique à la maison.

Mise en garde

Cette expérience a pour unique but de vérifier quel liquide est le plus approprié pour conserver son sapin de Noël le plus longtemps possible. Un arbre sec étant hautement inflammable, il vaut mieux le sortir rapidement de la maison. La plupart des municipalités collectent les arbres, à condition que les décorations en aient été enlevées. Il est prouvé qu’il est à la fois inutile et potentiellement dangereux de vaporiser quoi que ce soit sur son sapin pour empêcher les aiguilles de tomber. Gare aussi aux lumières qui peuvent chauffer.

Matériel et méthode

Trouvez chez vous plusieurs récipients identiques (des bouteilles vides du réveillon, par exemple) et rincez-les.

Ensuite, découpez proprement de petites branches de votre sapin, de taille comparable et d’un diamètre qui leur permettra de se tenir dans vos récipients.

Quels liquides tester?

Ce qui vous inspire! Un mélange eau/vinaigre, du sucre dissous dans de l’eau, le reste de votre théière, de la neige fondue… Il faut respecter trois conditions, toutefois:

  1. Pas de mélange dangereux (le mélange eau de javel/vinaigre produit du chlore gazeux qui est susceptible de vous envoyer aux urgences, vraiment pas une bonne idée pendant les Fêtes…). Pensez aussi que votre solution doit pouvoir éventuellement être versée au pied de l’arbre l’an prochain. Si vous avez des animaux domestiques ou des enfants en bas âge, n’utilisez pas de produit d’entretien, d’alcool, d’antigel ou tout autre liquide potentiellement toxique.
  2. Il vous faut une quantité suffisante pour remplir à nouveau vos récipients au besoin. Si votre solution est probante, elle devra aussi pouvoir être utilisée sur un sapin entier. Inutile, donc, d’imaginer une coûteuse innovation qui ne passera pas le stade de l’expérience-pilote (autrement dit, pas de champagne pour le sapin!).
  3. Remplissez un de vos récipients d’eau du robinet, pour servir d’échantillon témoin.

Remplissez vos récipients et placez-les dans des conditions similaires d’éclairage et de température, loin de toute source de chaleur. Vous pouvez les déposer sur un morceau de tissu pour faciliter le décompte et le ramassage des aiguilles, ou sur du papier cadeau usagé que vous destinez au recyclage.

N’oubliez pas de noter les proportions si vous utilisez des mélanges.

Résultats

Observez au bout de combien de temps chaque branche a perdu toutes ses aiguilles. Pour des résultats plus précis, vous pouvez aussi demander à un auxiliaire de recherche (un enfant qui tourne en rond?) de compter le nombre d’aiguilles qui se déposent chaque jour au pied de chaque branche et de les rapporter dans un tableau Excel.

Analyse et publication

Utilisez la zone de commentaires de ce billet pour rapporter vos observations. Indiquez les liquides testés et les résultats obtenus. Vos commentaires seront compilés et le résultat de cette expérience collective sera publié dans un prochain billet.

Sur ce, je vous souhaite à tous un joyeux temps des Fêtes!

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

5 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Peut-on vraiment extrapoler à un arbre entier une expérience menée sur des branches?

C’est la même sève qui circule dans le tronc et les branches, il faut faire l’expérience pour en être certain, mais c’est raisonnable de croire que oui, on peut extrapoler.

On m’avait dit de mettre de la cassonade ou du sirop d’érable (après tout c’est un peu comme de la sève concentrée) dans la 1re eau du sapin. Les année où j’ai fait ça il a semblé sentir plus longtemps et perdre ses aiguilles moins vite, mais ça resterait à faire comme dans l’expérience plus haut pour vérifier si ça fonctionne vraiment ou si ça a été un adon 🙂
Joyeuses fêtes !

La bonne nouvelle… ça sent plus longtemps! La mauvaisse nouvelle… ça ne sent pas le sapin, ça sent le sirop d’érable.